Toyota Corolla 2015 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Toyota Corolla 2015

Benoit Charette

4 décembre 2014

Qualité de fabrication
Bien équipée
Consommation d'essence raisonnable


Plaisir de conduite absent
Design discret
Manque de puissance


Standard

Données techniques

Marque

Toyota

Version

S (Édition 50e anniversaire)

Options

Groupe Édition 50e anniversaire

Échelle de prix

21 515$

Version à l’essai

S (Édition 50e anniversaire)

Marque

Moteur

4-cyl., 1,8-litre, DACT, [email protected] tr/min, 128 [email protected] tr/min

Transmission

Manuelle à 6 rapports

Autre conduite

Roues motrices avant

Consommation annoncée (ville)

8,3 l

Consommation annoncée (route)

6,2 l

Consommation enregistrée

8,1 l

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Pour souligner ses 50 ans en sol canadien, Toyota Canada a décidé d’offrir à sa clientèle locale un ensemble édition 50e anniversaire à sa plus populaire petite voiture, la Toyota Corolla, un modèle synonyme de qualité, mais surtout de longévité.
Le choix de la Corolla fait beaucoup de sens, cet écusson étant le plus ancien au sein de la gamme canadienne, même si certaines mauvaises langues affirment haut et fort que cette petite berline est également le symbole de la monotonie sur roues. Qu’importe, si vous apercevez cette Corolla habillée de jantes noires, vous saurez que vous avez devant vous une édition spécifiquement canadienne.


Subtile
Puisqu’il s’agit d’une version exclusive à notre marché, vous ne serez pas étonnés d’apprendre que le département de design de Toyota n’a pas été mobilisé pendant six mois pour concocter cette Corolla « un peu spéciale ». Pour se différencier des autres Corolla, cette 50e anniversaire a droit à des jantes de 17 pouces au fini noir lustré, tandis que les freins à tambour à l’arrière sont remplacés par des disques.
Quant à l’habitacle, il est habillé d’une sellerie avec des coutures rouges. Dans le cas qui nous intéresse, la Corolla est également équipée du toit ouvrant, un groupe optionnel qui inclut la climatisation automatique de surcroît. Pour ce qui est du reste, cette Corolla S déguisée demeure fidèle au modèle introduit l’an dernier. Sans briser les conventions, je dois au moins admettre que cette Corolla se fait plus jolie que le modèle précédent.


Les bandes rouges
À l’intérieur, outre l’apparition de bandes rouges sur la planche de bord ainsi qu’à l’intérieur des portières, il n’y a pas grand-chose à ajouter. Ah oui, n’oublions surtout pas les surpiqures rouges au niveau des sièges! Il est tout de même étonnant qu’aucun écusson « 50 » ne fasse partie de l’ensemble anniversaire, ne trouvez-vous pas? Pourtant, ce n’est pas tous les jours qu’on célèbre un tel accomplissement.
En matière de qualité d’exécution, cette Corolla S n’a rien à envier à la concurrence avec des plastiques de meilleure facture qu’auparavant, des boutons assez gros pour une utilisation intuitive au quotidien et un assemblage rigoureux. Bref, la Corolla n’offre peut-être pas l’agrément de conduite de certaines rivales, mais il y a ce sentiment de travail bien fait qui règne à bord.


Puis, il faut l’admettre, cette petite possède un équipement complet pour le prix demandé. Les sièges chauffants, la climatisation automatique, la connectivité Bluetooth, l’écran tactile de 6,1 pouces ou les commandes audio au volant ne sont que quelques-unes des commodités installées à bord. Bien sûr, un système de navigation rendrait cette Corolla plus alléchante, mais malheureusement, pour y avoir droit, il faut débourser une somme supplémentaire. Mentionnons également que la position de conduite est adéquate tout au plus, la Corolla n’étant pas une candidate rêvée pour une conduite inspirée. Le volant gainé de cuir est tout de même plaisant à tenir en main, tandis que la transmission manuelle à six rapports est un plus pour ceux et celles qui aiment sentir leur véhicule. L’espace à l’avant est tout à fait dans les normes du segment, et c’est la même histoire pour la banquette arrière.


Mécanique : toujours le même refrain
Là où la Corolla doit essuyer quelques critiques, c’est sous le capot. Pendant que les autres joueurs de l’industrie présentent sans cesse de nouvelles solutions pour mouvoir leurs véhicules respectifs, Toyota persiste en faisant appel à ce bon vieux 4-cylindres de 1,8-litre de cylindrée dont la puissance affiche toujours 132 chevaux. Heureusement, le choix des boîtes de transmission a été révisé à l’occasion de cette refonte, la CVT constituant l’option la plus verte. Pour ceux et celles qui aiment manier le traditionnel bâton, la nouvelle transmission manuelle compte désormais six rapports, un ajout qui abaissera le régime-moteur à vitesse d’autoroute.
 

Au volant
Comparée à une Mazda3 ou une Jetta par exemple, la Corolla ne fait pas le poids au chapitre de l’agrément de conduite. Jadis, le constructeur essayait de plaire à une clientèle avide de performances plus relevées – vous vous souvenez de la défunte XRS –, mais cette époque est bel et bien révolue.  La mission de cette nouvelle Corolla est donc d’intéresser un public très rationnel. Le groupe motopropulseur a fait ses preuves au fil des ans; il est fiable, économique et très bien adapté au châssis de la voiture, alors pourquoi changer une recette qui fonctionne depuis des lunes?


Les accélérations ne sont donc pas explosives, et ce, malgré la présence de la « bonne » transmission entre les deux occupants. D’ailleurs, le maniement du levier pourrait gagner en précision, tandis qu’une direction plus lourde et surtout plus précise lui ferait le plus grand bien. Mais, au risque de me répéter, la Corolla ne s’adresse pas aux « jeunes à calottes ». La suspension a été calibrée pour le confort avant tout, tandis que le freinage fait le boulot en général. Quant au silence de roulement, la compacte a gagné quelques points à ce niveau également.
 

Conclusion
Si on résume, la Corolla S à boîte manuelle – qu’elle soit équipée de l’ensemble anniversaire ou non – continue de représenter une option réfléchie dans ce segment hyper peuplé. L’apparence n’est pas si mal, la qualité est au rendez-vous et même si votre périple ne risque pas d’allumer en vous une passion enflammée pour votre voiture, vous pourrez au moins vous rendre à destination sans histoire.

Marque

Toyota

Version

S (Édition 50e anniversaire)

Options

Groupe Édition 50e anniversaire

Échelle de prix

21 515$

Version à l’essai

S (Édition 50e anniversaire)

Marque

Moteur

4-cyl., 1,8-litre, DACT, [email protected] tr/min, 128 [email protected] tr/min

Transmission

Manuelle à 6 rapports

Autre conduite

Roues motrices avant

Consommation annoncée (ville)

8,3 l

Consommation annoncée (route)

6,2 l

Consommation enregistrée

8,1 l

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer