Toyota Tacoma 2016 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Toyota Tacoma 2016

Essai du Toyota Tacoma 2016

Pierre Michaud

4 mars 2016

Silhouette réussie et toujours dans le coup
Version TRD attrayante
Qualité de fabrication et robustesse
Historique de fiabilité
Le plaisir croît avec l'usage

Consommation décevante du V6
Puissance qui nous a semblé un peu juste
Malgré une offre variée, certaines combinaisons sont impossibles (cabine/transmission/options))
Prix ridicule des versions bien équipées
Il n'est plus la seule option dans ce créneau

Standard

Données techniques

Marque

Toyota

Version

Cabine Double, V6, SR5 4x4

Options

Groupe Sport TRD (2320 $)

Échelle de prix

38 990 $

Version à l’essai

Cabine Double, V6, SR5 4x4

Marque

Moteur

V6, 3,5 litres, cycle Atkinson, 278 ch @ 6000 tr-min, 265 lb-pi @ 4600 tr-min

Transmission

Automatique à 6 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise temporaire

Consommation annoncée (ville)

13,1 litres aux 100 kilomètres

Consommation annoncée (route)

10,5 litres aux 100 kilomètres

Consommation enregistrée

12,9 litres aux 100 kilomètres

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

L’été dernier, 11 ans après nous avoir présenté la précédente mouture de son Tacoma, Toyota en remettait avec le dévoilement du modèle de troisième génération.

Pourquoi cette interminable attente?

Les raisons sont multiples. En gros, vers la fin de la dernière décennie, on a assisté à un exode de la plupart des produits présents dans le segment (GMC Canyon, Chevrolet Colorado, Dodge Dakota, Ford Ranger/Mazda Série B), ce qui s’est traduit par une consolidation de la position du Tacoma sur le marché. En fait, ce dernier s’est retrouvé avec un seul rival, soit le Nissan Frontier, lui aussi figé dans son enveloppe. Rien ne pressait.

Mais voilà qu’avec le retour des Canyon et Colorado chez GM, combiné à l’annonce d’une nouvelle génération du Nissan Frontier (sans compter les sempiternelles rumeurs annonçant la renaissance du Ford Ranger), on se devait d’agir chez Toyota.

Le « timing » était bon, comme disent les Chinois. 



Évolution
Le Tacoma 2016 est donc tout neuf, mais il faut nuancer. Toyota n’a pas modifié les ingrédients vedettes de sa recette gagnante. Elle s’est plutôt contentée d’ajouter des épices, question d’en améliorer la saveur.

À défaut d’en décevoir certains avec une réingénierie à première vue timide, on comprend le constructeur d’avoir ménagé la chèvre et le chou.

Lorsqu’une approche fonctionne, tout changement doit être bien pesé.

L’allure
Ainsi, vous reconnaîtrez le Tacoma qui, malgré deux nouveaux faciès, conserve son ADN et sa mine robuste. Dans le catalogue, les modèles à cabine allongé (Accès) et double (Double) sont toujours de la fête et comme hier, l’acheteur peut opter pour des versions à deux roues motrices ou 4X4.

C’est peut-être de ce côté qu’on a le plus travaillé chez Toyota; j’y reviens.

À bord, l’apparence a été travaillée et c’est probant. Surtout, les contrôles nous tombent dans la main et sur le plan de l’ergonomie, il y a peu à redire. Les espaces de rangement sont nombreux, bien pensés et il est à souligner que la caméra de recul équipe toutes les versions.

Au total, huit de ces dernières figurent à l’index, dont les SR5 et TRD, des favorites chez les amateurs. Sur cette dernière, ainsi que les livrées Limited, l’équipement est plus complet et les roues empruntent un diamètre de 17 pouces plutôt que de 16. Nul doute, le Tacoma peut encore et toujours vous mener aux confins de vos terres de prédilection.

De capable à très capable
Là où le Tacoma a reçu le plus d’aide, c’est au niveau de ses capacités. Pour en profiter, toutefois, il faut piger dans son petit cochon et opter pour des versions bien garnies, comme la TRD. Cette dernière profite notamment du système Crawl Control qui permet, littéralement, de se sortir des pires embûches sans avoir à lever le petit doigt. Le système est capable, grâce à un savant calcul informatique, de mesurer la traction dont profite chaque roue et de leur distribuer, en alternance ou concomitance, la puissance nécessaire pour quitter une position fâcheuse.

Intéressant, certes, mais au quotidien, ce sont les autres changements apportés au Tacoma qui servent davantage. Parmi ceux-ci, on note l’arrivée d’un nouveau moteur V6 de 3,5 litres. En fait, si le bloc est connu, les composantes ont été retravaillées afin de le rendre plus efficace. La grande nouveauté, c’est qu’il profite du cycle Atkinson, normalement réservé aux véhicules à motorisation hybride. 

L’avantage principal de cette approche est l’économie d’essence. Son défaut : la perte de couple. Heureusement, un senseur détecte la demande en puissance. Lorsque le moteur est sollicité, le cycle est désactivé et libère la totalité du couple.

On note aussi l’arrivée pour 2016 d’une nouvelle boîte de transfert ainsi que de deux nouvelles boîtes de vitesses à six rapports (manuelle et automatique). Bref, des changements invisibles à l’œil, mais dont les prérogatives sont d’améliorer le rendement du Tacoma.

Pour les intéressés, une version à moteur 4-cylindres (2,7 litres) est toujours offerte. Malheureusement, l’acheteur a peu d’options avec cette dernière, que ce soit au niveau du choix du type de cabine ou de l’équipement. Seuls les trois modèles de base peuvent en profiter.

Plaisant, mais…
Lorsqu’on prend le volant du Tacoma, il est difficile de ne pas apprécier l’expérience. La position de conduite surélevée nous place en plein contrôle et on se plaît à guider ce véhicule passe-partout. Oui, le comportement est sautillant et c’est aussi bruyant à l’accélération. Ça consomme aussi, un peu trop même, malgré les efforts déployés.

Néanmoins, quand on aime les camions, on est plus tolérants sur certains points.

Cependant, là où on se montre moins patient, c’est lorsqu’on réalise que les 278 chevaux et 265 livres-pieds de couple du moteur ne semblent pas toujours présents lorsqu’on enfonce l’accélérateur. C’est poussif et ça laisse présager le pire avec une charge.

Cette impression, nous l’avions aussi ressentie lors du lancement du modèle, en août dernier, dans la région de Seattle. Et nous n’étions pas les seuls…

À considérer si vous prévoyez tracter d’importantes charges avec le Tacoma.

Conclusion
Le Tacoma était déjà un excellent camion et il le demeure. Sa réputation et son excellent dossier de fiabilité vont continuer à bien le servir.

Cependant, il n’est plus « seul » dans son créneau. Vous avez désormais d’intéressants choix chez GM et Nissan y mettra certainement le paquet avec son prochain Frontier.

C’est là que nous saurons si Toyota en a fait assez.

Tenez, une prédiction; Toyota n’attendra pas une autre décennie avant de bouger.

Marque

Toyota

Version

Cabine Double, V6, SR5 4x4

Options

Groupe Sport TRD (2320 $)

Échelle de prix

38 990 $

Version à l’essai

Cabine Double, V6, SR5 4x4

Marque

Moteur

V6, 3,5 litres, cycle Atkinson, 278 ch @ 6000 tr-min, 265 lb-pi @ 4600 tr-min

Transmission

Automatique à 6 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise temporaire

Consommation annoncée (ville)

13,1 litres aux 100 kilomètres

Consommation annoncée (route)

10,5 litres aux 100 kilomètres

Consommation enregistrée

12,9 litres aux 100 kilomètres

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer