Que se passe-t-il avec le Mercedes-Benz EQC ? - Chroniques

Question du jour

Que se passe-t-il avec le Mercedes-Benz EQC ?

Un lecteur se demande pourquoi l’arrivée du Mercedes-Benz EQC est retardée en Amérique du Nord.

10 janvier 2020

Mercedes-Benz

Je suis intéressé par le Mercedes-Benz EQC, mais je viens d’apprendre qu’il n’arrivera pas avant le début de 2021. Est-ce que ça vaut la peine d’attendre?

- Paul Lussier

Bonjour! Voilà l’un des nombreux mystères impénétrables du merveilleux monde automobile. Nous avons posé la question à Mercedes-Benz Canada et je dois admettre que la réponse laconique ne m’étonne pas vraiment. Selon la personne responsable des relations publiques de Mercedes-Benz Canada, la décision s’explique par la demande anticipée en Europe. La haute direction du constructeur favorise donc le Vieux Continent pour le début de la commercialisation de l’EQC. On se souvient que le premier VUS 100 % électrique de Mercedes-Benz devait arriver en concession nord-américaine au moment même où j’écris ces lignes. Il faudra attendre encore un 1 an avec qu’il ne se pointe chez nous. 

Ce qui est plutôt utopique dans cette histoire, c’est que l’EQC est en vente en Allemagne depuis plusieurs mois et seules quelque 55 unités ont trouvé preneurs. On se souvient que l’Allemagne est le plus important marché automobile européen. Mercedes-Benz soutenait vouloir atteindre très rapidement une capacité de production de 100 véhicules du EQC quotidiennement. Est-ce que la chaîne de montage subit des accrocs et ne parvient pas à atteindre les objectifs du constructeur? Ou est-ce qu’il y a des problèmes techniques inconnus pour l’instant qui justifient le ralentissement de l’EQC qui sort de l’usine de Bremen en Allemagne? On nage en plein mystère. On sait toutefois que l’EQC doit éventuellement être assemblé à l’usine  de Mercedes-Benz à Tuscaloosa en Alabama. Pour le moment, aucune date officielle n’est annoncée pour la mise en marche de ce plan.

 

À LIRE AUSSI :

À LIRE AUSSI :

 

Il faudra donc être patient quant à l’introduction nord-américaine du Mercedes-Benz EQC. Pour l’instant, dans le segment des VUS de prestige 100 % électriques, on ne retrouve que les Tesla Model X, Jaguar I-PACE et Audi e-tron. Ce dernier, même s’il était très attendu, peine aussi à sortir des cours de concessionnaire. Bien que son insuccès soit étonnant, on soupçonne que sa faible autonomie rebute les consommateurs. 

À l’exception du Tesla qui dépasse 500 kilomètres entre les recharges, selon la version, les Européens font pâle figure. Le Mercedes-Benz EQC, bien que l’homologation de l’EPA ne soit pas encore confirmée, ne devrait pas excéder 360 kilomètres. Chez Audi, l’e-tron fait à peine 328 km. La Jaguar réussit un peu mieux avec 377 km. Dans tous les cas, on demeure très loin de l’offre du Model X. 

Personnellement, je ne vous recommande pas d’attendre l’EQC. Si vous le pouvez, regardez pour un Tesla Model X. Neuf, il est passablement plus cher que l’estimation pour le Mercedes-Benz. Par contre, même s’il conserve une excellente valeur de revente, il est possible d’en trouver un usagé; vous économiserez ainsi plusieurs milliers de dollars. D’autant plus que la fiabilité sera certainement plus élevée chez Tesla que du côté des Européens.     

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Essai éclair : Jaguar I-PACE EV400 AWD HSE 2019

Tags associés: Véhicules électriques, Auto électrique, VUS électrique, Autonomie, Rabais gouvernemental, Bornes de recharge, Circuit électrique, Recharge rapide, Batteries, Environnement, EV
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer