Mercedes-Benz Classe GLE 2020 - Se battre soi-même, pas les autres - messages.columnarticles-details.Columns

Premier contact

Mercedes-Benz Classe GLE 2020 - Se battre soi-même, pas les autres

Le bond entre l’actuel Mercedes-Benz Classe GLE et le 2020 est monumental. On dirait même qu’il a sauté une génération entre les deux!

Luc-Olivier Chamberland

22 novembre 2018

Système multimédia MBUX

Comportement routier/Suspension

Qualité de fabrication/Matériaux

Quatre cylindres peu convainquant

On doit attendre pour les hybrides

6 000 euros pour l’E-ACTIVE !!!

Premier contact

Données techniques

Marque

Mercedes-Benz

Marque

Moteur

GLE350 : L4 2,0 litres turbo de 255 ch et 273 lb-pi de couple.

Autres moteurs

GLE450 : L6 3,0 litres turbo de 362 ch et de 369 lb-pi de couple + Assistance électrique de 29 ch et 184 lb-pi de couple.

San Antonio, États-Unis – De l’aveu même du Dr Andreas Zygan, l’ingénieur en chef des VUS Mercedes-Benz, le mandat de Mercedes-Benz pour cette quatrième génération du ML/GLE était bien simple : inutile de courir après la concurrence, on doit se battre soi-même. Pour Mercedes-Benz, on ne cherche pas à gagner des parts de marché. De toute façon, l’usine d’assemblage à Tuscaloosa, en Alabama, marche au maximum de sa capacité ; on ne peut pas en construire plus. C’est donc une question de conservation des acquis. Le constructeur doit garder ses clients, qui sont particulièrement fidèles au GLE, avec un produit encore plus impressionnant. À la lumière de mon essai, à San Antonio, du Mercedes-Benz Classe GLE 2020, je dois admettre que le bond entre l’actuel GLE et le 2020 est monumental. On dirait même qu’il a sauté une génération entre les deux!

Plus que jamais, Mercedes-Benz donne des airs musclés au GLE. Son design est en rupture avec les formes des deux dernières versions. En fait, une seule caractéristique est maintenue : l’inclinaison du pilier C. Pour le reste, Mercedes-Benz est parti d’une page blanche. À l’avant, on constate que l’acheteur pourra choisir différentes configurations esthétiques : une plus sage et l’autre plus sportive. Les blocs optiques reprennent la thématique des berlines avec deux bandes de DEL, tout comme la E. On sait que la C et le GLC n’en ont qu’une alors que la S en a 3. On devine que le futur GLS en aura 3! Il s’agit d’une identification de la position dans la hiérarchie de la gamme. C’est subtil, mais ça marche.

De profil, le GLE arrive tout en muscles avec des épaules et des hanches fortes qui permettent de bien asseoir le véhicule. Notez qu’un look plus aventurier est disponible avec des arches de roues noires, tout comme le bas de la caisse. De côté, les proportions générales du GLE ont toutes augmenté. À titre d’exemple, la longueur hors tout a augmenté de 105 mm par rapport à l’ancienne génération. Les portes à faux sont aussi plus courtes facilitant les activités hors route. Pour l’arrière, impossible de ne pas y voir une affiliation avec la berline coupé quatre portes CLS dans la forme et la configuration des feux. Bien évidemment, tout ce qui éclaire sur le GLE est fait en DEL très puissantes de dernière technologie. Fait surprenant, le coefficient de trainée du GLE est restreint à 0,29!

Prenez une bonne tasse de café et assoyez-vous confortablement. J’en ai pour le reste de la journée à vous dire tout ce qu’il y a dans le GLE. Sérieusement, je ne pense pas qu’il soit possible qu’un propriétaire réussisse, dans une seule existence, à maitriser tous les accessoires et les commodités qu’on y retrouve. Je vais me permettre d’abréger un tant soit peu. Le style s’inspire directement de la nouvelle génération de Mercedes-Benz en commençant par la Classe S. Le Mercedes-Benz Classe GLE est équipé d’un moniteur d’une taille démesurée, mais parfaitement bien intégré à la planche de bord. Pour une fois, on voit que le design général s’est construit autour de l’écran ; pas le contraire. La qualité de la finition et des matériaux s’apparente à celle d’une Classe S. Aucune concession dans la sélection des textures et l’assemblage n’a été faite. Pour cette catégorie, on repousse le niveau de raffinement. Peu importe où on se trouve dans la cabine, il s’y dégage un sentiment d’exception. Dans cette même lignée, je résume la notion de confort à un seul mot : princier. Les ajustements sont infinis et en cochant toutes les options possibles vous y serez mieux traité que dans un spa.

Passons maintenant à l’une des caractéristiques les plus significatives du GLE, son nouveau système multimédia MBUX. WOW! Souvent, les constructeurs nous arrivent avec des technologies d’une complexité sans borne qui nous donnent envie de frapper le tableau de bord… pas là! On se retrouve face à DEUX écrans de 12,3 pouces. Même s’il demeure extrêmement innovant et d’une capacité sans limites, son usage est on ne peut plus intuitif. Il y a une quantité infinie de possibilités, d’informations et de données. En fait, pensez à quelques choses… et MBUX vous l’offrira! On le sait, la gestion de ce type de système est habituellement compliquée et l’accès aux nombreuses options est généralement laborieux. Ici, vous avez le choix : commandes tactiles à l’écran, pavée tactile (qui marche bien), commandes au volant, commandes par la gestuelle et commandes vocales sans devoir appuyer sur un bouton. Dites simplement : « Hé, Mercedes », accompagné de votre question, et la voiture vous répondra. Quand on parle d’innovations, en voilà une!

Dans la même veine, l’instrumentation 100% numérique multiplie les applications et les fonctions. Comme c’est maintenant la mode, vous pouvez obtenir toutes les données que VOUS jugez utile d’avoir. De plus, on retrouve un affichage tête haute gigantesque de 45 cm par 15 cm. Là aussi, vous choisissez ce que vous voulez voir.

Vous ai-je parlé de ENERGIZING? Il s’agit d’une commande vocale qui crée une ambiance dans la cabine. Vous aurez droit à un éclairage, une fonction de massage et des pièces musicales que vous aurez préalablement configurés pour votre bien-être. Il ne manque que l’aromathérapie… Attendez, elle y est également!  Je pourrais continuer de vous parler des jouets qu’on retrouve à bord pendant des heures… Je vous l’ai dit, c’est sans fin! Je vais terminer mon analyse sur l’intérieur en vous signalant que le volume du coffre ne progresse que légèrement pour atteindre maintenant les 825 litres.

Tenez-vous bien, au terme de cette génération, pas moins de six motorisations différentes seront au catalogue. Mercedes-Benz refuse de toutes les confirmer, mais pas besoin d’être un devin pour le savoir. Il suffit de suivre la logique habituelle du constructeur. Je commence par le début avec le GLE350 et le GLE450. Les deux moteurs seront livrables au lancement, au milieu de 2019. À l’ouverture, on retrouve un premier quatre cylindres de l’histoire du ML/GLE, un 2,0 litres initialement introduits dans la Classe C 2019. Il offre une puissance de 255 ch et un couple de 273 lb-pi. De l’aveu même de Mercedes-Benz, ce ne sera pas le modèle le plus populaire. À la suite de mon essai avec ce modèle, je constate que la motorisation va bien, mais s’aligne difficilement avec la vocation du GLE. Disons que c’est un modèle d’entrée de gamme intéressant afin d’obtenir un prix plus bas. Son rendement avec la boite automatique à 9 rapports ne m’a cependant pas particulièrement impressionné. Cette dernière est saccadée, un irritant pour un produit de ce prix.

Vient ensuite le GLE450, le modèle sur lequel mise le plus Mercedes-Benz au lancement. Il est équipé d’un superbe six cylindres en ligne. Bye-bye le V6! Fidèle aux caractéristiques de douceur de cette configuration mécanique, il brille sous le capot. Il faut dire que la puissance est aussi au rendez-vous avec ses 362 ch et 369 lb-pi de couple. Ça, c’est juste pour le moteur thermique, car le GLE450 intègre la technologie EQ Boost qui est essentiellement une assistance électrique de 48 volts. Elle offre un supplément de 21 ch et 184 lb-pi de couple lorsque nécessaire pour optimiser les performances. Dans ce cas, le mariage thermique/électrique/transmission est sans reproche. Bien évidemment, vous pouvez sélectionner différents modes qui personnaliseront votre conduite, selon vos envies ou les conditions routières.

Je vous parlais de six moteurs. En regardant dans une boule de cristal, on devine qu’un GLE53 arrivera sur le marché avec une puissance de 429 ch et son assistance de 48 volts. Puis, viendront une version hybride simple et une version hybride enfichable avec une autonomie de 100 kilomètres (j’ai obtenu la confirmation du Dr Zygan). Finalement, AMG s’en mêlera avec le GLE63 offrant probablement une puissance de 577 ch et l’extrême GLE63S qui excèdera les 600 ch. N’espérez pas de modèle 100% électrique. Il n’y en a pas de prévu, du moins pas sur cette génération.

Avec cette orgie de technologies, d’innovations et d’accessoires, ce serait surprenant que le comportement routier ne soit pas à la hauteur. Laissez-moi vous dire qu’il s’inscrit à la perfection dans la lignée de nos attentes pour un produit Mercedes-Benz. La direction pourrait être un peu plus communicative, mais elle demeure très précise.

Je tiens à vous parler du système d’amortisseurs optionnels E-ACTIVE BODY CONTROL. Le programme, jumelé au AIRMATIC, permet de le dynamiser étonnamment. En effet, en plus de jouer sur la fermeté, il peut maintenir à niveau le véhicule en courbes. Autrement dit, les suspensions extérieures vont pousser pour garder une assiette parfaite en virage. Évidemment, c’est la sportivité de la conduite qui en jouit. Tout ça se fait de manière indépendante pour chacune des roues. Pour optimiser le confort, il y a même un radar qui analyse la route pour prévenir et adapter les suspensions en conséquence. Vous êtes enlisé dans un banc de neige ou dans le sable? Pas de problème, le programme peut faire sursauter le véhicule sur place pour qu’il se libère tout seul. Extrêmement complexe, l’E-ACTIVE fonctionne de manière électrique grâce à l’apport des 48 volts. Reste à espérer que ce sera fiable, car il s’agit d’une option à 6 000 euros, le prix au Canada étant toujours inconnu.

Les freins, comme on pouvait l’espérer, sont performants. Franchement, il n’y a pas de critiques négatives que je puisse adresser au GLE. Mercedes-Benz offre du raffinement et du dynamisme sous un même toit. En plus, ce véhicule est particulièrement agréable à conduire.

Marque

Mercedes-Benz

Transport et préparation

1 995$

Marque

Moteur

GLE350 : L4 2,0 litres turbo de 255 ch et 273 lb-pi de couple.

Transmission

Automatique 9G-Tronic

Autres moteurs

GLE450 : L6 3,0 litres turbo de 362 ch et de 369 lb-pi de couple + Assistance électrique de 29 ch et 184 lb-pi de couple.

Volume du coffre

825/2 055 litres

Longueur (mm)

4 924

Largeur (mm)

1 947

Hauteur (mm)

1 772

Empattement (mm)

2 995

Garantie de base

4 ans/80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

4 ans/80 000 km

L’actuelle GLE montrait des signes de vieillesse bien réels. Mercedes-Benz corrige le tout avec le 2020. Personnellement, j’ai rarement vu une aussi forte évolution entre deux générations d’un produit. Hautement technologique et compétent, le Mercedes-Benz Classe GLE 2020 saura satisfaire les plus exigeants. Reste maintenant à connaitre le prix de base et, surtout, le prix de la collection d’options qui pourront l’équiper. Le GLE 2020 arrivera en milieu d’année 2019 et les prix seront annoncés plus près de la date de lancement au Canada.

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer