Toyota Prius Prime 2017 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Toyota Prius Prime 2017

ESSAI DE LA TOYOTA PRIUS PRIME 2017

Benoit Charette

6 octobre 2016

Autonomie électrique plus importante (50 kilomètres et des poussières)
Aménagement intérieur différent
Consommation qui peut être réduite au minimum
Douceur de roulement

Une technologie qui nous arrive avec du retard
Quatre places seulement
Style très discutable
Rangement intérieur très limité
Plusieurs fonctions usuelles se trouvent cachées dans les menus de l'écran tactile

Standard

Données techniques

Marque

Toyota

Marque

Moteur

4-cyl, à cycle Atkinson, DACT, 1,8 litre, 121 ch.

Transmission

Automatique à variation continue

Autre conduite

Roues motrices avant

Consommation annoncée (ville)

variable (selon la fréquence d'utilisation en mode électrique)

Consommation annoncée (route)

variable (selon la fréquence d'utilisation en mode électrique)

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

La Toyota Prius n’a plus besoin de présentation. C’est elle qui a porté le flambeau et mené le combat pour faire de l’approche hybride en matière de motricité une réalité viable dans l’industrie. 

Elle a séduit avec ses cotes de consommation, non ses prestations. 

Seulement, depuis quelques années, on étire la sauce chez Toyota. On nous a bien proposé une version enfichable il y a quelques années, mais sa faible autonomie la laissait loin derrière la concurrence. Plusieurs sont restés sur leur appétit. 

En fait, depuis quelques années, on attendait de Toyota, le maître en la matière, un produit beaucoup plus efficace sur le plan énergétique. 

Il est arrivé. La version Prime se pointera sur notre marché au début de l’an prochain et se veut la plus intéressante Prius à ce jour. 

Attention, toutefois. Elle ne réinvente pas la roue. 

La Prime est une version rechargeable de la Prius et l’autonomie qu’elle avance en mode purement électrique rappelle la Chevrolet Volt… de première génération. En effet, il est possible de parcourir une cinquantaine de kilomètres avec le seul appui des piles avant que le moteur à combustion ne se mette en marche.

Officiellement, Toyota parle d’une liberté de 35 kilomètres, mais lors de notre essai, ce sont 53 bornes que nous avons parcourues sans utiliser une goutte d’essence. Des résultats similaires ont été enregistrés par nos collègues présents à la présentation de la voiture.

Même à l’intérieur, la présentation rappelle la première Chevrolet Volt.

Au niveau de la configuration mécanique, on note des différences, toutefois, l’approche étant différente.









Lorsque la Prius Prime fera ses débuts, elle sera offerte en deux configurations : Base et Technologie. 

À bord de la première, vous retrouverez un système audio à écran de sept pouces avec système SIRI, la navigation, la climatisation, le volant chauffant, le moniteur de conduite ECO et l’accès Smart Key avec démarrage à bouton-poussoir. 

L’ensemble Technologie en rajoute avec une chaîne audio de qualité supérieure, un écran multimédia plus grand, un système de recharge sans fil pour les téléphones et l’affichage d’informations dans le parebrise, notamment.

De plus, tous les modèles profitent de l’approche Toyota Safety Sense du constructeur, ce qui signifie, en substance, qu’ils sont bardés de caractéristiques de sécurité. Oubliez les dispositifs Appel CarPlay et Android Auto, toutefois; ils n'ont pas encore été adoptés par Toyota.

Et comment fonctionne cette Prius Prime? On a en fait droit à une nouvelle approche hybride qui utilise un système d’entraînement double composé d’un moteur et d’un générateur qui travaillent de concert. Cette approche à deux unités est nouvelle pour Toyota et a pour effet de fournir de meilleures accélérations. Concernant la taille de la batterie au lithium-ion, elle est de 8,8 kWh. C’est le double de celle qui animait l’ancienne version enfichable de la Prius et c’est 12 fois supérieur à celle présente dans la Prius. 

Associé à ces organes, on retrouve un moteur 4-cylindres de 1,8 litre à cycle Atkinson, le même qui sert la Prius. L’entraînement se fait via une boîte à variation continue et cette dernière, surprise, nous a étonnés par sa douceur et par son… silence; on en connaît qui vont être heureux de l’apprendre. 

Pour ce qui est de la recharge, on doit compter deux heures avec une prise de 240 volts et cinq heures et demie avec un courant de 120 volts. 

Au total, Toyota promet une autonomie de 930 kilomètres avec une charge électrique pleine et un réservoir rempli d’essence. Bien sûr, des branchements fréquents, que ce soit au travail ou à la maison entre les déplacements, peuvent éloigner de beaucoup les visites à la pompe. Tout dépend de l’utilisation.

Cette Prius Prime profite des assises de la nouvelle Prius, lesquelles ont été développées à l’intérieur du programme TNGA de Toyota (Toyota New Global Architecture). Cette approche vise à revoir complètement les façons de faire que ce soit au niveau de la carrosserie, du châssis, etc. 

Le résultat est probant. Bon, avant de partir en peur, la Prius Prime n’est pas devenue une voiture de piste, loin de là. Cependant, son châssis est plus rigide et l’effet de tangage qui caractérisait la conduite des anciens modèles a été grandement réduit. En fait, la voiture propose une tenue de route solide et il est possible d’enfiler les virages serrés sans terminer l’exercice avec le mal de mer. 

En prime (pardonnez-moi le jeu de mots facile), la puissance combinée en mode électrique assure des déplacements prompts.

Parlant de modes de conduite, on en retrouve quatre. Au démarrage, la voiture fonctionne automatiquement en mode hybride. Avec une charge pleine, on priorise bien sûr le mode EV, entièrement électrique. Ce dernier est nouveau avec la Prime. Il permet d’enfoncer l’accélérateur sans que le moteur à essence soit appelé en renfort. Un mode EV auto est toujours présent. Celui-ci fait appel au moteur à essence, selon les conditions de conduite. 

Enfin, un nouveau mode Charge est proposé. En le sélectionnant, on indique au véhicule qu’on souhaite que le moteur à essence serve à recharger la batterie lors de notre trajet. Il est ainsi possible de récupérer de l’autonomie que l’on peut utiliser vers la fin dudit trajet. 

En résumé, on a avec cette Prius Prime un produit plus efficace et plus agréable à conduire qu’auparavant. 

Le bémol, car il y en a un, il se situe au niveau des pneus dont le degré d’adhérence est pathétique. Je les remplacerais à l’achat et les donnerais à un parc pour qu’ils servent de balançoires. Je veux bien croire qu’on priorise des gommes à faible résistance au roulement pour ce type de véhicule, mais lorsqu’on sent les pneus glisser dans une courbe à 60-70 km/h, sur le sec, c’est non! 

Marque

Toyota

Marque

Moteur

4-cyl, à cycle Atkinson, DACT, 1,8 litre, 121 ch.

Transmission

Automatique à variation continue

Autre conduite

Roues motrices avant

Consommation annoncée (ville)

variable (selon la fréquence d'utilisation en mode électrique)

Consommation annoncée (route)

variable (selon la fréquence d'utilisation en mode électrique)

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Cette version Prime est un pas en avant pour la gamme Prius, c’est clair. Cependant, si on prend le temps de regarder ce qui se fait ailleurs depuis quelques années, on réalise que Toyota a pris du retard. La Volt de Chevrolet propose au bas mot une trentaine de kilomètres supplémentaires en autonomie, sans compter que des produits comme la Nissan Leaf et la prochaine Chevrolet Bolt vont plus loin. 

Si l’hybridité a été la marque de commerce de Toyota, l’électrification entière n’a jamais été priorisée. On le sait, le constructeur croit en l’hydrogène. Voilà peut-être pourquoi on demeure un peu à court avec ce nouveau produit.

N’empêche, ceux qui le choisiront ne seront pas déçus; il est efficace. Seulement, il n’est pas LE plus efficace sur le marché. Nuance.

Toyota n’est plus maître de la situation.

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer