Genesis GV70 2022 : le pain et le beurre - Actualités

Nouveaux modèles

Genesis GV70 2022 : le pain et le beurre

Genesis a levé le voile sur le véhicule qui sera incontestablement le plus populaire de sa gamme, le VUS compact GV70 2022.

30 octobre 2020

Genesis

Après le dévoilement de l’utilitaire intermédiaire GV80, le renouvellement de la berline G80 et le rafraîchissement de la voiture compacte G70, c’est maintenant au tour du VUS compact GV70 de rejoindre la gamme Genesis. Soyons clairs : c’est sur ses épaules que repose le succès de la marque.

On ne peut pas dire que Genesis est assise sur ses lauriers par les temps qui courent. Pour 2020, on a procédé au rafraîchissement de la grande berline G90 ; pour 2021, on propose un premier utilitaire sport, l’intermédiaire GV80 ; la berline intermédiaire G80 est complètement renouvelée ; et l’on a dévoilé récemment la compacte G70 pour 2022 avec un style harmonisé et une collection de nouvelles technologies. Alors que la cour semble pleine, on arrive avec un autre produit, le GV70, un VUS compact qui se pointera dans les concessions au cours de l’année prochaine.

Genesis est sur une lancée, il n’y a pas de doute. La marque de luxe de Hyundai fait une offensive comme nous en avons rarement vue dans l’industrie de l’automobile. Bien que tous les modèles précédents aient leur charme, c’est toutefois l’apport du GV70, un VUS compact, qui risque d’attirer le plus d’acheteurs. Au premier regard, on constate que l’affiliation avec la berline G70 est frappante. S’inscrivant dans le langage stylistique « Élégance athlétique », le GV70 s’inspire de la G70 à bien des égards. Le plus frappant, c’est naturellement la configuration des blocs optiques à l’avant constitués de deux bandes entièrement illuminées à DEL. La calandre en bouclier ne passe pas inaperçue, mais se montre bien intégrée malgré sa taille démesurée.

De profil, le GV70 se distingue. Les stylistes insistent sur la ligne « parabolique » de la fenestration avec une décoration en chrome déstructurée. Dans le respect des proportions, l’habitacle est déporté vers l’arrière et laisse place à un long capot. On note aussi la présence de jantes jusqu’à 21 pouces comme sur le modèle Sport en images. Une ligne de caractère meuble le côté. Elle débute aux phares et s’affaisse graduellement sur l’aile arrière. Avec ce trait, on donne une sensation de mouvement vers l’avant particulièrement réussie.

 

Quand on arrive à l’arrière, on se distance un peu de la G70 pour se coller au grand frère, le GV80. C’est frappant du côté de la configuration des feux, encore une fois avec deux bandes de DEL très distinctives. Les pots d’échappement vont aussi évoluer d’une version à l’autre. Sur la majorité des modèles, ils seront verticaux alors que le Sport aura droit à deux pots à embout chromé bien ronds de grande taille.

Dans l’habitacle, Genesis ne lésine pas sur la présentation. Moderne est le mot qui décrit bien l’ambiance. Particulièrement épurée, on retrouve une instrumentation à 100 % numérique et un écran multimédia qui excédera les 10,25 pouces qu’on connaît dans la famille Hyundai/Kia/Genesis actuellement. Les commandes de la climatisation se regroupent dans une pastille ovoïdale qui s’étire de l’autre côté du volant. À la console, on trouve une mollette pour la gestion de la boîte de vitesses, la navigation et un peu de rangement. Fait à noter, bien qu’on n’ait pas encore de confirmation pour le marché nord-américain, selon les images dévoilées par le constructeur, plusieurs couleurs de cuir seront offertes.

En termes de mécanique, là encore aucune confirmation. Toutefois, considérant le fait que le GV70 est dérivé de la G70, on suppose qu’il y aura un partage des moteurs. Malgré l’apport d’un rouage intégral de série au Canada, il faut initialement savoir que la propulsion est favorisée. Sous le capot, deux orientations sont possibles. À l’ouverture de la gamme, on proposera sans doute un 4-cylindres turbocompressé de 2,0 litres d’une puissance de 252 chevaux. Il est tout aussi possible qu’on intègre au milieu de la gamme le nouveau 4-cylindres de 2,5 litres qui, lui, pousse 300 chevaux. Le modèle le plus performant portera l’appellation Sport et récupérera le V6 biturbo de 3,3 litres dont la cavalerie développe 365 chevaux. Là encore, une autre option est possible : le V6 biturbo de 3,5 litres dont la puissance fait 375 chevaux. Reste à voir quelle sera la stratégie du constructeur pour l’Amérique du Nord. Dans tous les cas, on obtient une boîte de vitesses automatique à 8 rapports.

Déception au tableau, aucune annonce pour le moment quant à une forme d’hybridation. Considérant la nouveauté du modèle, à notre avis, Genesis accuse un retard technologique à ce chapitre pour le GV70. Les prix et la date de disponibilité seront communiqués ultérieurement.  

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Premier contact avec le Genesis GV80 2021

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer