Kia Niro PHEV ou Subaru Crosstrek PHEV? - Chroniques

Question du jour

Kia Niro PHEV ou Subaru Crosstrek PHEV?

Un lecteur hésite entre un Kia Niro PHEV et un Subaru Crosstrek PHEV.

Kia / Subaru

Quel serait votre choix entre un Kia Niro rechargeable et un Subaru Crosstrek rechargeable en tenant compte de la fiabilité et des coûts d'entretiens ? Est-ce que je devrais avoir peur de ces deux autos à long terme?

- Maurice

À LIRE AUSSI : Quelle est la technologie qui équipe les Kia Niro PHEV et Hyundai Ioniq PHEV?

Bonjour. Réglons immédiatement la question de la fiabilité pour ces deux véhicules. Pour le moment, elle est bonne. Bien évidemment, considérant que ce sont deux jeunes produits, il m’est impossible de trancher fermement quant à l’avenir. Pour l’instant, je dirais que mes inquiétudes sont limitées, particulièrement dans le cas du Subaru puisqu’il récupère la technologie de Toyota.

Maintenant, concernant le Kia Niro PHEV, Kia offre assurément un gros avantage quant à l’autonomie 100% électrique. Ici, le constructeur annonce une liberté électrique de 42 km contre seulement 27 km pour le Subaru Crosstrek PHEV. Le Kia offre une puissance combinée de 139 chevaux et un couple intéressant de 195 lb-pi. Bonne nouvelle, la mécanique fait appel à une véritable boite automatique à 6 rapports.

Autre avantage notable : l’espace intérieur. Le Kia Niro PHEV offre un coffre de 635 litres et de 1 789 litres avec le dossier arrière rabattu. Le véhicule de Subaru est moins généreux dans ce domaine avec un espace intérieur de 588 et 1 565 litres. Notez qu’en fonction du niveau d’équipement, les deux produits offrent pratiquement tous les accessoires d’aides à la conduite et à la sécurité. Sur ce point, je dois tout de même donner l’avantage à Subaru avec son programme EyeSight qui fonctionne à merveille et qui se veut l’une des références dans l’industrie.

Passons plus précisément au Subaru Crosstrek PHEV. De facto, je dois souligner que le système hybride vient directement de chez Toyota, plus particulièrement de la Prius Prime. Malheureusement, dans l’équation, on perd en autonomie essentiellement en raison de la présence d’un rouage intégral. Question d’équilibre, on perd de l’autonomie, mais on gagne un rouage AWD. Pour l’heure, cette caractéristique est unique au Crosstrek. Franchement, considérant le climat québécois, c’est très pertinent. Le moteur thermique demeure d’origine Subaru. Il s’agit du 2,0 litres que l’on connaît de l’Impreza et de la version ordinaire du Crosstrek. Au compte, la puissance culmine à 148 chevaux. On doit toutefois considérer que la puissance électrique du Crosstrek est supérieure à 118 chevaux contre 43 pour le Kia. La poussée initiale devrait être supérieure avec le Subaru. En revanche, prenez note que les coûts d’entretien chez Subaru sont beaucoup plus élevés que ceux de Kia.

En ce qui concerne la disponibilité et le prix, le Kia Niro PHEV débute à 35 865 $. Il est actuellement disponible pour les commandes avec livraison sous peu. Dans le cas du Subaru, on doit s’armer de patience. Premièrement, le prix annoncé est en dollars américains, tout juste sous la barre des 35 000 $US. En dollars canadiens, on estime que le prix frisera les 40 000 $. Pour ce qui est de son arrivée chez nous, la date n’est pas encore officielle, mais Subaru parle de la fin de 2019. Il ne faut donc pas être pressé.

Bref, si vous privilégiez uniquement les faibles coûts d’entretien, l’espace intérieur et l’autonomie électrique, c’est le Kia Niro PHEV qui s’impose. Si votre critère numéro 1 est plutôt la présence d’un rouage intégral, il faudra vous diriger vers le Subaru Crosstrek PHEV.   

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer