Michelin s’associe à une firme québécoise pour produire des pneus recyclables - Actualités

Nouvelles

Michelin s’associe à une firme québécoise pour produire des pneus recyclables

Le fabricant de pneus Michelin s’associe à la firme québécoise Pyrowave afin de fabriquer des pneus 100 % recyclables.

20 novembre 2020

Michelin

Il y aura bientôt un peu du Québec dans les pneus Michelin. Le fabricant de pneus a signé une entente plus tôt cette semaine une entente avec la firme québécoise Pyrowave, une entreprise spécialisée dans le recyclage chimique des plastiques post-consommation, notamment. L’alliance permettra à Michelin de produire des pneus à partir de matières recyclées et d’assurer qu’ils seront revalorisés à la fin de leur vie utile.

Michelin a annoncé lors du sommet Movin’on qu’elle s’engageait d’ici 2048 à ce que ses pneus soient fabriqués dans des matériaux durables à 80 % et que 100 % des pneus soient recyclés. L’idée n’a pas manqué de piquer l’intérêt de l’entreprise émergente québécoise Pyrowave qui travaillait dans le développement de technologies pouvant permettre à Michelin d’atteindre ses objectifs.

 

 

La technologie développée par Pyrowave permet de produire du styrène recyclé à partir de plastiques présents dans les emballages, les panneaux isolants ou, encore, les électroménagers. Le styrène est un monomère* important : il entre dans la production du polystyrène mais aussi dans celle du caoutchouc synthétique pour les pneus et un grand nombre de produits de consommation.

À l’échelle moléculaire, les plastiques des pneus en caoutchouc sont constitués de « blocs », les monomères, qui sont assemblés en longues chaînes appelées « polymères ». La technologie de Pyrowave permet de défaire les liens entre les blocs sans les endommager. Les blocs peuvent ensuite être réassemblés sous forme de nouvelles chaînes pour former de nouveaux plastiques, identiques aux plastiques neufs. La régénération des plastiques permet un recyclage sans fin complet et évite les GES associés à l'extraction de matière vierge.

Les technologies développées par l’entreprise permettront d'accroître le taux de matériaux durables dans les pneus Michelin, mais aussi dans d'autres industries. Grâce à cet accord, le groupe Michelin compte industrialiser rapidement le procédé et mettre en marché une technologie novatrice de recyclage des déchets plastiques, que ce soit relié à l’automobile ou non.

Après une année d'évaluation, Michelin a pu voir fonctionner le procédé et tester des échantillons de styrène recyclé dans la composition de ses pneus.

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Les pneus à clous, ça sert à quoi?

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer