Nissan Rogue 2021 : plus moderne, plus raffiné, sans être révolutionnaire - Chroniques

Événements

Nissan Rogue 2021 : plus moderne, plus raffiné, sans être révolutionnaire

Pour sa troisième génération, le Nissan Rogue 2021 s’affiche comme un VUS plus costaud et nettement plus luxueux.

15 juin 2020

Nissan

On entend dire depuis quelque temps que Nissan s’apprête à nous présenter une toute nouvelle gamme de véhicules. On sait aussi que le constructeur fait actuellement une restructuration massive qui implique des fermetures d’usines et un réalignement de l’identité phare de la marque, sans oublier le fait qu’elle a récemment emprunté une importante somme pour financer le développement de nouveaux produits.

Il y a un peu plus d’un mois, nous jouions à Gran Turismo avec des ingénieurs de Nissan. À l’époque, ces individus nous promettaient la gamme de modèles « la plus excitante de l’industrie de l’automobile ».

Eh bien, voici le premier véhicule de cette nouvelle ère. C’est le Nissan Rogue 2021, un nouveau véhicule utilitaire qui, en principe, aidera à remettre Nissan sur pied en matière de finance. L’équipe de RPM a été convoitée à un événement privé, en ligne, quelques jours avant son dévoilement officiel. Voici ce que nous en avons tiré.

Entièrement redessiné de la tête aux pieds, ce nouveau Nissan Rogue 2021 arbore un design visiblement plus aventurier que son prédécesseur, tout en conservant les traits de design identitaires du constructeur, comme la grille V-Motion double, le toit « flottant » et les feux arrière à DEL qui rappellent ceux du Murano ou, encore, de la Maxima.

Le Rogue repose également sur une toute nouvelle architecture constituée à 35 % d’acier renforcé, contrairement à 19 % pour son prédécesseur. Malgré tout cela, le Nissan Rogue 2021 n’est pas plus gros. D’ailleurs, Nissan parle d’une diminution de 38 millimètres de la longueur totale. Le toit est également plus bas de 5 millimètres.

 

 



Nissan en a aussi profité pour améliorer le coefficient aérodynamique du modèle en lui intégrant une grille à volets actifs ainsi qu’un soubassement de carrosserie fermé et en repensant la forme des piliers A, entre autres.

Un modèle payant

Le Rogue est très important pour Nissan, car il figure parmi les véhicules les plus vendus en Amérique du Nord.

À titre de référence, plus de 380 000 Rogue ont trouvé preneur sur notre continent en 2019, faisant de lui le troisième VUS compact le plus vendu après le Honda CR-V (439 000 exemplaires) et le Toyota RAV 4 (513 000 exemplaires). Il va donc de soi que la formule actuelle fonctionne bien.



L’une des raisons principales de son succès est son alléchant rapport qualité-prix, un espace de chargement concurrentiel, une consommation de carburant convenable et une fiabilité générale assez remarquable, surtout au chapitre du moteur.

Ainsi, pour cette nouvelle mouture, Nissan a préféré ne pas s’avancer dans des technologies motrices trop modernes. Un seul moteur n’est donc offert pour l’ensemble des déclinaisons, soit le même 4-cylindres de 2,5 litres à injection directe de carburant qu’on retrouve sous le capot de l’Altima. La puissance passe à 181 chevaux, soit 11 chevaux de plus que son prédécesseur. Le couple grimpe également quelque peu, passant de 175 à 181 livres-pieds.



Comme par le passé, ce moteur est jumelé à une transmission automatique à variation continue (CVT) , laquelle a, selon Nissan, été considérablement modifiée afin de procurer une « meilleure consommation de carburant ». Toutefois, aucune cote de consommation de carburant officielle canadienne n’a encore été confirmée. L’EPA affiche cependant une moyenne combinée de 28 mi/gallon, soit environ 8,4 litres aux 100 kilomètres.



À notre grande déception, aucune motorisation électrique ou hybride n’est au menu, même pas l’option d’un second moteur turbocompressé qu’on trouve chez certains concurrents. Interrogée au sujet du sort du fameux moteur VC Turbo, lequel semblait être si révolutionnaire chez Infiniti il y à peine deux ans, Nissan nous a tout simplement répondu que, selon ses recherches, la clientèle cible du Rogue n’en veut pas.

 



Pourtant, des modèles concurrents comme le Kia Sportage, le Hyundai Tucson, le Mazda CX-5, le Ford Escape ou, encore, le Chevrolet Equinox proposent tous des motorisations turbocompressées plus puissantes en option. Si le Rogue l’offrait, il pourrait saisir une part de ce marché.



Idem pour l’électrique, qui ne se retrouve nulle part dans la gamme, mais qu’on peut se procurer chez plusieurs rivaux sous forme d’hybride ou encore d’hybride rechargeable. On pense à des marques comme Toyota, Ford et, même, Mitsubishi, partenaire de Nissan.

On sent donc que cette nouvelle génération a été pensée sans prendre de risques. Pour qu’elle se vende bien, à bon prix, sans coûter trop cher au constructeur, une stratégie qui prend tout son sens compte tenu de l’état général du groupe Nissan-Renault par les temps qui courent.


Un habitacle du tonnerre

Ce que le Rogue 2021 perd au chapitre des groupes motopropulseurs, il le gagne avec son habitacle hautement redessiné et, en toute honnêteté, plutôt joli. D’ailleurs, Nissan promet le Rogue le plus luxueux et le plus silencieux de l’histoire, et ça paraît!



La qualité des matériaux est riche, les sièges du type « Zero Gravity » sont attrayants, et le design de la planche de bord est séduisant et incorpore, une première chez Nissan, des cadrans entièrement numériques et personnalisables par l’entremise d’un écran d’affichage de 12,3 pouces. L’écran de l’interface multimédia, quant à lui, peut aller jusqu’à 9 pouces. Toutefois, Nissan n’a pas spécifié s’il s’agit du même logiciel qu’auparavant – lequel avait grandement besoin d’amour –, mais les connectivités Android Auto et Apple CarPlay sont au moins de la partie.



La console centrale de ce nouveau Rogue a également été entièrement repensée afin de relever cette sensation de luxe que promet le constructeur. Du type flottant, elle permet à la fois d’accommoder des appareils mobiles tout en intégrant un nouveau sélecteur de modes de conduite – une première pour le Rogue –, permettant d’alterner entre les modes Standard, Eco, Sport, Off-road (AWD) et Snow (AWD), lesquels font varier à la fois le comportement de la boîte de vitesses, de la transmission intégrale et du système d’antipatinage.

Le Nissan Rogue 2021 s’offrira en trois déclinaisons bien distinctes, soit les Rogue S, Platinum et SV. Les variantes S et SV reçoivent de série les roues motrices avant, tandis que la transmission intégrale est offerte en option. Plusieurs agencements de couleurs intéressants peuvent également être sélectionnés pour ce nouveau VUS, dont quatre coloris deux tons pour la carrosserie qui lui vont plutôt bien.



Prévu pour notre marché dès l’automne 2020, aucun prix et aucune donnée de capacité de chargement n’ont encore été officialisés pour ce véhicule. Nous aurons toutefois la chance de le mettre à l’essai dans les prochains mois afin de vous en brosser un portrait mieux éclairé.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer