L’Aston Martin DBS Superleggera rend hommage au Concorde - Actualités

Nouveaux modèles

L’Aston Martin DBS Superleggera rend hommage au Concorde

Aston Martin et British Airways rendent hommage à l’avion commercial le plus rapide de tous les temps avec une édition spéciale limitée à 10 exemplaires : la DBS Superleggera Concorde.

Luc-Olivier Chamberland

27 novembre 2019

Aston Martin crée avec British Airways une édition spéciale, la DBS Superleggera Concorde en hommage à l’avion supersonique.

Ce ne sont pas les idées qui manquent chez Aston Martin lorsque vient le temps de créer des éditions spéciales. Le dernier bolide en liste à sortir des ateliers de personnalisations Q est la DBS Superleggera Concorde, bien évidemment en hommage à l’unique avion commercial supersonique. Elle s’ajoute aux hommages à l’aviation suivant : la Vanquish S Red Arrows (2018), la Vantage Blades (2016) et la V12 Vantage S Spitfire 80 (2016).

La conception du bolide s’est faite en partenariat avec British Airways, l’une des deux entreprises dans le monde ayant eu au moins un Concorde dans sa flotte. L’autre étant bien sûr Air France. Cette édition spéciale a été construite en seulement 10 exemplaires. Par le fait même, la DBS Superleggera Concorde devient instantanément une voiture de collection.

Les modifications sont assez limitées. L’essence même de la DBS n’a pas changé, seuls de subtils petits détails rendent la voiture exceptionnelle. Dans le lot des améliorations extérieures, on remarque les jantes qui lui sont exclusives, la silhouette du Concorde dans les ouïes latérales sur les ailes, des couleurs reprises de British Airways sur le becquet avant et sur l’aileron arrière.

Le toit vitré obtient aussi une silhouette. Étant unique dans son approche, cette version de la DBS reçoit des composantes en fibre de carbone pour sa carrosserie.

Pour assurer une affiliation directe avec l’un des Concorde en particulier, les lettres de code G-BOAC figurent un peu partout sur la voiture. Il s’agit du huitième Concorde de production sur les 20 construits. Cet avion vola pour la première fois le 27 février 1973 et atterrit pour la dernière fois le 31 octobre 2003. Il se trouve aujourd’hui à l’aéroport de Manchester au Royaume-Uni.

Dans la cabine, on retient le thème avec une sellerie bleu royal agrémentée de décorations. Les sièges sont brodés avec le logo du Concorde. On multiplie les détails. Sur le revers de la visière, on peut lire « 60 000 Feets » et « Mach 2.04 », l’altitude de vol et la vitesse de croisière du Concorde. Les palettes de changement de rapport sont construites en titane à partir des lames du compresseur du Concorde G-BOAC.

Bien que l’on pourrait espérer que la motorisation de la DBS soit maintenant supersonique, ce n’est pas le cas. Mécaniquement, il n’y a aucune modification. On retrouve le V12 de 5,2 litres de 715 chevaux et 664 lb-pi de couple. Pas aussi rapide qu’un Concorde, cette DBS Superleggera boucle le 0-100 km/h en 3,4 secondes et atteint une vitesse de pointe de 340 km/h. On est bien loin des 2 519 km/h du Concorde!

POURRAIT VOUS INTÉRESSER:

VIDÉO : Aston Martin : Essai de la nouvelle DBS

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer