Bornes de recharge publiques : Comment s’y retrouver? - Chroniques

Collaborations spéciales

Bornes de recharge publiques : Comment s’y retrouver?

Le Circuit électrique propose diverses bornes de recharge qui se distinguent par leur puissance et leur application.

18 juin 2021

Le simple fait de regarder un peu partout le long des autoroutes permet de constater que les bornes de recharge publiques poussent un peu partout. Les plus observateurs – ou les utilisateurs de véhicules électriques – ont aussi remarqué que ces bornes n’ont pas toutes la même puissance. 50 kilowatts pour les unes, 100 kilowatts pour les autres; il y a même des bornes de niveau 2 le long des rues. Comment s’y retrouver comme électromobiliste?

D’entrée de jeu, il faut faire une distinction entre les types de bornes. Il y a les bornes dites « de destination », qu’on utilise lorsque le temps n’est pas un facteur. On y branche notre véhicule électrique ou hybride rechargeable pour que la batterie soit rechargée en une durée qui peut aller jusqu’à huit ou dix heures, en fonction de la capacité de celle-ci et de son état de charge. Elle est l’équivalent public de la borne de recharge qu’on peut installer à notre domicile. On en compte plus de 2600 actuellement.

Pourquoi les réseaux de recharge comme le Circuit Électrique mettent en place de telles bornes? Pour donner aux gens qui n’ont pas la possibilité d’avoir une borne de recharge à domicile parce qu’ils habitent en appartement ou en condo d’avoir un véhicule électrique ou hybride rechargeable. Elle est également pertinente quand un électromobiliste reste plusieurs heures au même endroit. C’est aussi le seul type de borne qu’accepte la majorité des véhicules hybrides rechargeables, ce qui confirme leur pertinence sur le réseau public.

 



Il y a aussi les borne dites « de transit », aussi connues sous le nom de borne de recharge rapide ou BRCC. Elles sont appropriées lorsqu’on doit passer le moins de temps possible à la borne de recharge, particulièrement lors des longs trajets. En fonction du véhicule et de plusieurs facteurs comme l’état de charge, la température de la batterie et la présence d’autres usagers, la recharge peut prendre entre 20 minutes et 1h30.

Puissance et temps de recharge

Le temps de recharge peut aussi être influencé par la puissance de la borne. En effet, il existe sur le marché des bornes de recharge rapide de 25, 50, 100 et même 350 kilowatts.

C’est toujours la voiture qui gère la puissance de recharge. Prenons l’exemple d’une Chevrolet Bolt EV qui accepte jusqu’à 55 kilowatts de puissance ou encore d’une Nissan LEAF qui accepte 70 kilowatts. Il est inutile – mais pas dommageable – de brancher cette voiture à une borne de 350 kilowatts.

Au contraire, une Porsche Taycan, qui accepte 270 kilowatts, bénéficierait d’être branchée à une borne de 350 kilowatts, à condition, entre autres, que la température de la batterie soit adéquate et que l’état de charge soit assez bas pour encaisser cette forte puissance.

Au-delà de cette puissance de recharge absolue et du type de borne utilisé, il faut considérer d’autres facteurs qui vont influencer la puissance réelle de recharge. Pensons à la température de la batterie, à la température extérieure et à l’utilisation d’accessoires à bord du véhicule pendant la recharge.
 
Finalement, il y a l’état de charge de la batterie. Généralement, plus le niveau de charge de la batterie est faible, plus elle se recharge rapidement. Cette puissance va décroitre au fur et à mesure que la batterie se remplira, tant et si bien qu’il est inutile de la recharger jusqu’à 100 % avec une borne rapide. À partir de 80 % environ, la plupart des véhicules réduiront la vitesse de charge pour éviter d’endommager la batterie, et une borne de destination fera mieux l’affaire.

Au final, tous ces facteurs indépendants influencent la « courbe de recharge » et, par le fait même, le temps qu’il faudra passer à la borne.

C’est dans le but de suivre l’évolution des véhicules et pour répondre à des besoins divers que le Circuit électrique installe des bornes de capacité différentes. Actuellement, comme la majorité des véhicules accepte une puissance relativement faible, ce sont celles qui sont installées en majorité. Tranquillement, un nombre grandissant de bornes de 100 kilowatts s’ajoutent à celles de 50 kilowatts déjà présentes, et des bornes de 150 et même 350 kilowatts sont testées pour implantation future. Elles seront installées à mesure que les véhicules plus performants arriveront sur le marché.

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer