Y a-t-il un VUS comparable au Subaru Outback pour le remorquage? - Chroniques

Question du jour

Y a-t-il un VUS comparable au Subaru Outback pour le remorquage?

Un lecteur s’intéresse au Outback pour ses capacités de remorquage et se demande quelles sont les autres options.

Subaru

J’ai eu un Subaru Outback 2.5 2011 et je l’ai beaucoup aimé. Les modèles subséquents à 6 cylindres de 2015 à 2017 m’intéressent. J’ai un budget de 30 000 $-35 000 $. Quels VUS, avec une certaine capacité de remorquage, entrent en compétition directe?

–  Jonathan

Bonjour. Sans tomber dans la démesure des VUS intermédiaires, il est difficile de trouver un produit qui offrira un haut niveau de capacité de remorquage. Sur ce point, il faut se rendre à l’évidence; le Subaru Outback H6 pouvant tracter jusqu’à 3 000 livres, lorsque équipé adéquatement, se distingue. De manière générale, il inclut toutes les qualités d’un VUS compact et même plus dans bien des cas.

Dans le lot des avantages, on compte une garde au sol généralement plus élevée que la compétition. De plus, la performance de son rouage intégral est dure à battre. La prise constante permet un comportement rassurant et des aptitudes que les VUS favorisant la traction n’ont pas. Sans l’ombre d’un doute, le Subaru Outback 3.6 est un choix de premier ordre.

Pour ce qui est des autres possibilités, si vous désirez une capacité de plus de 3 000 livres, la liste est courte. Il y a bien sûr le Ford Escape avec le 2,0-litres EcoBoost. Malheureusement, on ne le recommande vraiment pas en raison de sa piètre fiabilité.

Vient ensuite le Jeep Cherokee V6. Même combat : la fiabilité générale du véhicule n’est pas au rendez-vous.

On peut aussi considérer le Hyundai Santa Fe Sport 2.0T avec sa capacité établie à 3 500 livres. Pour remorquer sur une base fréquente, j’ai des réserves quant à la durabilité à long terme.

Cela nous laisse deux autres options : le Toyota RAV4 Trail et le Mitsubishi Outlander V6. Dans les deux cas, une capacité de remorquage de 3 500 lb est annoncée. C’est mieux que l’Outback. Le Toyota vient avec un L4 de 2,5 litres. Considérant la petitesse de son moteur, il risque de trouver sa charge pénible. C’est bien beau d’avoir la capacité de remorquer, mais ça prend la puissance adéquate. De plus, il favorise naturellement la traction et son rouage réactif n’est jamais aussi compétent que chez Subaru et Mitsubishi. Même s’il est d’une incroyable fiabilité, le RAV4 Trail ne serait pas mon premier choix.

À LIRE AUSSI : Le Toyota RAV4 XLE Trail 2018 est-il un bon choix pour le remorquage?

Il ne reste donc que l’Outlander V6. Dans son cas, la puissance et la mécanique sont adéquates. Par contre, il n’est pas particulièrement moderne et sa consommation de carburant est notable. La qualité de son rouage AWC demeure toutefois impressionnante. Ce serait mon plan B.

Considérant que vous êtes déjà un propriétaire de Subaru satisfait, et que l’Outback 3.6 répond à vos besoins, je ne pense pas qu’il soit nécessaire pour vous de chercher plus loin. Il offre la puissance, une capacité de remorquage décente, un excellent rouage intégral et même, l’espace intérieur le plus volumineux parmi les choix énoncés. Ajoutez à cela qu’il conserve une bonne valeur de revente. Le seul bémol, selon moi, est son coût d’entretien anormalement élevé pour le segment. Mais ça, vous le savez sans doute déjà.


Outback 2015

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER : 

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer