Aston Martin secourue par le canadien Lawrence Stroll - Actualités

Nouvelles

Aston Martin secourue par le canadien Lawrence Stroll

Un consortium dont il est à la tête met la main sur 16,7 % d’Aston Martin.

3 février 2020

Aston Martin

La viabilité financière d’Aston Martin s’est effritée en 2019 en comparaison avec 2018, alors que la capitalisation boursière de l’entreprise britannique a chuté de plus de 75 % en en 1 an. Dans ce contexte, le canadien Lawrence Stroll injectera, par le biais d’un consortium avec d’autres actionnaires, la somme de 316 millions de dollars canadiens pour acquérir 16,7 % de l’entreprise, tel qu’annoncé vendredi dernier à la suite d’une rencontre des membres exécutifs de la compagnie.

Il deviendra également président exécutif du conseil d’administration de l’entreprise. En réaction à l’annonce de cette nouvelle, Lawrence Stroll a déclaré : « Je crois que ce capital, combiné à mon expérience à la fois de l'industrie automobile et de la construction de marques mondiales très performantes, signifiera qu'au fil du temps, nous réaliserons le potentiel d'Aston Martin Lagonda. »

Éventuellement, la participation du consortium, qui comprend également André Desmarais, pourrait passer à 20 %, consécutivement à l’effort effectué par Aston Martin Lagonda pour se redresser. Le reste des fonds à obtenir pour atteindre l’objectif final de 855 millions de dollars canadiens sera vraisemblablement assumé par les actionnaires actuels de la société.

 

 

Cet apport financier devrait permettre au constructeur de voitures exclusives et sportives de se remettre sur les rails. Selon ce qu’affirme Andy Palmer, actuel président et chef de la direction de la marque, « la dernière année a été très décevante et difficile pour la compagnie. Malgré nos efforts, les conditions difficiles et les mauvais résultats ont mis de la pression sur les liquidités, ce qui affecte notre capacité à respecter notre plan initial. »

Lawrence Stroll, 60 ans, est également propriétaire de l’écurie de Formule 1 Racing Point, au sein de laquelle son fils Lance Stroll, est pilote. Cette écurie, achetée en 2018 par le milliardaire, sera renommée Aston Martin à compter de 2021 suivant l’accord conclu vendredi dernier. Le partenariat actuel entre l’écurie Red Bull et Aston Martin prendra fin, quant à lui, au terme de la saison 2020 de la populaire série de course.

L’homme d’affaire montréalais Lawrence Stroll est également connu pour être un fervent amateur de voitures. Étant propriétaire du Circuit Mont-Tremblant, il possède aussi une quantité impressionnante de Ferrari.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Aston Martin : Visite d'Aston Martin Works

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer