Honda Insight Touring 2019 - La troisième fois sera-t-elle la bonne? - messages.columnarticles-details.Columns

Premier contact

Honda Insight Touring 2019 - La troisième fois sera-t-elle la bonne?

Pourquoi faire une berline compacte hybride alors que tous les acheteurs se jettent dans les bras des VUS ?

Luc-Olivier Chamberland

30 novembre 2018

Design agréable

Système hybride mieux adapté

Agrément de conduite

 

Moins efficace que Toyota et Hyundai

Qualité d’assemblage

Pas enfichable

Premier contact

Données techniques

Marque

Honda

Échelle de prix

29 760 $ à 33 360 $

Marque

Moteur

L4 1,5 litre à Cycle Atkinson de 107 ch à 6 000 tr/min, 99 lb-pi de couple à 5 000 tr/min + Moteur électrique de 129 ch de 4 000 à 8 000 tr/min, 197 lb-pi de couple de 0 à 3 000 tr/min.

Transmission

Transmission à variation continue à commande électronique (E-CVT)

Consommation enregistrée

4,6 litres/100 km

Garantie de base

3 ans/60 000 km

Honda revient une fois de plus à la charge avec le nom Insight. Initialement lancée en 2000, l’Insight fut la toute première hybride sur le marché canadien. À la suite de son échec, essentiellement en raison de son style de soucoupe volante, elle disparut. Honda réintroduit l’appellation en 2010, après quatre ans d’absence. En passant d’un coupé trois portes à une voiture à hayon à cinq portes, elle attaquait directement la Toyota Prius. Devant la faiblesse de son rendement, elle trépassa une fois de plus en 2014 dans le plus grand anonymat. Finalement, en 2018, après quatre autres années d’absence, une troisième génération adoptant encore une fois une forme différente est apparue. Avec cette nouvelle Insight, Honda joue du côté des berlines conventionnelles. On ne se comptera cependant pas d’histoire. Cette Insight aurait très bien pu s’appeler Civic Hybrid et on n’y aurait vu que du feu!

Plusieurs ont décrié le style polarisant de la Civic introduite en 2016. Avec l’Insight, Honda corrige le tir avec une présentation plus sobre. On reconnaît les traits typiques du constructeur japonais à l’avant avec une grille de calandre basse, légèrement déstructurée. Honda reconduit aussi la fameuse bande de chrome sur laquelle les blocs optiques viennent s’appuyer.

Le profil brille par son équilibre et son élégance. Il passe mieux le test que celui de la Civic. Pour l’arrière, les designers de Honda ont reçu l’ordre d’être sage dans l’élaboration de leurs lignes. J’aime bien l’intégration des feux en DEL et la section supérieure pour les clignotants qui épousent l’aile.

De manière générale, la finition extérieure et l’agencement des panneaux de carrosserie déçoivent. Franchement, Honda nous a habitués à mieux. Il y a un recul ici.

Fait important, que vous optiez pour la version de base ou la version plus équipée Touring, comme celle à l’essai, il n’y a qu’une distinction esthétique : la présence ou non de projecteurs antibrouillard.

Si l’extérieur du véhicule rappelle celui de la Civic, l’intérieur a également des airs de famille avec la populaire voiture. La planche de bord est différente, mais on devine vite que la structure est la même. Personnellement, j’aime la présentation moderne et « technologique » de l’ensemble. On y retrouve toutes les commodités nécessaires à la vie d’aujourd’hui. On obtient dans le lot les incontournables Apple CarPlay et Android Auto.

De plus, la Honda Insight 2019 propose pour certains types d’appareils mobiles une recharge par induction. Si Honda était auparavant un cancre de l’ergonomie, le constructeur japonais fait maintenant office de référence. Le système multimédia s’utilise sans qu’on ait à se poser de questions tant il est intuitif. L’instrumentation récupère le concept des segmentations, mais c’est toujours limpide. Franchement, du point de vue de la fonctionnalité, il n’y a pas de reproche à faire.

Bonne note pour les dégagements et le confort des assises. Pour l’arrière, comme c’est souvent le cas avec une compacte, on s’attend à compter le volume intérieur. Ce n’est toutefois pas le cas. La banquette ne propose certainement pas le même confort qu’à l’avant, mais on s’en tire très bien. Pour ce qui est de l’aire disponible dans la malle, le coffre plafonne à 416 litres.

Oubliez le système IMA des générations précédentes, la Honda Insight 2019 arrive avec une nouvelle approche plus efficace. Par contre, ne vous attendez pas à une orgie de technologies comme avec la Clarity ; on n’y est pas. Le véhicule récupère le quatre cylindres de 1,5 litre de la Fit auquel a été ajoutée une assistance électrique basée sur une pile de 1,1 kWh au lithium-ion. Au compte, le moteur électrique offre une puissance 129 chevaux et un couple additionnel de 197 lb-pi. En combinant, les moteurs thermique et électrique, on culmine à 151 chevaux. Sur papier, cela semble bien peu, mais l’exécution se fait avec un bel aplomb. Bien évidemment, en accélération, le petit 1,5 litre hurle un peu, mais ce n’est pas irritant en conduite urbaine. Disons que la gestion de la boite automatique CVT y est pour beaucoup!

Je tiens à souligner l’efficacité du système hybride qui favorise toujours l’énergie électrique. Dans toutes les situations, le moteur thermique cherche à s’éteindre pour laisser place au moteur électrique. Il suffit de relâcher légèrement l’accélérateur pour que le passage vert se fasse. Bien sûr, la batterie doit avoir un minimum d’énergie, ce qui arrive fréquemment. Cette dernière se recharge en effet rapidement. On peut forcer la note un peu, plus particulièrement en ville avec un mode EV. Au compte, la consommation se montre très intéressante avec une moyenne observée de 4,6 litres / 100 km. Ce n’est pas comparable à la Toyota Prius, ni même à la Hyundai Ioniq, mais l’effort est louable.

Depuis quelques années, Honda a retrouvé l’une de ses principales caractéristiques, l’agrément de conduite. On pourrait facilement croire qu’avec une hybride, cette notion pourrait disparaitre ; eh bien non. Ce plaisir ne vient pas d’une puissance démesurée, mais bien équilibrée. En fait, c’est la précision de la direction, la belle fermeté des suspensions et la solidité de la caisse qui rendent justice à la Honda Insight Touring 2019. On peut s’amuser sur les grandes routes, la voiture offrant une stabilité notable et pouvant prendre un virage avec dynamisme.

Dans l’ensemble, on se plait à son volant. Le seul point moins positif vient du système de freinage assez spongieux et disposant d’un délai d’intervention entre la pression et l’action. Dans ce cas, il suffit d’en être conscient.

Marque

Honda

Version

33 360 $

Échelle de prix

29 760 $ à 33 360 $

Version à l’essai

Touring

Transport et préparation

1 655 $

Marque

Moteur

L4 1,5 litre à Cycle Atkinson de 107 ch à 6 000 tr/min, 99 lb-pi de couple à 5 000 tr/min + Moteur électrique de 129 ch de 4 000 à 8 000 tr/min, 197 lb-pi de couple de 0 à 3 000 tr/min.

Transmission

Transmission à variation continue à commande électronique (E-CVT)

Consommation annoncée (ville)

4,6 litres/100 km

Consommation annoncée (route)

5,3 litres/100 km

Consommation annoncée (combinée)

4,9 litres/100 km

Consommation enregistrée

4,6 litres/100 km

Volume du coffre

416 litres

Longueur (mm)

4 663

Largeur (mm)

1 878

Hauteur (mm)

1 411

Empattement (mm)

2 700

Poids à vide

1 399 kg

Réservoir d’essence

40 litres

Garantie de base

3 ans/60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

3 ans/60 000 km

Est-ce que cette fois est la bonne? Je me pose encore la question. La voiture étonne, mais est-ce vraiment ce que les consommateurs veulent? Permettez-moi d’en douter. Pourquoi faire une berline compacte hybride alors que tous les acheteurs se jettent dans les bras des VUS ?

De plus, la stratégie de Honda est nébuleuse d’un point de vue médiatique. Il n’y a eu aucun lancement pour nous la faire essayer et vous donner nos premières impressions. Elle est juste arrivée, comme ça, sans fanfare ni trompette. Généralement, lorsqu’un constructeur lance un nouveau produit, il veut qu’on en parle ; là, pas un mot! Dans le fond, je me demande même si Honda veut que vous sachiez que l’Insight existe! Maintenant que vous le savez, vous savez aussi qu’il s’agit d’une excellente voiture et qu’elle vaut le détour. Du moins, d’ici à ce que l’on voie un CR-V Hybrid qui risque de vous intéresser beaucoup plus!   

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer