Que penser de la Mercedes-Benz A250 4Matic 2019? - Chroniques

Question du jour

Que penser de la Mercedes-Benz A250 4Matic 2019?

Le constructeur allemand se lance dans le segment des compactes à hayon. Qu’en pense RPM? Réponse de notre chroniqueur.

31 juillet 2019

Mercedes-Benz

Que pensez-vous de la Mercedes-Benz A250 2019?

– Michel 

Bonjour. Ça y est : après avoir hésité pendant des années, Mercedes-Benz, a finalement décidé d’importer la Classe A en Amérique du Nord. Par le fait même, la marque se lance dans le segment des compactes à hayon. Pour certains, c’est une hérésie, pour d’autres, c’est l’occasion de mettre la main sur un produit portant la prestigieuse étoile d’argent pour un prix presque décent.

À LIRE AUSSI : La Mercedes-AMG A35 4MATIC 2020 s'en vient parmi nous

La Classe A arrive bien équipée, question de faire face à la rare concurrence. Le design se montre très distinctif, presque calqué sur la grande CLS, notamment à l’avant avec la forme des blocs optiques et de la calandre. Les proportions sont bonnes sous tous les angles. Seul bémol : les feux arrière sont littéralement des copies de l’ancienne génération de la Kia Forte5. Pour l’inspiration, on repassera. Il n’en demeure pas moins qu’on peut la configurer de multiples façons afin qu’elle ait sa personnalité, accordée aux goûts du propriétaire.

La présentation intérieure est un véritable spectacle, surtout le soir avec l’abondance d’éclairages d’ambiance – on peut même jouer avec une palette de 64 couleurs. L’ergonomie impressionne tout autant. Le système multimédia MBUX est la nouvelle référence dans l’industrie; on compte une infinité d’applications en plus de plusieurs possibilités relatives à sa gestion.

Le confort à l’avant s’inscrit dans la tradition de Mercedes-Benz. Par contre, comme c’est une compacte, les choses se gâtent un peu plus à l’arrière. Deux enfants y seraient quand même confortables. Pour le coffre, on obtient 370 litres de base et 1 210 litres une fois le dossier rabaissé. Le tout demeure très fonctionnel.

Sur le plan mécanique, le rendement du moteur n’a rien d’impressionnant, mais fait bien le travail. La puissance de 221 chevaux du quatre-cylindres de 2,0 litres suffit à la tâche même si l’on sent un « creux » en accélération en raison de la compression du turbo. La gestion de la transmission ne semble pas optimale non plus. Elle hésite à l’occasion. On doit être en mode Sport ou Sport + pour en tirer le maximum. Fait particulier : de l’extérieur, le moteur est extrêmement bruyant et sonne carrément comme un diesel. C’est irritant, mais dans la cabine, les sons extérieurs sont très bien neutralisés.

Pour ce qui est de la consommation, considérant la puissance de la mécanique, elle s’en tire très bien avec une moyenne entre 7 L et 8 L aux 100km.

Vous connaissez notre réserve habituelle lorsqu’il est question de nouveaux produits. De manière générale, on suggère d’attendre quelques mois le temps que les bobos de jeunesse ne manifestent et puissent être réglés par le constructeur. La Classe A ne fait pas exception, d’autant plus qu’il s’agit d’un produit Mercedes-Benz. On le sait, chez les fabricants allemands, les débuts de production ne sont pas toujours optimaux. Attendez au moins le milieu de l’année 2020 avant de vous lancer. De plus, faites bien attention aux options : cette A250 peut rapidement atteindre un montant exorbitant pour sa taille.

POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER : 

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer