Volkswagen Jetta GLI 2020, pratiquement seule dans son monde - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Volkswagen Jetta GLI 2020, pratiquement seule dans son monde

Nous avons fait l’essai de la Volkswagen Jetta GLI 2020, une berline compacte sportive qui offre tout l’ADN de la Volkswagen Golf GTI dans un format un peu plus pratique.

10 juillet 2020

- Conduite emballante
- Espace accru
- Bon degré d’équipement

- Fiche de fiabilité pas parfaite
- Pas de rouage intégral offert
- Essence super requise

Standard

Données techniques

Marque

Volkswagen

Échelle de prix

23 050$ - 33 750$

Version à l’essai

Jetta GLI

La Volkswagen Jetta GLI, vous connaissez? Sans aucun doute, si vous êtes un admirateur de la marque ! Pour les autres, la plus sportive des Jetta vit depuis des décennies dans l’ombre de la Volkswagen Golf GTI, un modèle qui jouit d’une reconnaissance beaucoup plus marquée. Pourtant, la Volkswagen Jetta GLI 2020 utilise les mêmes composantes mécaniques que la GTI, elle est un peu plus pratique, et son secret le mieux gardé : elle peut vous faire épargner quelques centaines de dollars en prime d’assurance par rapport à la GTI.

Après une pause en 2018, la Volkswagen Jetta GLI de nouvelle génération est de retour sur le marché depuis l’an dernier. La plus sportive des Jetta, qu’on qualifie de « Golf GTI avec une valise » depuis son introduction en 1984, est assemblée sur la plateforme MBQ, la même qu’utilisent de nombreux autres modèles Volkswagen. Beaucoup plus imposante que par le passé, la Jetta 2020 est plus spacieuse ; cependant, de l’extérieur, elle n’a plus l’apparence d’une voiture compacte.


Sans être aussi performante que d’autres sportives compactes, ce n’est pas une Jetta R, elle offre une belle dose de dynamisme à un prix qui est loin d’être exorbitant. Les choix sont assez simples, la Volkswagen Jetta GLI 2020 est offerte au Canada en une seule version au prix de 33 750 $. Il faudra ajouter 1 400 $ si vous voulez opter pour la transmission automatique à double embrayage en remplacement de la manuelle. Un ensemble d’aide à la conduite est également offert en option pour un peu plus de 1 000 $. On aime le régulateur adaptatif que cet ensemble comprend ; toutefois, les assistances peuvent être comblées simplement par une bonne attention au volant.

 



La Jetta GLI, ce n’est pas qu’une voiture performante, c’est aussi une voiture qui a fière allure. Elle fait définitivement tourner les têtes avec sa suspension abaissée (15 millimètres), sa grille GLI comprenant des entrées d’air plus larges et, surtout, ses jantes de 18 pouces exclusives chaussées de pneus à profil bas et laissant entrevoir les étriers de frein peints en rouge. On comprend rapidement qu’il ne s’agit pas d’une Jetta commune, c’est ce que les acheteurs recherchent.

Étonnamment, la palette de couleurs de carrosserie est assez sobre, seule le rouge Tornade de notre modèle d’essai est un peu plus extraverti.

Cliquez sur Vie à bord pour la suite de l'essai.

Dans l’habitacle, l’impression de qualité est en hausse depuis l’arrivée de la dernière génération. Les composantes sont bien présentées, mais le tout demeure simple et bien accessible, surtout que la partie centrale est orientée vers le conducteur. Le traitement GLI se poursuit à l’intérieur avec l’ajout d’un volant sport, d’un pédalier au fini aluminium, des plaques de seuil de porte illuminées et des sièges recouverts de cuir.

On apprécie l’instrumentation entièrement numérique qu’on peut personnaliser ; la pièce maîtresse du tableau de bord demeure l’écran tactile du système d’infodivertissement MIB II qui permet de contrôler tout du bout des doigts. Les audiophiles ne seront pas en reste avec la présence d’un système de sonorisation BeatsAudio à 8 haut-parleurs dont un de sous-graves. Sa qualité est assez intéressante, les amateurs de voiture à vocation plus sportive apprécient toujours ce genre d’attention.

On retrouve une tonne d’espace à l’arrière, c’est ici que le gain en dimensions de la Jetta est le plus profitable. En réalité, on a pratiquement l’impression d’être à bord d’une berline intermédiaire tellement la Jetta a pris du volume ces dernières années.

Cliquez sur Technique pour la suite de l'essai.

Sous le capot, on retrouve le même moteur turbocompressé que la Golf GTI, soit un 4-cylindres de 2,0 litres qui développe 228 chevaux et produit un couple de 258 livres-pieds. C’est une augmentation de 18 chevaux et de 41 livres-pieds sur la précédente Jetta GLI ; on n’est jamais contre un peu plus de puissance. Afin d’extirper ces performances optimales, il faut l’alimenter en carburant super, une dépense additionnelle à la pompe à prévoir.

Pour le plus grand plaisir des puristes, une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports est offerte de série ; malheureusement, notre voiture d’essai était équipée de la boîte automatique à double embrayage DSG à 7 rapports. Il semble que certains journalistes sont incapables de conduire correctement une manuelle, et, après quelques embrayages grillés, le constructeur a décidé de ne plus mettre de boîte manuelle dans ses véhicules du parc de presse.

Plus intéressante la boîte manuelle ? Tout à fait. Même si l’automatique à double embrayage effectue le passage des rapports plus rapidement que le conducteur, on apprécie l’impression de contrôle supérieur de la manuelle. Qui plus est, cette dernière évite la présence du système d’arrêt/démarrage du moteur qui s’est révélé un peu trop rapide lors de notre essai et qui devient rapidement dérangeant. Au diable les quelques centilitres d’économie de carburant qu’il génère.

Afin d’assurer qu’elle colle à la route, Volkswagen a muni la Jetta GLI d’une suspension arrière multibras en remplacement d’une suspension à barres de torsion dans le cas de la Jetta régulière. Les ingénieurs ont également ajouté deux barres antiroulis ; on veut une voiture équilibrée, non pas juste rapide.

Ses freins de 13,4 pouces à l’avant et de 11,8 pouces à l’arrière sont issus des Golf R et GTI et assurent un freinage beaucoup plus mordant. Vous pourrez vous en vanter à vos amis, mais votre sourire s’estompera rapidement lorsque viendra le temps de les remplacer.

Cliquez sur Au volant pour la suite de l'essai.

Si vous trouvez la Jetta beaucoup trop américanisée et loin de son ADN d’origine, la version GLI pourra sans doute vous réconcilier avec le modèle. Elle offre tout le savoir-faire de la marque en termes de sportivité.

À l’accélération, le moteur turbo à 4 cylindres livre sa puissance à bas régime, sans retard. Ce qui surprend le plus, c’est sans contredit sa sonorité plus riche et sourde, comme si l’on disposait d’un V6 sous le capot. C’est un détail qui fait la différence et qui augmente le plaisir de conduire la GLI. Malgré sa puissance, le moteur s’est révélé assez économe en carburant, et ce, même si on se laisse rapidement emporter par l’idée de pousser un peu la voiture.

Selon votre humeur, vous pouvez personnaliser le comportement de la voiture grâce à un trio de modes de conduite comprenant Eco, Normal et Sport, celui qui devrait être toujours activé par défaut. Qui veut d’un mode Eco à bord d’une Jetta GLI? Vous pourrez aussi créer votre propre mode en choisissant un mix parmi les paramètres offerts.

Le différentiel autobloquant mécanique distribue automatiquement le couple entre les roues avant pour accroître la précision dans les virages, un autre système unique à la Jetta GLI.

Cliquez sur Conclusion pour la suite de l'essai.

Marque

Volkswagen

Échelle de prix

23 050$ - 33 750$

Version à l’essai

Jetta GLI

Transport et préparation

1 685$

Marque

Moteur

L4 2,0 litres turbo de 228 ch de à 5 000 tr/min, 258 lb-pi à 1 700 tr/min

Transmission

Automatique à double embrayage à 7 rapports (DSG)

Autres moteurs

L4 de 1,4 litre turbo; 147 ch à 5 000 tr/min, 184 lb-pi de 1 500 à 3 500 tr/min

Consommation annoncée (ville)

9,4 L/100 km

Consommation annoncée (route)

7,35 L/100 km

Volume du coffre

396 litres

Longueur (mm)

4 705 mm

Largeur (mm)

1 799 mm

Hauteur (mm)

1 443 mm

Réservoir d’essence

50 litres

La Volkswagen Jetta GLI 2020 coûte environ 1 000 $ de plus que la Golf GTI ; l’inverse lui attirerait certainement un peu plus d’attention. Malgré tout, la Jetta GLI réussit à survivre dans un créneau en perte de vitesse depuis des années, et on ne peut que s’en réjouir. Il ne reste plus beaucoup de berlines compactes à vocation sportive. On obtient donc un véhicule drôlement intéressant pour le prix et, surtout, plus abordable en assurance que les modèles GTI et R.

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer