Le Volkswagen ID.4 est enfin révélé, mais ce n'est rien d'impressionnant - Actualités

Nouveaux modèles

Le Volkswagen ID.4 est enfin révélé, mais ce n'est rien d'impressionnant

Après plusieurs mois d’attente, le Volkswagen ID.4 se montre enfin le bout du nez, sans rien proposer de particulièrement révolutionnaire.

23 septembre 2020

Volkswagen

Depuis notre essai du Tesla Model Y cet été, nous avons constaté à quel point l’industrie de l’automobile est en retard au chapitre de l’électrification. On avait tout de même hâte de voir arriver les vrais concurrents, soit le Ford Mustang Mach-E, le Nissan Ariya et le Volkswagen ID.4. Le voici enfin, prévu pour l’été prochain seulement, sans annonce sur son autonomie ni sur son prix canadien officiel. Décevant.

 Bon, commençons au moins par le positif : Volkswagen déballe enfin un VUS compact entièrement électrique basé sur sa nouvelle architecture MEB. Cette architecture promet de supporter une foule de nouveaux modèles au sein de la marque et de propulser le constructeur vers l’avenir. Volkswagen promet également un VUS pour tous, c'est-à-dire abordable et disponible !

Calmons-nous ! pour le moment, ce ne sont que des promesses.

En termes de motorisation, on aura en effet affaire à une batterie dont la capacité est de 82 kilowattheures (77 utilisables). Les cellules de cette batterie viendront de LG Chem, mais les batteries seront ensuite assemblées en Allemagne en premier, pour ensuite passer du côté de la Géorgie, aux États-Unis. Idem pour l’assemblage du véhicule qui s’amorcera en Europe pour se poursuivre en Chine et, éventuellement, à l’usine de Chattanooga, au Tennessee.



À l’instar de ses concurrents de Tesla et de Ford, l’ID.4 sera offert avec le rouage intégral ou la propulsion pour notre marché. Volkswagen certifie même que son VUS électrique sera adapté pour l’hiver québécois grâce à une pompe à chaleur qui permettra à la batterie de mieux résister au froid quand elle ne sera pas branchée. Un chargeur de 125 kilowatts permettra de ravitailler la batterie jusqu’à 80 % en l’espace de seulement 38 minutes sur une borne rapide niveau 3.

Au chapitre des performances, Volkswagen promet un véhicule électrique qui recevra « l’âme de la Golf GTI » grâce, en partie, à son centre de gravité très bas en raison des batteries et des moteurs électriques. En version à quatre roues motrices, le sprint de 0 à 100 km/h exigerait 5,8 secondes ; pour les modèles à propulsion, il passe à 7,8 secondes, ce qui est lent quand on le compare à ses rivaux. À titre de référence, un Kia Niro EV, qui est sur le marché depuis un an, accomplit ce sprint en 6,2 secondes à peine.

Volkswagen Canada a confirmé une capacité de remorquage de 2 700 lb (1 224 kg).

Quant à l’habitacle, le Volkswagen ID.4 affiche une planche de bord moderne et épurée, où deux écrans d’affichage se chargent de présenter l’information. Volkswagen joue beaucoup avec l’éclairage ambiant pour créer des thèmes ou, encore, afficher de l’information à l’intention du conducteur. Par exemple, une énorme bande à DEL a été installée sous le pare-brise et s’illumine en plusieurs couleurs différentes afin d’aviser le conducteur qu’il reçoit de l’information importante, comme le freinage d’urgence ou, encore, l’état de la batterie.

Pour ce qui est de l’autonomie, Volkswagen promet « au-delà » des 400 kilomètres, sans préciser le chiffre exact. Le véhicule n’a pas encore été soumis aux tests de l’EPA. La carrosserie de l’ID.4 affiche néanmoins un coefficient de traînée de 0,28 ce qui l’aidera sans doute à mieux gérer son autonomie.

En ce qui a trait à l’espace de chargement, le Volkswagen compte un coffre relativement spacieux, pouvant avaler jusqu’à 1 818 litres. C’est bon, mais un Tesla Model Y peut en accommoder 1 925 litres, sans parler du coffre avant, chose qui n’est pas offerte du côté du Volkswagen.

À nos yeux, l’autonomie estimée que présente ce modèle est faible considérant que tous ses rivaux offrent aux alentours des 500 kilomètres, sans oublier la prochaine batterie que Tesla prévoit bientôt commercialiser. Volkswagen n’a rien dit non plus sur le prix canadien pour son VUS électrique, élément crucial qui jouera dans la balance si le constructeur allemand désire saisir une part de ce marché. Le constructeur a toutefois certifié un prix américain de 39 999 $ USD avant les rabais applicables.

Nous souhaitons du succès à Volkswagen pour l’arrivée de ce modèle électrique et de le commercialiser enfin. Espérons pour le géant allemand que, lorsqu’il arrivera sur le marché, la concurrence ne l’aura pas déjà mangé tout rond.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Allons-nous voir la ID.7 Buzz de Volkswagen au Canada?

Tags associés: Véhicules électriques, Voitures électriques, VUS électrique
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer