Pour une possession à long terme, Mercedes-Benz E400 ou une Audi S5? - Chroniques

Question du jour

Pour une possession à long terme, Mercedes-Benz E400 ou une Audi S5?

Un lecteur veut remplacer son cabriolet actuel pour une Mercedes-Benz E400 Cabriolet 2016 ou une Audi S5 Cabriolet 2016 et nous demande notre avis.

« Je recherche un nouveau cabriolet pour remplacer mon véhicule estival actuel, un Mercedes-Benz CLK 2001. Je désire un bon mélange entre confort et performance comme critère principal. Surtout, ça me prend une voiture à 4 places pour l’espace. Que choisir entre une Mercedes-Benz E400 2016 et une Audi S5 2016, quand les deux sont au même prix ? La voiture sera remisée l’hiver et gardée à très long terme. »

- Patrick Beauchesne

Bonjour! Voilà des véhicules extrêmement intéressants. Dans les deux cas, vous aurez droit à un très haut niveau de raffinement, de luxe et de confort. La E400 tend naturellement vers le confort alors que la S5 chercher à offrir une expérience plus sportive.

Commençons avec la Mercedes-Benz E400. Sans aucun doute, il s’agit de l’un des cabriolets les plus élégants de sa période. Mercedes-Benz a franchement réussi le coup de crayon. Comptez aussi sur le fait que vous jouissez de la version rafraîchie esthétiquement (2016), il y a quelques améliorations à la recette d’origine.

 

 

La cabine s’inscrit dans la succession des grands cabriolets de Mercedes-Benz. En fonction des options choisies par le propriétaire précédent, cette voiture offrira un environnement extrêmement luxueux. Le confort est à l’avant-plan avec des sièges bien sculptés pour toutes les tailles. La Classe E cabriolet est aussi l’une des voitures les plus spacieuses de la catégorie. À ce chapitre, la E400 à un avantage face à la S5, plus particulièrement pour les places arrière. Il y a des caractéristiques uniques à Mercedes-Benz qui vous permettront de prolonger la période sans toit, les AirScarf, un courant d’air chaud à la nuque de même qu’un déflecteur au sommet du pare-brise qui éloigne les mouvements d’air au-dessus du véhicule.

Sous le capot, la E400 offre un V6 biturbocompressé de 3,0 litres de 329 chevaux et 354 lb-pi. Selon Mercedes-Benz, c’est suffisant pour boucler le 0-100 km/h en seulement 5,3 secondes. C’est un très bon moteur qui a démontré une bonne fiabilité pour l’instant. Mercedes-Benz propose plusieurs modes de conduite à bord. Grâce à cette puissance, elle peut changer de tempérament à la simple pression d’un bouton. L’équilibre se montre très intéressant, mais cette E400 préfère favoriser un comportement plus confortable que dynamique.

Dans les faits, cette E400 est très intéressante. Étant déjà propriétaire d’une Mercedes-Benz vous connaissez les coûts d’entretien élevés qui viennent avec ce type de voiture. Bien que la fiabilité soit bonne pour la E400, il faut s’attendre à des coûts supérieurs à votre CLK en raison de toute l’électronique présente à bord.

Pour l’Audi S5, même si les deux véhicules ont plusieurs points communs, leur approche diffère. Audi privilégie l’agrément de conduite et la sportivité plutôt que le confort tranquille. C’est d’autant plus vrai lorsque l’on opte pour une S5. Tout comme la Mercedes-Benz, l’Audi vient avec des lignes intemporelles, c’est là l’un des nombreux avantages des cabriolets.

Dans la cabine, le design procure une sensation de « cockpit » légèrement orienté vers le conducteur. Tout comme Mercedes-Benz, la finition et la qualité des matériaux frisent la perfection, même histoire pour la qualité de l’assemblage. Il faut toutefois savoir que la S5 semble un tantinet plus rigide. Depuis quelques années, les Mercedes-Benz craquent. Ayant un CLK, vous savez de quoi je parle. Avec l’Audi, les petits bruits de caisse apparaîtront un peu plus tard, mais arriveront inévitablement, surtout pour une longue possession. Toujours dans la cabine, les places arrière sont plus cintrées et le dégagement pour les jambes est plus limité. Dans ce cas précis, considérant l’importance que vous accordez à cet aspect, je vous recommande fortement d’amener les personnes qui s’assiéront régulièrement avec vous dans la voiture pour valider avec elles le confort des assises. C’est la meilleure évaluation que vous puissiez faire pour assurer leur bonheur.

Mécaniquement, Audi sait faire des moteurs dynamiques. Lorsque l’on passe à la lettre S, cette réalité prend une nouvelle dimension. Avec la S5 2016, on obtient un V6 suralimenté de 3,0 litres d’une puissance de 333 chevaux et d’un couple de 325 lb-pi. Ici, le 0-100 km/h selon Audi se fait un peu plus « lentement » en 5,5 secondes. La S5 à 4 chevaux de plus, mais c’est toujours le couple qui importe, car c’est la puissance qui va aux roues. À ce chapitre, la E400 à un léger avantage. Par contre, le rendu est différent. La S5 vient avec des suspensions plus fermes, une direction plus précise et un comportement routier plus sportif.

De manière générale, les coûts d’entretien chez Audi sont un peu plus bas que chez Mercedes-Benz. Par contre, il ne s’agit pas d’une A5, mais bien d’une S5. Dès que l’on tombe dans les versions de performances chez Audi, les prix montent en flèche. Il ne serait pas surprenant que certaines composantes comme les freins soient passablement plus onéreuses chez Audi que chez Mercedes-Benz pour la même opération. La S5 est très fiable, mais vient avec une mécanique assez pointue, notamment avec son compresseur volumétrique.

Selon vos critères, la Mercedes-Benz E400 semble un meilleur achat. Elle se distingue par une cabine plus spacieuse, des innovations qui prolongent la saison sans toit et une mécanique puissante, mais souple. Elle est moins dynamique, mais ses modes de conduite vont malgré tout offrir un comportement avec une certaine sportivité. Finalement, même si elle ne figure pas dans le rayon des aubaines, ses coûts d’entretien pourraient très bien s’avérer moins onéreux que ceux de la S5 sur une longue période.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : La motorisation de la Mercedes-Benz E53 Coupé 2019

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer