Nissan Sentra SR manuelle 2021 : une petite gâterie, juste pour nous - messages.columnarticles-details.Columns

Essais routiers

Nissan Sentra SR manuelle 2021 : une petite gâterie, juste pour nous

Exclusivité du marché canadien, la Nissan Sentra SR à boîte de vitesses manuelle ajoute un peu de piquant à une compacte déjà réussie.

17 avril 2021

- Rendement de la boîte manuelle
- Habitacle spacieux et bien ficelé
- Excellent rapport qualité/prix

- Aucune variante électrifiée
- Absence d’une déclinaison à hayon
- Aucun choix de moteurs

Essais routiers

La Nissan Sentra de 8e génération est une compacte attrayante, bien équipée et agréable à conduire. L’intégration de la boîte de vitesses manuelle à la déclinaison SR ne fait qu’ajouter une autre corde à son arc.

Le fait que cette nouvelle Sentra ne proposait la boîte de vitesses manuelle que sur la déclinaison S de base a entraîné, selon Nissan, de l’insatisfaction chez certains consommateurs. Qui plus est, ses principales concurrentes, soit les Honda Civic, Toyota Corolla et Mazda3, offrent ce type de boîte sur plus d’une déclinaison.

Nissan a entendu les critiques. Pour 2021, la variante la plus sportive du modèle, la SR, offre désormais la boîte de vitesses manuelle en option. De plus, nous apprenons que cette déclinaison a été spécialement conçue pour le marché québécois, là où les consommateurs favorisent encore les petites voitures à boîte manuelle. Cette Sentra est donc une exclusivité canadienne.

 



La Nissan Sentra 2021 est une compacte qui affiche un design à la fois moderne, mature et sophistiqué, à un point tel qu’on a l’impression d’avoir affaire avec une mini-Altima. Bien qu’elle soit de la même longueur que sa devancière, ses voies ont été élargies de 56 mm, tandis que son toit a également été abaissé de 46 mm. Résultat : une petite berline qui a de la gueule et une belle présence sur la route. Personnellement, je la trouve de toute beauté.

La Sentra SR à boîte de vitesses manuelle que vous apercevez à l’écran se détaille 24 983 $ avant options, soit presque 2 000 $ de moins que la SR équipée d’une boîte automatique. Elle se démarque par ses jantes noires de 18 pouces, un becquet arrière, un toit ouvrant et l’option de couleurs deux tons, pour un supplément de 485 $ (650 $ si l’on choisit le blanc Aspen).

Nissan Sentra SR manuelle 2021

Vie à bord

Depuis la refonte de 2020, l’habitacle de la Sentra a fait des pas de géant dans sa présentation générale, sa qualité d’assemblage et les matériaux utilisés. Il s’agit d’un habitacle attrayant, fonctionnel et confortable. La déclinaison SR incorpore de jolies surpiqûres orange et de subtiles surfaces en simili-fibre de carbone. C’est plutôt réussi.

Les places avant sont confortables et proposent un excellent maintien latéral, mais l’assise donne l’impression d’être incliné comme dans un La-Z-Boy. Si, comme moi, vous préférez une assise carrée, vous risquez d’être déçu de la position de conduite. De minces piliers A assurent une bonne visibilité à l’avant, mais un pilier C trop large et les appuie-têtes viennent nuire à la visibilité arrière.

La Sentra intègre un affichage semi-numérique, semi-analogique où l’information est bien présentée et conviviale. Il en est de même de l’ergonomie générale des commandes : on retrouve de gros boutons circulaires à la climatisation et au système multimédia. L’information affichée dans l’écran de 8 pouces est claire, bien présentée, et les applications Android Auto et Apple CarPlay s’utilisent rapidement et sans trop de complexité.

Aux places arrière, l’espace se révèle également généreux, surtout à la hauteur des jambes et des épaules ; un résultat de l’augmentation des dimensions du véhicule. La ligne de toit racée pourrait toutefois agacer les passagers un peu plus grands. Le coffre de cette Sentra se situe parmi les plus spacieux de la catégorie avec une capacité de 405 litres. Seule la berline Honda Civic se montre plus polyvalente (428 litres).

Nissan Sentra SR manuelle 2021

Technique

Un seul moteur anime toutes les déclinaisons de la Sentra, y compris cette SR. Il s’agit d’un 4-cylindres de 2,0 litres qui développe une puissance de 149 chevaux et produit un couple de 146 livres-pieds. Il peut être jumelé à une transmission à variation continue (CVT) ou, comme c’est le cas ici, à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. Toutes les Sentra sont des tractions, et il n’y a aucune déclinaison électrifiée en vue.
Nous aurions apprécié un moteur plus puissant pour permettre à la Sentra de rivaliser avec les Honda Civic et Mazda3 à moteur turbo. Nissan n’a encore rien mentionné sur la possibilité d’une variante plus performante ou d’une déclinaison hybride. L’ajout d’une transmission intégrale lui permettrait sans doute de se hisser au sommet de la catégorie.

Nissan Sentra SR manuelle 2021

Au volant

Bien qu’elle ne soit pas très puissante, cette Sentra m’a charmé par son comportement routier raffiné et le plaisir que m’a procuré la boîte manuelle. Le passage des rapports se fait avec précision, le levier a une prise en main agréable, et la pédale d’embrayage présente un bon degré de résistance tout en mordant bien quand on atteint le point de friction. J’ai également apprécié l’espacement entre les pédales. Elles sont rapprochées, ce qui nous permet d’exercer la conduite talon-pointe.

Il faut toutefois faire révolutionner ce petit moteur davantage pour extraire tout ce qu’il a dans le ventre, ce qui se s’avère néanmoins amusant en raison de la boîte manuelle. Disons que cette boîte de vitesses donne enfin un peu de vie à une compacte qui a longtemps été privée de dynamisme.

En outre, on sent que cette Sentra est mieux ancrée au sol et plus large que sa devancière, ce qui donne l’impression de conduire une berline de catégorie intermédiaire plutôt que compacte. Cette sensation de stabilité nous met également en confiance derrière le volant puisqu’elle permet d’inscrire cette Sentra dans une courbe à des vitesses plus élevées. L’insonorisation de l’habitacle se révèle également étonnant considérant le prix exigé.

Pour ce qui est de la consommation de carburant, j’ai réussi à enregistrer une moyenne combinée de 8,5 litres/100 kilomètres, ce qui est légèrement plus élevé que les chiffres annoncés par Ressources naturelles Canada de 8 litres/100 km. Notez que la CVT, bien que beaucoup moins agréable à utiliser, réduit la consommation de près de 1 litre/100 kilomètres.

Nissan Sentra SR manuelle 2021

Conclusion

Maintenant que la Nissan Sentra est sur le marché depuis plus d’un an, nous pouvons enfin nous prononcer sur une recommandation. Lors de notre essai à l’émission, nous ne lui avions trouvé qu’un seul défaut : sa CVT qui a connu plusieurs problèmes par le passé. Pour le reste, il s’agit d’une voiture somme toute fiable et dont les frais d’entretien sont peu coûteux.

Toutefois, dans sa déclinaison SR avec la boîte de vitesses manuelle, nous recommandons cette Sentra sans hésiter, car on élimine les problèmes associés avec la CVT et on ne se retrouve qu’avec ses nombreuses qualités : une bonne fiabilité, un excellent rapport qualité/prix et une expérience de conduite amusante.

Nissan Sentra SR manuelle 2021

Données techniques

Marque

Nissan

Version

Sentra

Options

SR manuelle (24 983 $) / Couleurs deux tons bleu électrique (485 $)

Échelle de prix

20 983 $ - 28 383 $

Version à l’essai

SR manuelle

Marque

Moteur

Quatre cylindres de 2,0 litres d'une puissance de 149 chevaux @ 6 000 tours/min et d'un couple de 146 lb-pi à 4 000 tours/min.

Transmission

Manuelle à six rapports

Consommation annoncée (combinée)

8.0L/100 km

Consommation enregistrée

8,5L/100 km

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer