Volvo XC40 Recharge 2021 : pour bien paraître - messages.columnarticles-details.Columns

Essais routiers

Volvo XC40 Recharge 2021 : pour bien paraître

Une autonomie ordinaire, un prix élevé et un inventaire quasi inexistant pour l’adorable Volvo XC40 Recharge 2021.

18 février 2021

- Performance agréable
- Excellente gestion de l’énergie disponible
- Design et qualité de la finition sans reproche

- Prix élevé
- Autonomie un peu juste
- Disponibilité de l’inventaire (pour la première année de commercialisation)

Essais routiers

Le Volvo XC40 Recharge 2021 débarque avec un rouage intégral, une finition d’habitacle impeccable et un design à couper le souffle. Mais parviendra-t-il à convaincre les acheteurs de véhicules électriques à signer pour une marque suédoise?  On l’a essayé pour en avoir le cœur net.

Il s’agit de la déclinaison électrique d’un VUS sous-compact de luxe déjà sur notre marché depuis 2019. Se situant au sommet de la gamme du XC40 avec un prix de départ de 64 950 $, le Recharge n’est admissible à aucun rabais gouvernemental pour l’achat d’un véhicule électrique.

Et bonne chance si vous en voulez un, car une centaine d’exemplaires à peine sont prévus pour notre marché cette année. D’ailleurs, au moment d’écrire ces lignes, il était impossible de réserver un modèle 2021.

 



Pour ce qui est du design, je dois avouer qu’il s’agit de l’un des plus beaux VUS sous-compacts du marché. Le XC40 ordinaire était déjà de toute beauté. Tout ce qui permet de différencier un Recharge, c’est sa calandre fermée, ses jantes uniques au modèle et le subtil écusson Recharge qu’on a apposé sur son pilier C. Ajoutez à cela un choix de couleurs vibrantes (un surplus de 900 $) et il va de soi qu’il s’agit ici d’un véhicule qu’on priorisera pour son apparence.

Volvo XC40 Recharge 2021

Vie à bord

Même son de cloche une fois à bord où l’on retrouve le même habitacle bien ficelé que son homologue à essence. La qualité de finition, la présentation générale de la planche de bord et les matériaux utilisés sont tous à la hauteur d’un véhicule se situant dans cette gamme de prix. Il en est de même du confort des sièges avant qui offrent un excellent soutien lombaire et un bon maintien latéral sur de longs trajets.

À l’instar de la Polestar 2, le XC40 Recharge reçoit un nouveau système multimédia entièrement propulsé par Google Android. Presque identique à une tablette Android, ce système, qui répond rapidement à nos commandes et dont l’information est facile à saisir, permet de télécharger des applications mobiles et, même, de se mettre à jour à distance au besoin. Il est même possible de se servir de Google Maps pour trouver des bornes de recharge sur notre chemin.

Pour ce qui est des places arrière, on retrouve le même dégagement pour les jambes que dans un XC40 ordinaire. Si vous être grand, vous risquez d’être un peu coincé. On remarque cependant un excellent dégagement pour la tête en raison d’une ligne de toit élevée. La visibilité dans la lunette arrière est également excellente. Rien à redire à ce sujet.

L’espace de chargement total (avec le dossier des sièges replié) se situe à 1 328 litres. C’est bien, mais le Recharge demeure moins logeable qu’un Audi Q3 (1 359 litres), un BMW X1 (1 662 litres), ou un XC40 ordinaire (1 337 litres).

Volvo XC40 Recharge 2021

Technique

Ce petit VUS électrique a recours à une batterie refroidie par liquide d’une capacité de 78 kilowattheures (75 utilisables). C’est la seule batterie offerte et elle permet d’alimenter deux moteurs électriques, un par essieu. La puissance totale combinée est chiffrée à 402 chevaux, et le couple combiné, à 486 livres-pieds. Le sprint de 0 à 100 kilomètres/heure, selon Volvo, s’effectue en 4,9 secondes seulement.

L’EPA estime que le XC40 Recharge peut parcourir jusqu’à 335 kilomètres sur une pleine charge, une autonomie qui se révèle basse si on la compare à ce qui se fait actuellement du côté de Tesla, de Chevrolet et des constructeurs sud-coréens à prix moindre. Le XC40 Recharge est toutefois équipé d’un chargeur interne de 150 kilowatts, ce qui permet à la batterie de récupérer jusqu’à 80 % de sa charge dans une borne rapide en l’espace de 40 minutes.

Volvo XC40 Recharge 2021

Au volant

Il n’y a rien de désagréable dans la manière dont un XC40 Recharge performe ou s’inscrit dans une courbe. Les accélérations sont à la hauteur d’un véhicule électrique à 2 moteurs, c'est-à-dire qu’il suffit de caresser la pédale d’accélérateur pour se retrouver à des vitesses bien au-delà de la limite permise. Le degré de motricité est également impressionnant, nous permettant d’entrer dans une courbe à des vitesses élevées sans craindre de perdre le contrôle ou de sous-virer dans le terre-plein !

Volvo intègre bien le freinage régénératif grâce à une fonctionnalité qu’elle nomme « One Pedal Driving ». Bien qu’il soit impossible de moduler le degré de résistance du système (on peut seulement l’éteindre ou l’activer) comme on peut le faire à bord d’un Kia Niro EV, par exemple, le mode par défaut fait amplement bien le travail et permet en effet de conduire avec une seule pédale.

J’ai cependant été déçu de ne pas pouvoir entièrement désactiver le système d’antipatinage. Sur une surface enneigée, il aurait été intéressant de mettre à l’essai le système à 4 roues motrices et de voir comment il s’y prend pour nous aider à reprendre notre trajectoire en situation de perte de contrôle. Hélas, le XC40 Recharge vous empêche d’explorer ses limites. Enfoncez l’accélérateur dans une bonne bordée de neige, et l’ordinateur de bord limite tout simplement la puissance disponible.

Il s’agit toutefois d’un véhicule dont la structure est hyper solide pour les routes du Québec, si ce n’est d’une suspension un peu ferme. Mon essai a été trop court pour explorer ses supposés 335 kilomètres d’autonomie, mais l’ordinateur de bord m’a affiché une consommation moyenne de 33,9 kilowattheures/100 kilomètres sur un trajet d’une centaine de kilomètres, et ce, par une température extérieure de -5 degrés Celsius. On peut donc s’attendre à une autonomie réelle d’environ 220 kilomètres dans de telles conditions.

Volvo XC40 Recharge 2021

Conclusion

Le Volvo XC40 Recharge 2021 est-il un véhicule électrique réussi ? Il l’est dans la mesure où il performe bien, dispose d’une structure solide et d’une qualité de finition impeccable, sans compter un design qui n’a rien à envier à la concurrence.

Mais si votre objectif consiste à obtenir le maximum d’autonomie pour le prix payé, il n’est tout simplement pas dans la course. À prix comparable, il est possible d’être propriétaire d’un Tesla Model Y ou d’un Ford Mustang Mach E, deux véhicules qui proposent environ 100 kilomètres d’autonomie supplémentaires et plus d’espace habitable et de chargement.

Ajoutez à cela un inventaire inexistant dans les concessions, et on se demande si Volvo, qui est pourtant supportée par le géant chinois Geely, prend réellement l’électrification au sérieux.

Pour ce qui est de le recommander, nous vous dirons que le XC40 ordinaire n’a, juste qu’à récemment, montré aucun problème de fiabilité majeure, si ce n’est quelques irritants électroniques. Nous devrons néanmoins laisser un peu de temps au Recharge de faire ses preuves avant de nous prononcer sur une recommandation.

Volvo XC40 Recharge 2021

Données techniques

Marque

Volvo

Version

XC40

Options

Couleur Argent glacier (900 $) / Groupe supérieur (2 100 $) / Groupe climat (1 000 $) / Système audio Harman Kardon (1 250 $)

Échelle de prix

64 950 $ - 73 215 $

Version à l’essai

Recharge

Marque

Moteur

Deux moteurs synchrones d'une puissance de 402 chevaux et 243 lb-pi chacun pour une puissance totale de 404 chevaux et un couple de 486 lb-pi. Batterie de 78 kWh (75 kWh) utilisable.

Autonomie électrique annoncée

335 km

Autonomie électrique réelle

220 km

Consommation enregistrée

33.9 kWh/100 km

Tag associé: Véhicules électriques

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer