InMemoriam, ils sont décédés en 2021 - Chroniques

Dossiers spéciaux

InMemoriam, ils sont décédés en 2021

Comme toujours, des modèles nous quittent, en cette fin d’année, c’est maintenant l’occasion de faire un retour sur ces véhicules qui trépassent en 2021.

2 janvier 2022

Chaque année, on assiste à l’arrivée de plusieurs nouveautés. S’il y a des entrées, il y a nécessairement des sorties. Le marché évolue, et certains produits ne sont plus adaptés ou ne cadrent tout simplement plus avec la stratégie des constructeurs. Par conséquent, il y a des modèles qui nous quittent en 2021 et que nous ne verrons plus en concession en 2022.  

Audi RS 3 (de 2018 à 2021)

Audi RS 3

L'Audi RS 3 aura eu une carrière assez courte mais certainement marquante. Elle nous quitte dans la foulée du renouvellement de la gamme A3. La petite berline d’entrée de la famille Audi ne sera livrable en 2022 qu’en appellation A3 ; pour ce qui est de la plus sportive, on parle de la S3. Considérant le succès inattendu de la RS 3 lors de son arrivée au Canada pour l’année modèle 2018, il y a de bonnes chances qu’Audi réintroduise la RS 3. Il faut savoir qu’une nouvelle génération est dévoilée pour les autres marchés, dont l’Europe. La dernière fois, la RS 3 est apparue en Europe en 2017 ; elle est apparue en Amérique du Nord en 2018. On se permet d’espérer la même stratégie avec la génération 2022.

 


Audi TT RS (2012-2013, 2018-2021)

Audi TT RS Coupé

Elle est partie, elle est revenue et elle quitte à nouveau, et cette fois, c’est la bonne. La TT est l’une des plus emblématiques voitures de la gamme Audi tant par ses performances que par son design. Malheureusement, le fait d’être puissante et belle n’a pas été suffisant pour la maintenir en vie. Du moins, pour ce qui touche la TT RS, car il faut savoir que les TT et TT S restent sur le marché canadien au moins encore une autre année. Après, l’avenir même de la TT, sous toutes ses formes, est remis en question. On sait déjà que les États-Unis abandonnent la TT dans son ensemble, donc il y a de fortes chances que le Canada suive sous peu. Pour l’heure, seule la RS nous quitte, et c’est dommage, elle est certainement l’un des bolides des plus intéressant à conduire avec son 5-cylindres et ses 400 chevaux.

 

 

Dodge Durango Hellcat (2021)
Dodge Durango Hellcat 2021

Le Dodge Durango d’actuelle génération connaît une très longue carrière. En fait, dans sa forme présente, il date de 2011. Il a donc plus 10 ans bien sonnés. En 2021, le constructeur lui a offert un énième rafraîchissement léger sur le plan esthétique, mais surtout une version avec l’indécent V8 Hellcat de 6,2 litres suralimenté de 710 chevaux et de 645 livres-pieds de couple. Avec cette orgie de puissance, il s’est hissé dans la liste des VUS les plus véloces de tous les temps avec un 0 à 100 kilomètres/heure sous la barre des 4 secondes. Fort heureusement pour l’environnement, Dodge ne l’a produit qu’en 2021. Est-ce déjà un véhicule de collection ? Ça ne fait aucun doute. 

 

 

Ford EcoSport (2018-2021)

Ford EcoSport (2018-2021)

On peut se le dire en toute franchise : Ford s’est plantée avec l’EcoSport en Amérique du Nord. Avec ce VUS, nous avons assisté à l'importation en quatrième vitesse d'un véhicule offert sur un autre marché dans le but de répondre aux attentes des consommateurs friands de VUS sous-compacts. Rarement un produit a été aussi mal adapté aux Nord-Américains que l’EcoSport. Avant même son arrivée, il datait de 5 ans en Europe. Tout étaient contre lui : son style étrange, sa portière arrière à ouverture latérale, son ergonomie, ses motorisations. Espérons que Ford reviendra dans le segment, mais avec un VUS moderne et mieux pensé en fonction de nos besoins.

 



Honda Clarity (2018-2021)

Honda Clarity (2018-2021)

La Clarity était deux choses : la voiture avec l’une des motorisations des plus intéressantes de l’histoire de Honda et aussi, la berline la plus laide produite par le constructeur japonais. Si seulement Honda avait intégré cette motorisation hybride rechargeable dans l’Accord ou, mieux encore, dans le CR-V, Honda serait dans une meilleure position en ce moment et ne serait pas l’un des cancres de l’industrie de l’automobile en matière d’électrification. Malgré sa popularité chez nous, sa disponibilité a toujours été limitée. Honda ne voulait tout simplement pas en vendre, aussi bien la retirer de la gamme, et c’est exactement ce qu’elle fait.

 



Honda Insight (2019-2021)

Honda Insight (2019-2021)

Voilà un autre produit Honda dont la stratégie de commercialisation nous laisse perplexes. En matière de technique, il s’agit tout simplement d’une Honda Civic hybride avec une carrosserie distinctive. À ce compte, l’Insight est plus réussie que la Civic 2016 dont elle est dérivée. Les raisons de son impopularité sont nombreuses, et Honda en est la responsable. Le constructeur a réintroduit pour une troisième année une appellation synonyme d’insuccès, et, tout comme dans le cas de la Clarity, Honda ne voulait pas en vendre, la marge de profit n’était pas assez intéressante par rapport à une Civic. De plus, il faut savoir que la stratégie canadienne de Honda consiste à pousser les véhicules produits au Canada, ce qui n’était pas le cas de l’Insight. C’est d’ailleurs pour cette même raison que nous n’avons pas le CR-V hybride. Bonne nouvelle pour l’environnement, Honda reviendra avec une Civic hybride sous peu.

 

 

 

Hyundai Ioniq électrique (2017-2021)

Hyundai Ioniq electric (2017-2021)

Cette disparition n’est pas une grosse nouvelle. La gamme Ioniq introduite en 2017 a très bien servi Hyundai en termes d’accès à l’électrification pour bien des consommateurs. D’ailleurs, si la version totalement électrique cède sa place à la nouvelle Ioniq 5, les motorisations hybrides et hybrides rechargeables sont toujours disponibles. Avec l’arrivée de l’IONIQ 5 2022, l’Ioniq électrique ne sert plus la cause avec son autonomie de 274 kilomètres. Même si elle était moins chère de 3 500 $, elle ne tient plus route face aux 354 à 480 kilomètres de la nouvelle IONIQ 5.

 

Kia Sedona (2002-2021)

Kia Sedona (2002-2021)

La Sedona n’a pas vraiment disparu. En fait, elle s’est simplement réincarnée en Carnival pour 2022. Il faut surtout savoir que l’appellation Sedona était exclusive à l’Amérique du Nord. Partout ailleurs dans le monde, elle est connue sous le nom de Carnival. Kia n’a donc fait qu’harmoniser sa gamme à l’international. Elle demeure l’une des survivantes dans le segment des fourgonnettes et, clairement, sans être parfaite, elle est meilleure que jamais. La Sedona est morte. Vive la Carnival !

 



Lotus Evora (2010-2021)

Lotus Evora (2010-2021)

L’Evora aura fait cavalier seul pendant plusieurs années en Amérique du Nord pour Lotus. Après une carrière de 11 ans, il est maintenant temps de passer la main à la nouvelle Emira 2023. Il y aura donc une année en suspens dans l’histoire de Lotus au Canada. Il faut surtout savoir que l’Emira elle-même devrait avoir une vie écourtée puisqu’il s’agira de l’ultime Lotus avec une motorisation thermique ; après, tout sera électrique. La dernière Evora aura été la GT avec le V6 de 3,5 litres d’origine Toyota dont la puissance est montée à 416 chevaux, et le couple, à 332 livres-pieds. 

 

 

Mazda6 (2002-2021)

Mazda6 (2002-2021)

Après la 626 Cronos est venue la 6. La berline intermédiaire a presque toujours fait partie de l’histoire de Mazda en Amérique du Nord. Même si elle était meilleure que jamais, elle tombe elle aussi au combat face à la popularité grandissante des VUS. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la gamme de Mazda ne cesse de croître en VUS. Aujourd’hui, il ne reste donc plus que la 3 pour représenter les berlines. Dans les plus sportives et dynamiques à conduire, étonnamment, la 6 n’est jamais parvenue à s’imposer dans le marché. Toutes les qualités y étaient, seuls les clients n’y étaient pas. C’est d’autant plus triste de la voir partir que la prochaine génération qui sera vendue ailleurs dans le monde aura droit à un nouveau 6-cylindres en ligne.  

 



Nissan 370Z (2009-2021)

Nissan 370Z (2009-2021)

On pourra dire que Nissan a étiré la sauce avec cette génération de la Z. Bien que la 370Z soit morte, il faut immédiatement souligner que le sportif coupé aura une année de hiatus avant de revenir tout simplement sous l’appellation Z en 2023. Pas d’inquiétude, la Z est déjà dévoilée, elle existera bel et bien. La 370Z aura eu une carrière en dents de scie. Elle a eu droit à une pléiade de versions comme le Roadster, l’excentrique Nismo, les éditions 40e et même 50e anniversaire en plus d’une variante abordable à 30 000 $. Elle nous en a fait voir de toutes les couleurs. Heureusement, l’attente de la suite ne sera pas longue.

 



Polestar 1 (2021)

Polestar 1 (2021)

On peut dire que la Polestar 1 aura eu une bien courte vie en fonction de la durée de sa gestation ! Ses origines remontent en 2013 lors du dévoilement du Volvo coupé concept. Puis en 2017, la division Polestar est créée séparément de Volvo. À ce moment, on dévoile la première Polestar 1 avant que la version finale ne voie sa production débuter à la fin de 2019. Avec seulement 1 500 exemplaires dans le monde, c’est certainement une voiture rare et exclusive. En plus d’un design intemporel, sa motorisation hybride rechargeable offre une autonomie électrique de 150 kilomètres. Vitrine technologique, c’est aujourd’hui du passé, Polestar se concentre sur des produits plus grand public comme la 2 et bientôt le VUS 3.   

 



Rolls-Royce Dawn (2016-2021)

Rolls-Royce Dawn (2016-2021)

À l’image de son ancêtre, la Silver Dawn, la Dawn de nouvelle génération aura eu une carrière assez courte. Dans son cas, ce n’est certainement pas son manque de popularité qui la fait quitter l’Amérique du Nord. Ce sont des régulations étasuniennes qui lui interdisent le passage. Considérant la taille du marché canadien, Rolls-Royce décide tout simplement de la retirer de l’Amérique du Nord. Il faut savoir qu’elle continuera son bout de chemin ailleurs dans le monde pour encore quelques années. On peut s’attendre à voir sa succession dans quelques années après l’arrivée de la nouvelle génération de Ghost dont elle demeurera dérivée.  

 



Rolls-Royce Wraith (2014-2021)

Rolls-Royce Wraith (2014-2021)

Nous pourrions faire un « copier-coller » avec le texte précédent sur la Dawn. Les deux voitures sont intimement liées, l’une étant le cabriolet de l’autre. La Wraith aura été d’une importance capitale dans l’histoire de la « Flying Lady ». Avec la Wraith, pour la première fois, rouler en Rolls-Royce n’était pas synonyme d’avoir un chauffeur. Ce coupé a popularisé la marque comme aucune Rolls-Royce avant. La plus puissante Rolls-Royce de tous les temps avec ses 623 chevaux, elle en a conquis plus d’un. Il suffit de regarder la liste des vedettes qui en possèdent une pour voir tout l’impact que la Wraith a eu. Tout comme la Dawn, la Wraith aura une succession d’ici quelques années.

 



Toyota Avalon (1995-2021)

Toyota Avalon (1995-2021)

Contre toute attente, il aura fallu beaucoup de temps à Toyota pour comprendre que l’Avalon ne servait plus à rien dans sa gamme. Nous le savions depuis des années, mais apparemment pas eux ! Il y a tout juste 2 ans, elle a été entièrement revue et affichait un design pour le moins expressif ! Pour contrer la popularité des VUS, Toyota l’a même équipée d’un rouage intégral, mais avec un 4-cylindres poussif et bruyant. Exactement le contraire de ce que ses acheteurs traditionnels aimaient d’elle. Avec son départ, la Lexus ES aura enfin les coudées franches pour récupérer les quelques clients restants dans le segment des berlines pleine grandeur teintées de luxe.   

 

Volkswagen Arteon (2019-2021)

Volkswagen Arteon (2019-2021)

L’une des plus belles Volkswagen de tous les temps est morte au Canada. Elle continue pour une année de plus son bout de chemin au sud de la frontière, mais elle quitte là aussi après 2022. Volkswagen Canada a mis un terme à son agonie dès cette année, inutile de continuer de la faire souffrir ! L’Arteon est une autre Volkswagen à la conception européenne à nous quitter en raison de son exceptionnelle impopularité. Dans sa configuration, elle suit la Buick Regal et précède la Kia Stinger sur le bûcher des berlines intermédiaires à hayon. Au-delà de sa configuration, le choix mécanique ne la mettait pas particulièrement à son avantage. La puissance de 268 chevaux de son 2,0 litres turbocompressé n’était pas bien servie par sa boîte de vitesses automatique à 8 rapports très saccadée. Au revoir beauté.  

 



Volkswagen Passat (1990-2021)

Volkswagen Passat (1990-2021)

Une autre berline tombe. La Passat a marqué l’histoire de Volkswagen à bien des chapitres et avec certaines de ses versions particulièrement originales. On se souvient tous de la B5 offerte avec un W8 de 4,0 litres avec une boîte de vitesses manuelle et en familiale. Malheureusement, la génération actuelle qui est arrivée pour l’année modèle 2012 est venue tout gâcher. C’est la première Passat qui n’est pas construite en Europe, elle est Américaine et, comme toujours, elle a vendu son âme à la platitude que les Étasuniens aiment tant… Elle survit au Canada en 2022, mais seuls les parcs de véhicules commerciaux pourront mettre la main dessus. Quant à avoir encore cette vieille Passat édulcorée, aussi bien s’en passer.    

 

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer