Ford Transit 2020 : ajout de l’AWD, nouveaux moteurs - Actualités

Nouveaux modèles

Ford Transit 2020 : ajout de l’AWD, nouveaux moteurs

Ce fourgon commercial vise à réchapper quelques ventes au Mercedes-Benz Sprinter 4x4.

Ford

Il faut un œil averti pour voir les changements esthétiques du nouveau Ford Transit 2020, mais à l’usage, on se rendra rapidement compte des nombreuses améliorations que le véhicule intègre cette année.

À LIRE AUSSI : Mercedes-Benz Sprinter : L'embarras du choix

Sur le plan du design, il n’y a rien pour s’exciter. C’est normal, c’est un fourgon. Il n’en demeure pas moins que Ford a légèrement modifié la grille de la calandre de même que le système d’ouverture électrique des portes latérales. Au tableau de bord, on propose un nouveau style plus ergonomique tout en incluant maintenant plus de technologies, plus particulièrement dans les versions destinées aux passagers.

Selon la version, il sera maintenant possible de connecter jusqu’à 10 appareils différents sur le réseau Wi-Fi 4G LTE. Suivant la requête de clients, les sièges baquets avant peuvent désormais pivoter vers l’arrière. En plus de ces accessoires, encore une fois selon la version, les caractéristiques de sécurité s’invitent en grand nombre. Dans le lot se trouve le programme Ford Co-Pilot360, le freinage d’urgence automatique, l’aide au stationnement actif, la détection de piétons et d’angle mort qui couvre la remorque, l’avertisseur de changement de voie de même que le régulateur de vitesse adaptatif.

Bien que ces ajustements soient agréables pour le conducteur et ses passagers, c’est sur le plan technique que la progression du Transit semble la plus intéressante. On arrive, pour 2020, avec deux nouvelles motorisations. Le premier est un quatre cylindres turbodiesel de 2.0 litres et le second est un V6 PFDi de 3.5 litres à essence. Dans les deux cas, Ford ne divulgue pas la puissance. Par contre, afin de modérer la consommation de carburant, on accouple aux moteurs une boite automatique à 10 rapports à toutes les mécaniques, incluant le V6 bi-turbo de 3.5 litres EcoBoost qui demeure au catalogue.

La grosse nouvelle est, bien sûr, l’intégration d’un rouage intégral en option sur certaines versions à essence seulement. Ford soutient qu’il sera possible d’envoyer jusqu’à 100% du couple disponible aux roues avant. Afin d’optimiser le rendement du rouage, on compte sur plusieurs modes de conduite : normal, routes cahoteuses, routes boueuses et surfaces glissantes.

Les prix canadiens ne sont pas encore connus, ils seront dévoilés plus près de son arrivée en concession, ce qui devrait se produire vers la fin de 2019.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer