Présage de l’Optima 2021, la Kia K5 - Actualités

Nouveaux modèles

Présage de l’Optima 2021, la Kia K5

Kia a partiellement dévoilé son intermédiaire en Corée, la K5, autrement connue comme l’Optima chez nous. L’élancée berline arrive avec un design affirmé et des proportions plus généreuses.

Luc-Olivier Chamberland

13 novembre 2019

Kia

Tout comme Hyundai, Kia persiste dans l’univers des berlines intermédiaires avec une nouvelle génération de l’Optima. On la découvre en Corée sous le nom de K5 avant sa présentation nord-américaine l’an prochain.

De manière générale, Kia introduit toujours ses voitures à vocation internationale en Corée du Sud plusieurs mois avant la présentation nord-américaine. La nouvelle génération de la berline K5 ne fait pas exception. Comme toujours, la K5 est essentiellement une Kia Optima. On ne connaît pas encore la date officielle du dévoilement nord-américain, mais il y a rarement de grandes distinctions entre la version asiatique et celle que nous obtenons. On découvre donc partiellement la Kia Optima 2021.

Si la génération actuelle de l’Optima n’a pas éveillé de passion dans le design automobile, il en sera autrement avec le modèle 2021. Kia revient, tout comme en 2012 avec une approche qui met le style et le design à l’avant-plan. En premier lieu, on remarque une importante évolution de l’intégration de la calandre surnommée « Tiger Nose ». On reconduit la partie centrale cintrée, mais le reste n’a plus de cadre défini, les blocs optiques se fondent littéralement dans la calandre. Les projecteurs entièrement aux DEL sont aussi intéressants avec cette bande lumineuse caractéristique de la nouvelle Optima.


De profil, on constate rapidement que les proportions de l’Optima ont évolué vers des allures de « coupé à quatre portes ». La voiture est plus basse de 20 mm plus basse (1 445 mm), plus longue de 50 mm (4 905 mm) et plus large de 25 mm  (1 890 mm). Conséquemment, l’empattement se montre encore plus généreux en ne gagnant pas moins de 45 mm (2 850 mm). À titre comparatif, c’est 25 mm de plus qu’une Toyota Camry et 30 mm de plus qu’une Honda Accord. La ligne de toit s’étire vers l’arrière pour ne laisser qu’un couvercle de coffre tronqué. Une ceinture chromée vient encadrer le tout d’un pilier A à l’autre en englobant l’ensemble du pavillon.

À l’arrière, impossible de ne pas faire le lien avec l’A7 de Audi dans la configuration de l’unique feu transversal. L’effet est certainement réussi, mais peu original. L’Optima se donne un look sportif avec ses fausses sorties d’air au pare-chocs. Dans la même lignée, on intègre en bas de caisse un diffuseur noir contrastant et deux pots d’échappement rectangulaires. Finalement pour les jantes, elles mesureront de 16 à 19 pouces selon le niveau d’équipement.


Pour ce qui est de la présentation intérieure, Kia garde toujours en secret la version de production. Il dévoile toutefois une esquisse du tableau de bord qui s’apparente à ce que l’on connaît dans le Kia Telluride avec une grande applique qui rejoint à la fois l’instrumentation et le système multimédia central.

Techniquement, on se doute bien que l’on verra sensiblement les mêmes motorisations que dans la Hyundai Sonata 2020. Là encore, la sélection n’est pas tout à fait confirmée, mais on sait que nous aurons droit au nouveau moteur de quatre cylindres 1.6T qui intègre l’innovation CVVD.

La version nord-américaine de la Kia Optima (K5) sera présentée en début d’année prochaine. Maintenant que le Salon de Detroit se déroule en juin, on peut croire que Kia se rabattra sur le Salon de Chicago en février.  

POURRAIT VOUS INTÉRESSER:

VIDÉO : Essai éclair : Kia Forte EX Limited 2019

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer