Boire l’eau émise par la pile à combustible à hydrogène du Nikola Badger, de la foutaise - Actualités

Nouvelles

Boire l’eau émise par la pile à combustible à hydrogène du Nikola Badger, de la foutaise

Le PDG de Nikola a mentionné qu’il serait possible de boire l’eau émise par la pile à combustible à hydrogène du Badger ; c’était sans fondement.

9 août 2021

Nikola

Vous avez peut-être entendu parler de Trevor Milton, le fondateur de la firme Nikola, qui, à l’instar de Tesla, voulait percer au royaume des véhicules électriques. Tout comme Elon Musk, M. Milton ne manquait pas d’idées farfelues pour faire parler de lui et de son entreprise, mais force est d’admettre qu’il n’a pas tout le génie et la capacité à les réaliser que son vis-à-vis.

La firme Nikola a fait parler d’elle grâce au Nikola Badger, une camionnette électrique qui devait rivaliser avec celle des grands constructeurs. Le Nikola Badger devait être offert en version à batterie mais aussi à pile à combustible à hydrogène. Le véhicule semblait très prometteur, même GM s’y était intéressée et y avait investi, contribuant à faire grimper le titre de Nikola de 15 %. On a ensuite découvert que les bases de l’entreprise n’étaient pas très solides, et, surtout, que Milton tentait de s’enrichir sur le dos des investisseurs grâce à différents stratagèmes.

Par la suite, tout s’est mis à s’écrouler pour Nikola. GM s’est retirée, la construction du Nikola Badger a été annulée, et plusieurs investisseurs ont perdu de l’argent en tendant de liquider leurs actions à bas prix. Trevor Milton a récemment été accusé de fraude par le département de la Justice américaine qui lui reproche d’avoir trompé les investisseurs, notamment avec plusieurs déclarations mensongères destinées à gonfler le titre boursier de l’entreprise.

 



L’enquête actuelle a permis de mettre au grand jour plusieurs déclarations mensongères du PDG. Ce dernier avait notamment déclaré sur la plateforme Twitter qu’il serait possible de boire l’eau émise par la pile à combustible à hydrogène du véhicule à l’intérieur, un peu comme si le véhicule disposerait de son propre abreuvoir. Il avait aussi mentionné que le véhicule utiliserait les émissions d’eau pour créer son propre lave-glace.

Selon l’enquête, ce serait totalement faux ; les ingénieurs de la firme n’avaient même pas été consultés sur la faisabilité de la chose et avaient été pris de court lors de cette déclaration. La poursuite mentionne que Trevor Milton a fait cette déclaration sans aucune preuve de la faisabilité et sans avoir consulté ses ingénieurs. Il avait par suite consulté Google en cherchant « Peut-on boire l’eau émise par une pile à combustible ? » afin de de valider ses prétentions.

Cette affirmation avait contribué à mousser l’intérêt du Nikola Badger, il y avait eu hausse des dépôts de 5 000 $ pour réserver un exemplaire.

Trevor Milton était rapidement devenu l’un des 100 hommes les plus riches avec la flambée du prix des actions de Nikola avant de démissionner de son poste en septembre dernier. Il a plaidé non coupable au nombreux accusions de fraude. Le procès suit son cours.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Les "start-ups" automobiles aiment les camions

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer