Volvo XC90, Volkswagen Atlas ou Subaru Ascent? - Chroniques

Question du jour

Volvo XC90, Volkswagen Atlas ou Subaru Ascent?

Un lecteur a une famille de 3 jeunes enfants. Il hésite entre un Volvo XC90, un Volkswagen Atlas et un Subaru Ascent.

Subaru / Volvo / Volkswagen

J'ai une famille de 3 jeunes enfants âgés de 4 à 8 ans. Nous sommes donc encore dans les sièges d'enfants. J'aimerais savoir la qualité de la traction intégrale du Volvo XC90 et du Volkswagen Atlas versus la traction du Subaru Ascent. Nous aimons ces 2 autres véhicules, mais nous ne connaissons pas leur efficacité.

- Paul

À LIRE AUSSI : Infiniti QX60 ou Nissan Pathfinder?

Voilà une belle sélection de véhicules utilitaires. Dans tous les cas, ces produits ont des rouages assez compétents, mais celui de Subaru se démarque certainement. Dans le cas des Volvo XC90 (notre essai comparo ici) et Volkswagen Atlas (notre essai comparo ici), on parle surtout de système réactif : si le véhicule perçoit une perte d’adhérence à une roue, il envoie la puissance aux autres roues. Selon le modèle, la variation se fera du train avant vers l’arrière et vice-versa, ou encore de gauche à droite. Volvo favorise la propulsion alors que Volkswagen privilégie la traction.

Chez Subaru, l’approche est complètement différente. On parle ici d’une programmation plus efficace puisqu’on ne favorise pas le train avant ou le train arrière : ce sont les quatre roues qui tournent et qui entrainent le véhicule. Avec cette réalité, qu’on soit l’été ou l’hiver, on maximise le comportement routier et, surtout, la sécurité. Il y a une légère concession à faire quant à la consommation de carburant, mais rien qui ne soit réellement significatif. En clair, le rouage de Subaru est beaucoup plus efficace que celui de Volkswagen ou de Volvo. De plus, la réputation du système n’est plus à faire. Ses compétences ont maintes fois été prouvées autant sur la route que sur les circuits de rallye partout dans le monde.

Maintenant, il est important de vous parler de la question de la fiabilité. Dans les trois cas, nous avons des réserves. Le constructeur Volvo se retrouve actuellement dans le fond du baril quant à la fiabilité et la qualité initiale du produit pour les 30 premiers jours. À la lumière de ce fait, on vous suggère fortement d’éviter le XC90 aussi attrayant puisse-il être. Pour Volkswagen, on connaît toutes les composantes depuis longtemps. Malgré cette longévité, il y a encore des petits accrocs de fiabilité électronique qui sont franchement agaçants. Finalement, concernant l’Ascent, il s’agit d’un tout nouveau véhicule avec une jeune plate-forme et un moteur encore inédit. On doit donc attendre un peu avant de le recommander chaudement, mais, historiquement, Subaru fait bien ses travaux et nous offre des véhicules solidement construits.   

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer