Le moteur à combustion chez BMW survivra encore 30 ans - Actualités

Nouvelles

Le moteur à combustion chez BMW survivra encore 30 ans

Klaus Froelich, chef du développement chez BMW, affirme que les moteurs diesels et à essence seront encore vendus pendant quelques décennies.

28 juin 2019

BMW

Les véhicules électriques (VÉ) sont en vogue par les temps qui courent, plus particulièrement au Québec depuis que le gouvernement fédéral a ajouté un incitatif venant s’additionner à celui déjà offert par le provincial. Mais ce n’est pas ainsi partout, à un point tel que le chef du développement chez BMW, Klaus Froelich, a affirmé que le constructeur allemand continuera d’investir dans le développement de moteurs à essence pendant environ 30 ans.

C’est du moins ce qu’il a statué lors de l’événement #NEXTGen qui s’est tenu à Munich au courant de la semaine. Il a également mentionné que la production de moteurs diesels BMW survivra encore une vingtaine d’années.

« D’assumer que 30 % de nos véhicules vendus en 2025 seront électrifiés (tout électriques ou hybrides enfichables) veut aussi dire que 80 % de tous nos véhicules seront toujours munis d’un moteur à combustion interne », a-t-il déclaré en cours d’entrevue avec Automotive News Europe.

À LIRE AUSSI : BMW et Jaguar Land Rover collaborent pour l’électrification

Une autre partie de son argumentaire repose sur les infrastructures de recharge. Selon lui, l’implantation de bornes de recharges destinées aux VÉ dans certains pays pourrait prendre encore 10, voire 15 ans. Il a nommé la Russie, le Moyen-Orient et une partie de la Chine en exemple.

Froelich a également expliqué que la popularité des véhicules électriques chez nos voisins du Sud est loin d’être gagnée, compte tenu de l’attachement d’une très vaste clientèle envers les moteurs thermiques.

Il cite aussi le prix des VÉ comme frein à leur popularité, généralement plus élevé que leur contrepartie à essence, notamment en raison de leur coût de production supérieur. Le haut placé chez BMW a d’ailleurs souligné que l’obtention de matériaux bruts pour la fabrication des batteries risque aussi d’être un enjeu futur, leur demande étant en grande croissance.

Cela ne veut toutefois pas dire que BMW conservera tous les moteurs thermiques qu’il produit actuellement. Le constructeur allemand a récemment annoncé que son moteur V12 – se trouvant dans la BMW M760i – serait abandonné d’ici quelques années, trop difficile et dispendieux à soumettre aux normes environnementales.

Même son de cloche pour plusieurs moteurs diesel offerts en Europe, qui seront abandonnés graduellement – mais pas avant 20 ans! – alors que les moteurs à essence en ont encore pour une trentaine d’années. Rappelons que BMW a déjà fait tomber le couperet sur l’offre de moteur au gazole pour l’Amérique du Nord.

BMW est déjà bien impliqué dans l’offre de véhicules électriques. Actuellement, les i3 et i8 sont proposées, alors que plusieurs véhicules populaires sont disponibles avec une motorisation hybride enfichable, ici en Amérique du Nord. Environ 25 BMW électrifiés – dont la moitié entièrement électrique – sont attendus d’ici 2023.

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer