Les actions de Tesla chutent de 5 % - Actualités

Nouvelles

Les actions de Tesla chutent de 5 %

Wall Street n’aime pas le Model Y.

Tesla

Généralement, lorsqu’un constructeur annonce l’introduction d’un nouveau modèle d’importance, son action progresse. Cette réalité prend encore plus de sens lorsque ledit véhicule vient de chez Tesla (TSLA), la marque automobile ayant l’une des plus fortes valeurs boursières jamais vues. Par contre, suivant le dévoilement du Tesla Model Y, c’est exactement le contraire qui s’est produit et TSLA a perdu 5 % de sa valeur vendredi dernier.

À LIRE AUSSI : Voici enfin la Tesla Model Y 2020 

À la fermeture des marchés, l’action a reculé de 14,53 points, soit 5,01 %, passant à 275,43 $ US. Elle demeure l’une des plus fortes de l’industrie, mais d’un point de vue de journaliste automobile, ce recul est difficile à comprendre.

Les bonzes de la bourse expliquent ce fléchissement par une absence d’originalité du Model Y. « Un évènement surestimé sans grande surprise », a affirmé l’un des responsables boursiers de la Deutsche Bank, Emmanuel Rosner. Quant à Adam Jonas de la Morgan Stanley, il considère que le Model Y viendra cannibaliser les ventes de la Model 3. Il aurait préféré une approche plus distinctive pour le Y. L’équipe de la financière d’investissement Cowen estime que le Model Y n’est pas suffisamment intéressant pour relever l’intérêt du public envers Tesla. Ils ont conclu en soutenant que la soirée de présentation du Model Y était « un exercice de commercialisation et un effort de recrutement financier ». Finalement, tous déplorent l’arrivée des premiers Model Y à l’automne 2020. Ils auraient préféré un délai beaucoup plus court. Sur ce point, la communauté journalistique et les amateurs de Tesla les rejoignent.   

Bien que l’on soit encore à 18 mois de voir les premiers Tesla Model Y sur la route, les investisseurs semblent oublier qu’ils auront un impact majeur sur les ventes du constructeur californien. Déjà au lancement, Elon Musk soulignait que le Model Y représenterait plus de ventes que les Model S et X réunis. Ce n’est quand même pas rien. De plus, les bonzes de Wall Street semblent complètement ignorer que les consommateurs veulent des utilitaires sport et non plus des berlines. Difficile de croire que le Model Y n’aura pas un fort effet d’attraction. Si les clients préfèrent le Model Y à la Model 3, la marge de profit ne sera que plus grande pour Tesla, grand bien lui fasse!

   
               
Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer