Audi dévoile les e-tron S et e-tron Sportback S de 496 chevaux - Actualités

Nouveaux modèles

Audi dévoile les e-tron S et e-tron Sportback S de 496 chevaux

Même la gamme électrique d’Audi a droit à des versions de performance S comme en témoigne le dévoilement des e-tron S et e-tron Sportback S.

3 juillet 2020

Audi confirme les versions électriques de performance en dévoilant les e-tron S et e-tron Sportback S et leur cavalerie de 496 chevaux.

Audi fait ses premiers pas dans l’univers des véhicules électriques de performance avec le dévoilement des e-tron S et e-tron Sportback S. Réputée pour ses divisions sportives S et RS, Audi pose les premiers jalons de l’électrification dynamique de ses véhicules.

En matière d’esthétique, les versions S diffère passablement des modèles e-tron réguliers. On propose un pare-chocs nettement plus agressif avec ses grandes ouvertures en bas de caisse. Même si ces « prises d’air » ne servent à rien, elles améliorent l’allure générale du véhicule. À cela, ajoutez le traitement habituel des boîtiers de rétroviseur en aluminium brossé, une caractéristique commune à toutes les S chez Audi. De profil, on note rapidement que les voies sont plus larges de 2 pouces pour asseoir encore plus les véhicules sur la chaussée. À l’intérieur des arches de roues, des jantes de 21 pouces sont de série, alors que des 22 pouces sont livrables en option. Pour l’arrière, un imposant diffuseur favorise l’écoulement de l’air sous les e-tron S.

 

 

Dans l’habitacle, on découvre le traitement S traditionnel. Le tout est recouvert de cuir Nappa, toujours de couleur foncée avec des surpiqûres contrastantes et des broderies S dans les dossiers. Histoire de rendre le tout un peu plus vivant, des accents d’aluminium ou de fibre de carbone sont offerts. De facto, ces versions reçoivent un éclairage d’ambiance ainsi que plusieurs équipements normalement offerts en option.

Bien que le style soit accrocheur, ce qui importe le plus c’est incontestablement la question technique. Les e-tron S reçoivent un troisième moteur. Deux travaillent sur l’essieu arrière, et le troisième anime le train avant. Audi conserve la même batterie de 95 kilowattheures dont 91 %, soit 86 kilowattheures, sont utilisables. En additionnant les trois moteurs électriques, la puissance atteint 496 chevaux contre 354 (402 sur le mode Boost) pour les e-tron normales. Le couple aussi fait un bon substantiel. Toujours sur le mode Boost, pour une durée de 8 secondes, il atteindra 717 livres-pieds. Selon Audi, les véhicules peuvent boucler le 0 à 100 kilomètres/heure en 4,5 secondes et une vitesse de pointe limitée à 209 km/h. Pour l’instant, l’EPA n’a pas encore fait connaître son évaluation de l’autonomie. Audi soutient qu’en fonction du mode d’évaluation WLTP, le véhicule pourrait parcourir une distance entre les recharges de 363 kilomètres. Chez nous, l’évaluation de l’EPA sera sans doute plus basse pour une représentation plus réaliste aux environs des 325 kilomètres. 

Audi n’a pas fait qu’ajouter un moteur, sa configuration technique rejoint les standards de performance de la division S. On intègre un rouage intégral intelligent qui favorisera à la fois le dynamisme de la conduite et l’économie d’énergie. Par conséquent, sur le mode « Normal » seules les moteurs arrière seront en action. Cela signifie que ces e-tron favoriseront la propulsion. À ce compte, chaque moteur gère le transfert de puissance à une roue en passant par une transmission à simple embrayage. Quand le véhicule détecte une perte d’adhérence, le train avant entre en fonction. Même principe quand on demande un conduite plus dynamique.

Tout comme les e-tron de base, les suspensions pneumatiques sont réglables et adaptatives. Elles permettent de surélever les véhicules de 3 pouces pour faciliter la conduite hors route. Pour être en mesure de mettre un terme aux élans de ces S, Audi améliore également le système de freinage. Les disques sont un peu plus gros, et les étriers avant comptent pas moins de 6 pistons.

Pour le moment, on ne connaît pas encore l’évaluation de l’autonomie de l’EPA, nous aurons l’information dans les semaines ou les mois à venir, plus près de la date d’arrivée en concession. Pour ce qui est du prix, On peut très facilement s’attendre à passer la barre des 100 000 $, peut-être même des 110 000 $.       

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Audi e-tron 2019 : le bilan de Samuel Lessard

Tags associés: Véhicules électriques, VUS électrique, Bornes de recharge, Recharge rapide, Batteries, EV
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer