MODÈLES (Fiche technique, prix, évaluation)

CONTENU (Essais, actualités, chroniques, vidéos)

  1. Vous n'avez aucune alerte.
RPM

Chevrolet Silverado 2.7T LT 2022 : enfin un habitacle à la hauteur

Chevrolet corrige la plus importante lacune du Silverado pour 2022 en revisitant l’habitacle, mais le reste demeure sensiblement inchangé.

Chevrolet Silverado 2022

  • Intérieur plus moderne
  • 2.7T bien adapté
  • Choix de versions
  • Motorisation un peu bruyante
  • Finition inférieure à Ram et à Ford
  • Suspension arrière « sautillante »

On ne fera pas comme l’autruche et se mettre la tête dans le sable, mais GM s’est plantée en 2019 avec l’aménagement intérieur du Chevrolet Silverado. Il suffisait de regarder la cabine d’un Ford F-150 2015 ou du Ram 1500, aussi renouvelé en 2019, pour voir que GM était complètement à côté de la plaque. On nous avait promis un nouvel habitacle rapidement, mais il aura fallu attendre trois bonnes années avant de voir le résultat. Nous y sommes.

Dans la continuité

Chevrolet ne brusque rien avec le Chevrolet Silverado 2022 en matière de design. Déjà en 2019, au changement de génération, nous avions l’impression qu’il s’agissait d’un rafraîchissement. On comprend que ce n’est pas avec des modifications en milieu de génération qu’on repense complètement le design de la camionnette. Que les stylistes soient inspirés ou pas, le Silverado demeure une belle camionnette qui ne détonne pas du tout dans le parc automobile.

Pour 2022, on propose quelques changements esthétiques mineurs pour le maintenir au goût du jour. Ce qui frappe le plus, étant donné sa taille, est indéniablement la grille de calandre. Avec le Silverado, on compte sur sept différents aménagements pour distinguer chacune des versions. Les éléments éclairants sont légèrement modifiés pour se concentrer vers le haut, ce qui donne l’impression d’une prise d’air. Le pare-chocs avant est revu pour une allure plus dynamique tout en étant moins massif. L’apport de chrome varie d’une version à l’autre, le modèle LT à l’essai étant l’un de ceux qui en a le plus, un peu plus à l’ancienne comme approche. De profil et à l’arrière, c’est presque le statu quo à l’exception de nouvelles jantes dans toute la gamme. Sur notre modèle d’essai, des roues de 20 pouces à deux tons. Comme c’est toujours le cas dans le monde des camionnettes, que ce soit en matière d’habitacle, de caisse ou de niveaux d’équipement, les possibilités de configuration dépassent l’entendement.

La beauté intérieure

C’est ce qu’on attendait le plus : un nouvel aménagement intérieur. C’est connu, l’ancien n’était pas particulièrement esthétique, et son ergonomie, décevante. En termes de technologies, on était 10 ans derrière les Ford et Ram. L’année 2022 vient aplanir ce désavantage avec une toute nouvelle présentation intérieure. À l’instrumentation, on délaisse les vieux cadrans qui dataient de Mathusalem au profit d’un écran de 12,3 pouces. Ce dernier offre plusieurs tableaux avec un design graphique moderne et agréable à l’œil. GM exploite bien ce composant pour en mettre plein la vue. Même approche avec l’écran central de 13,4 pouces monté en position paysage. Il se montre d’accès très facile avec une légère orientation vers le conducteur. À l’instar de l’instrumentation, le style est intéressant. De plus, GM offre le programme Google pour la carte, de même que Google Assistant qui repousse la connectivité encore plus loin.

L’ergonomie générale se montre plus simple avec des rangées horizontales de commandes placées logiquement. Il en est de même également pour le style de la planche qui multiplie les textures. Cependant, bien que la finition et la qualité de l’assemblage soient en progression, on n’atteint pas le degré de raffinement des Ford et Ram. Même la version High Country n’accote pas les Limited de Ford et de Ram.

GM redessine aussi l’une plus grandes lacunes : l’aménagement de la console centrale. On n’est toujours pas au niveau pratique et fonctionnel de Ford et de Ram, mais il y a une progression. En fonction du modèle choisi, on retrouve maintenant la gestion de la boîte de vitesses à cet endroit et un aménagement de rangement mieux conçu. La version LT à l’essai venait avec une banquette à 3 places, donc, le levier de vitesses demeure à la colonne de direction, et il n’y a pas de console. Il faut aussi savoir que les versions de base WT et Custom conservent la même planche de bord que le modèle lancé en 2019.

L’espace demeure très généreux, considérant la taille de la camionnette. On ne compte pas les mesures. La version à l’essai à cabine multiplace offrait un confort intéressant à l’avant, malgré les supports limités. Heureusement, il est facile de trouver une bonne position de conduite grâce aux nombreux réglages du siège. De plus, étant assis très haut et avec un tableau de bord moins imposant que le précédent, la visibilité vers l’avant est meilleure. Pour l’arrière, GM reconduit le petit coffret caché dans le dossier pour un mettre de menus objets. Comme il se doit, l’assise se relève pour le rangement d’objets plus encombrants. En gros, Chevrolet fait un bond de géant avec cet habitacle, mais, à mon avis, malgré ses nouvelles qualités, elle demeure en retrait face à Ford et à Ram.

Technique

Sur le plan de la mécanique, Chevrolet a bien annoncé une version électrique du Silverado, mais ce n’est pas demain la veille de son arrivée en concession. Pour 2022, on reconduit les quatre motorisations habituelles, soit le 6-cylindres en ligne turbodiesel Duramax de 3,0 litres, les V8 de 5,3 et de 6,2 litres de même que le moteur à l’essai le 4-cylindres turbocompressé de 2,7 litres. Je suis toujours étonné de la présence de 4 pistons seulement dans une camionnette pleine grandeur, mais force est de constater que ça fonctionne très bien. Le mariage avec la boîte de vitesses automatique à 8 rapports se montre très agréable aux changements de rapports. La puissance de 310 chevaux et les 430 livres-pieds de couple nous évite d’être à court de motricité, particulièrement sans charge. En matière de capacité, cette mécanique, quand elle est adéquatement équipée, peut remorquer jusqu’à 4 309 kilos (9 500 livres). Si l’on fait abstraction du retrait du V6 de 4,3 litres, la seule autre modification à la gamme est la hausse de la capacité de remorquage du Duramax qui atteint maintenant les 6 123 kilos (13 500 livres).

Évidemment, il y a une version ZR2 qui est toute nouvelle cette année. Nous devions vous parler de long en large, mais les affres de la COVID-19 ont fait que je n’ai pas été en mesure d’en faire l’essai. Ce n’est que partie remise.

Au volant

Étant en milieu de génération, Chevrolet n’a pas fait de changements réellement significatifs en ce qui a trait au comportement sur la route. La version LT à l’essai, avec le 2.7T, nous fait réaliser vite que la puissance est au rendez-vous, le bruit également. Il claque légèrement, ce qui n’est pas particulièrement harmonieux. De plus, comme c’est toujours le cas dans ce segment, la direction communique très peu, même si elle a une certaine précision.

Pour ce qui est du comportement routier, en fonction de la version, c’est le jour et la nuit. Dans le modèle LT à l’essai, le train arrière sautille. Avec quelques centaines de livres dans la caisse ou avec une remorque, le problème se règle naturellement. Pour plus de confort, il y a les versions plus équipées avec les amortisseurs magnétiques qui adaptent leur fermeté en fonction de la lecture de la route. Là, c’est le grand confort. Ajoutez à cela les aides et les assistances à la conduite en plus de la possibilité d’avoir une pléthore de caméras qui cerclent le véhicule et la remorque pour avoir une camionnette dont la mise à jour est encore plus pertinente pour le travail et la vie de tous les jours.

Conclusion

Le Chevrolet Silverado 2022 est maintenant à jour et offre un habitacle qui peut se mesurer à la concurrence. Pour le reste, c’est blanc bonnet, bonnet blanc par rapport à 2019. Il demeure compétent avec de bonnes motorisations et une fiabilité similaire à la concurrence. Par conséquent, nous recommandons le Silverado 2022.

Plus de détails :

Véhicule à l'essai

Chevrolet Silverado
Version
Version
LT 2,7T, cabine multiplace, caisse courte, 4X4
Prix du modèle à l'essai
Prix du modèle à l'essai
Transport et prép.
Transport et prép.
2095$
Consommation enr.
Consommation enr.
10,7L/100 km

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES

Catégorie
Catégorie
Camionnette
Échelle de prix
Échelle de prix
34,948$ - 73,743$
Transmission
Transmission
Automatique 8 rapports
Moteur
Moteur
Quatre cylindre 2,7T
Rouage
Rouage
Intégral
Énergie
Énergie
Essence
Volume du coffre
Volume du coffre
1 781L
Garantie de base
Garantie de base
3 ans / 60000 km
Consommation ville
Consommation ville
13,9L / 100Km
Consommation autoroute
Consommation autoroute
12,0L / 100Km
Consommation combinée
Consommation combinée
13,1L / 100Km

Recevez des alertes concernant les Chevrolet Silverado

Recevez directement par courriel les nouveaux contenus de RPM touchant un sujet ou un véhicule qui vous intéressent. Il suffit de choisir les mots clés et en quelques clics, vous ne manquerez plus rien.

À lire sur le sujet

Nouvelles récentes

Voir toutes les nouvelles

Voir toutes les nouvelles

Véhicules d'occasion populaires

en collaboration avec AutoUsagée

Trouvez le véhicule d'occasion de vos rêves

    No results match your search.
    No results match your search.