Une Subaru WRX peut-elle se rendre à 200 000 km? - Chroniques

Question du jour

Une Subaru WRX peut-elle se rendre à 200 000 km?

Ce lecteur aimerait savoir si la configuration du type Boxer du moteur de la Subaru WRX l’empêche d’atteindre un kilométrage élevé.

30 décembre 2020

Guillaume Fournier

« Bonjour, j’aimerais acheter une Subaru WRX neuve. En n’étant pas dur sur la mécanique, pourrais-je me rendre jusqu’à 200 000 kilomètres avec le moteur à plat d’origine ? »
 - Emmanuel

Bonjour Emmanuel,

La réponse à votre question est simple : oui, il est possible de vous rendre à 200 000 kilomètres, et même plus, avec le moteur d’origine d’une Subaru WRX. D’ailleurs, plusieurs propriétaires en ont été capables.

Nous comprenons cependant votre questionnement, car après tout, il est vrai que certains consommateurs ont dû remplacer le moteur d’origine de leur Subaru aux environs des 150 000 kilomètres, et même avant !

Les problèmes du passé

Par le passé, ce problème était rattaché à un défaut important de fabrication dans le matériau utilisé pour les culasses du moteur de 2,5 litres (EJ255) ; cela pouvait entraîner une perte de compression importante. Il y a eu ensuite le problème de consommation d’huile excessive du moteur de 2,0 litres (FA20F) qui a même mené à un retour collectif contre Subaru.

 



Sachez toutefois que ces défauts ont été réglés par le constructeur et Subaru a récemment fait des pas de géant au chapitre de la fiabilité de ses moteurs. De plus, le fait d’acheter une WRX à la fin de sa génération actuelle vous évitera, en théorie, beaucoup moins de problèmes.

La faiblesse du moteur à plat

Il est toutefois important de parler de la faiblesse incontournable des moteurs du type Boxer. Le simple fait que ce moteur soit positionné à l’horizontale contrairement à un moteur thermique ordinaire qui est placé à la verticale peut jouer contre lui à long terme. La force de la gravité pousse constamment contre les bagues des pistons, ce qui peut mener à une perte de compression et à une consommation d’huile prématurée.

Il est toutefois possible d’éviter ces problèmes en faisant un entretien préventif. Subaru a la réputation d’offrir un excellent service après-vente quant à l’usure de ses moteurs, car elle est bien consciente de cette faiblesse. Une simple vérification du taux de compression lors des entretiens vous permettra de connaître l’état des bagues. Si la compression n’est pas optimale, c’est signe que quelque chose ne tourne pas rond dans les chambres de combustion.

D’ailleurs, plusieurs propriétaires de véhicules Subaru témoignent d’un concessionnaire qui a offert une remise en état complète du moteur, et ce, avant la fin de la garantie. Cette décision est cependant à la discrétion du concessionnaire et du constructeur.

Quelques trucs pratiques

Voici quelques conseils qui aideront à assurer une longue vie à votre moteur Boxer. Assurez-vous de bien le laisser se réchauffer avant de prendre la route, surtout l’hiver, question de permettre à l’huile d’accéder à tous les compartiments, ce qui prend un peu plus de temps dans le cas d’un moteur à plat en raison de sa configuration.

Une vérification périodique du niveau de l’huile est également de mise afin d’éviter des problèmes majeurs. Si vous constatez que votre WRX consomme plus d’huile que la normale, contactez immédiatement le département de Service de votre concession. Le manuel de l’utilisateur est également une excellente référence quant aux entretiens préventifs essentiels à la bonne santé de ce moteur.

Comme c’est le cas pour tous véhicules, l’entretien préventif permet d’éviter de grosses dépenses. Dans le cas de Subaru, ces entretiens sont un peu plus pointus, certes, mais si vous les respectez, votre moteur Boxer pourra vous servir pendant plusieurs années.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Au volant de la Subaru WRX RS 2020

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer