Mitsubishi prépare la prochaine génération de l’Outlander - Actualités

Nouveaux modèles

Mitsubishi prépare la prochaine génération de l’Outlander

C’est en février qu’on verra les premières images de l’Outlander 2022.

10 décembre 2020

Mitsubishi Motors

Même s’il est relativement inchangé depuis 2014, le Mitsubishi Outlander de génération actuelle résiste bien face à une concurrence beaucoup plus moderne et variée. On s’entend sur le fait qu’il tire bien son épingle du jeu grâce à sa déclinaison PHEV (hybride rechargeable) qui s’est révélée étonnamment populaire ici au Québec en raison des rabais gouvernementaux offerts.

Mais avec l’arrivée des Toyota RAV4 Prime et Ford Escape PHEV, disons que Mitsubishi avait besoin de se réinventer dans ce segment, même si la déclinaison à essence du modèle se débrouille encore bien au palmarès des ventes. Une nouvelle génération de l’Outlander sera donc dévoilée dès le début de l’an prochain.

Plus gros et autonomie plus longue

Mitsubishi Motors nous a confirmé cette information lors d’une présentation technique privée qui s’est tenue en ligne avec des représentants du Japon. Bien que le constructeur n’ait rien officialisé au chapitre de la technique et n’ait pas présenté d’images du modèle - si ce n’est un subtil cliché assombri - il certifie que son prochain Outlander sera plus gros et se rangera officiellement dans la catégorie des VUS intermédiaires. Rappelons que la mouture actuelle se positionne entre les catégories compacte et intermédiaire, livrable avec une troisième rangée de sièges en option.

 



Au chapitre du design, on peut se fier au concept Engelberg qui a été dévoilé dans le cadre du salon de Genève, en 2019. À l’époque, Mitsubishi confirmait que cet exercice de design servirait de base pour la prochaine génération de l’Outlander.

Selon toute vraisemblance, l’Outlander 2022, qui sera commercialisé sur notre marché dès le printemps prochain, reposera sur une architecture qu’il partage avec Nissan. Tout laisse croire qu’il empruntera plusieurs composants techniques au Nissan Rogue. Mitsubishi a également confirmé que la déclinaison PHEV demeurera au menu, proposant une autonomie électrique encore plus grande, passant de 35 à plus de 70 kilomètres. Cela restera toutefois à confirmer par l’EPA. Mitsubishi n’a également rien mentionné au sujet des autres motorisations.

Mitsubishi Motors confirme que la commercialisation débutera aux États-Unis au mois de février prochain. Le Canada suivra un peu plus tard. Le constructeur nous a également expliqué qu’un dévoilement officiel, qui se tiendra sans doute en ligne, aura lieu quelques semaines avant sa mise en marché.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Mitsubishi va-t-il se retirer du marché nord-américain?

Tag associé: Véhicules électriques
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer