Affaire George Floyd : Le drapeau confédéré interdit à la NASCAR - Actualités

Insolite

Affaire George Floyd : Le drapeau confédéré interdit à la NASCAR

La NASCAR bannit la présence des drapeaux confédérés sur tous ses sites de compétition.

L’affaire George Floyd et le mouvement Black Live Matter ont même atteint le milieu ultraconservateur de la NASCAR où les drapeaux confédérés, symbole sudiste de l’esclavagisme, sont maintenant interdits.

Nous assistons réellement à une importante mouvance idéologique en ce moment aux États-Unis dans la foulée du meurtre de George Floyd, cet Afro-Américain tué par la police de Minneapolis. Conséquence des multiples manifestations sous l’égide du mouvement Black Live Matter, l’organisation ultraconservatrice NASCAR interdit dorénavant tous les drapeaux confédérés sur ses sites de compétition.

Pour plusieurs, cela pourrait sembler un geste tout à fait anodin, mais il faut savoir que le drapeau confédéré date de l’époque de la guerre de Sécession et représentait les forces sudistes en faveur du maintien de l’esclavagisme. Pour de plus en plus de personnes, cet étendard est maintenant l’un des plus forts symboles de l’oppression des Afro-Américains.

 

 

L’organisation NASCAR interdit déjà depuis plusieurs années la présence de ce drapeau dans un cadre officiel. La nouvelle mesure s’adresse maintenant à l’ensemble des sites où se tiennent les courses. On se demande bien pourquoi on verrait de tels drapeaux, mais il suffit d’assister à une course de NASCAR pour découvrir un monde extrêmement conservateur où les drapeaux sudistes sont pratiquement plus communs que les vrais drapeaux étasuniens.

Lors de notre tournage en Floride au Daytona 500 dans le cadre de RPM+ l’an dernier, toute l’équipe était estomaquée de voir à quel point le drapeau sudiste et l’apologie du président Trump étaient mises en évidence sur les mâts qui accompagnaient les véhicules récréatifs au centre de la piste.

Pour ce qui est des drapeaux sudistes, c’est maintenant chose du passé. De nombreux pilotes de NASCAR, plus particulièrement Bubba Wallace, ont manifesté leurs doléances quant à la présence de ce drapeau dans le cadre actuel du mouvement BLM et du meurtre de George Floyd. Selon ses propos sur la chaîne CNN, ces drapeaux n’ont plus leur place dans le sport. 

L’organisation NASCAR se montre sans équivoque quant à la présence du drapeau sudiste : « La présence du drapeau confédéré aux événements de la NASCAR va à l’encontre de notre engagement d’offrir un environnement accueillant et inclusif pour tous les amateurs, nos participants et notre industrie. Rassembler les gens autour de l’amour de la course et de la communauté qui y est créée est ce qui rend les amateurs et le sport spéciaux. L’affichage du drapeau confédéré sera dorénavant interdit sur tous les sites d’événements et sur les propriétés. » 

Au cours de l’une des dernières courses, à l’Atlanta Motor Speedway, un long moment de silence contre le racisme a été gardé avant le départ de la course. Le vétéran de l’armée américaine et officiel de la NASCAR, Kirk Price, a même fait le geste très symbolique de poser le genou par terre devant toutes les personnes présentes. Encore plus frappant, l’écurie Richard Petty Motorsports a repeint la légendaire voiture numéro 43 aux couleurs et à l’inscription Black Live Matter. Il faut souligner que le pilote de cette voiture est Bubba Wallace, un Afro-Américain d’origine.  

Pour l’instant, l’application de cette nouvelle règle est assez simple dans la mesure où les courses se disputent actuellement devant des estrades complètement vides. Le public ne peut toujours pas assister aux compétitions en raison de la pandémie de COVID-19. Considérant l’ultraconservatisme des personnes affichant le drapeau sudiste, il risque fort d’y avoir des frictions entre l’organisation et certains amateurs de NASCAR.  

 

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO: Série NASCAR : Le puits de ravitaillement

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer