Toyota Corolla Hybride 2020 : retour à la logique - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Toyota Corolla Hybride 2020 : retour à la logique

Toyota introduit cette année la première Corolla hybride en Amérique du Nord, une version qui délaisse un peu la passion pour se ranger du côté logique.

Sylvain Raymond

21 octobre 2019

Prix attrayant
Consommation étonnante
Excellente fiabilité

Mode EV rarement disponible
Espace arrière un peu plus limité
Un peu moins passionnante

Standard

Données techniques

Marque

Toyota

Échelle de prix

21 134 $ - 30 634 $

Version à l’essai

Hybride

Marque

Moteur

4-cylindres de 1,8 litre jumelé à 2 moteurs électriques

Consommation annoncée (ville)

4,4 L/100km

Consommation annoncée (route)

4,5 L/100km

La Corolla est un modèle de persévérance dans le paysage automobile, elle qui est commercialisée depuis le milieu des années 60. On l’a accusée de beaucoup de choses au fil du temps, mais elle n’a jamais cessé de faire partie des véhicules à succès. Il y avait certes des modèles plus passionnants, mais très peu aussi compétents et fiables. La Corolla a toujours misé sur la logique beaucoup plus que sur l’émotion, un pari qui lui aura été payant.

Maintenant sous sa 12e génération, la Corolla est arrivée l’an passé avec une dose de dynamisme inédite, notamment avec l’ajout des versions plus inspirées SE et XSE. L’effet est encore plus marqué dans le cas de la familiale à hayon, un véhicule qui figure sur la liste des petites compactes les plus désirables chez les jeunes – tout un exploit pour une Corolla. Bien entendu, le constructeur a voulu ajouter plus de caractère à la Corolla sans toutefois risquer de perdre les acquis, c’est pourquoi il a conservé quelques versions plus classiques, soit les L, LE et XLE. On se retrouve en fin de compte avec une gamme Corolla qui n’aura jamais été aussi étendue; les stratèges de Toyota ont voulu en concevoir une pour tous les goûts.

L’autre nouveauté importante, c’est l’arrivée d’une version hybride, un modèle qui se range dans le camp des versions plus logiques et classiques. Elle offre le meilleur de la Corolla jumelé à la même technologie hybride que la Prius. D’ailleurs, pourquoi la Corolla se décide-t-elle à venir jouer dans les plates-bandes de la Prius? Très simple, on voulait une berline compacte hybride, c’est pour cette raison que seule la Corolla à quatre portes a été électrifiée, laissant le champ libre à la Prius du côté des modèles à hayon. Il faut aussi souligner que les ventes de Prius sont en baisse depuis des années et que le nom Corolla pourrait bien raviver les chiffres des compactes hybrides chez Toyota.

Fait intéressant, la Corolla Hybride est vendue à partir de 26 934 $, soit environ 3 000 $ de moins qu’une Prius pour un niveau d’équipement similaire. Concernant le style, elle se différencie des modèles à essence grâce à ses jantes de 15 pouces sur lesquelles sont montés des pneus à faible résistance au roulement qui favorisent l’économie de carburant. En contrepartie, on y perd en confort de roulement et surtout en performance. Du reste, elle adopte les lignes un peu plus sévères des versions « L »; impossible de l’obtenir avec le traitement plus sportif des livrées S. Elle ne fera certainement pas tourner les têtes, sauf peut-être celle des passants qui la verront passer dans un silence total.

À bord, on apprécie l’aménagement très sobre et dégagé. Le tableau de bord est assez épuré avec uniquement quelques commandes classiques. Le système d’infodivertissement Entune 3.0 avec son écran tactile de sept pouces permet de contrôler un peu tout. Il offre quelques fonctionnalités supplémentaires dans le cas de l’hybride, notamment l’affichage des informations sur le système de propulsion et des données de recharge. L’impression de qualité est bien présente, supérieure à ce que plusieurs rivales proposent. Il faut admettre que les versions S sont un peu plus aguichantes avec quelques petites attentions supplémentaires.

Si l’espace n’est pas un problème à l’avant, on se sent un peu plus à l’étroit à l’arrière, surtout avec trois passagers. Au fait, la Corolla hybride dispose du même espace de chargement que les versions à essence, une situation assez rare dans le créneau électrique en raison de la présence des batteries. L’ensemble de piles a été placé sous la banquette arrière, qui demeure rabattable en ratio 60/40. Le volume du coffre est assez généreux, mais si vous devez composer avec les besoins quotidiens de la famille incluant sports, activités et excursions, la familiale sera un meilleur atout. Il faudra alors faire une croix sur la motorisation hybride ou opter pour la Prius.

La Corolla Hybride 2019 profite du meilleur de Toyota acquis en plus de 20 ans. Elle utilise le même système Synergy Drive que la Prius et abrite donc sous son capot un moteur quatre cylindres de 1,8 litre jumelé à deux moteurs électriques, le tout annexé à une transmission à variation continue de type CVT.

L’ensemble développe 121 chevaux au total, ce qui est nettement moins que les moteurs à essence de 139 et 169 chevaux des autres livrées. Gagne-t-on du couple grâce aux deux moteurs électriques? Par vraiment : on a droit à 105 lb-pi comparativement à 126 et 151 lb-pi dans le cas des mécaniques à essence. On comprend alors que cette Corolla mise principalement sur l’économie et que si les performances sont au cœur de vos préoccupations, vous resterez sur votre appétit.

Par temps froid, l’échappement permet de réchauffer le liquide de refroidissement, contribuant à la montée en température du moteur. L’habitacle se réchauffe très rapidement, ce qui n’est pas toujours le cas des véhicules 100 % électriques.

La Corolla Hybride n’a rien pour épater la galerie côté performances. Les 121 chevaux de l’ensemble suffisent à vous déplacer du point A au point B avec un maximum d’économie de carburant. Différents modes de conduite changent le comportement de la voiture; le Sport rend l’accélérateur un peu plus réactif à vos désirs, mais rien pour se rendre au septième ciel.

Heureusement, on peut compter sur une plateforme un peu plus rigide et sur une suspension raffermie qui insufflent un léger supplément de dynamisme à la voiture. En positionnant les batteries sous le siège, Toyota maintient le centre de gravité assez bas, un autre élément qui permet de préserver le comportement de la Corolla hybride.

Une commande EV située sur la console permet de favoriser la conduite en mode 100 % électrique, mais lors de notre essai, on n’a pu l’utiliser qu’à quelques rares occasions et dans des conditions très précises. Chaque fois qu’on voulait en profiter, le système nous mentionnait que notre vitesse était trop élevée ou que le niveau de la batterie était trop bas... Bref, c’était frustrant et ce n’est pas comparable avec un modèle rechargeable.

On a obtenu une consommation moyenne de 4,2 L/100 km, un net avantage par rapport aux 6,7 L/100 km annoncés pour la Corolla équipée du quatre-cylindres de 2,0 litres. Malgré tout, il faudra quelques années avant de rentabiliser le supplément exigé pour cette livrée; ce sera encore plus long si vos trajets sont principalement sur autoroutes, là où les voitures hybrides sont moins efficaces en comparaison aux zones urbaines. Il faut aussi ajouter un taux d’intérêt plus élevé dans l’équation. Il devient donc important de bien faire vos calculs.

Marque

Toyota

Échelle de prix

21 134 $ - 30 634 $

Version à l’essai

Hybride

Transport et préparation

1 645 $

Marque

Moteur

4-cylindres de 1,8 litre jumelé à 2 moteurs électriques

Transmission

CVT

Consommation annoncée (ville)

4,4 L/100km

Consommation annoncée (route)

4,5 L/100km

Longueur (mm)

4630

Largeur (mm)

1780

Hauteur (mm)

1435

Empattement (mm)

2700

Poids à vide

1 785 kg

Réservoir d’essence

50 L

Garantie de base

3 ans/60 000 km

Jamais la gamme Corolla n’aura été aussi complète, et l’arrivée de la version hybride apporte une arme de choix face à ses rivales. Elle représente bien les efforts faits par Toyota pour reprendre le contrôle du marché des compactes. Heureusement, elle est offerte à un prix décent. Le contraire l’aurait rapidement vouée à l’échec. Il y a maintenant une Corolla pour tous les goûts; ne manque qu’une version équipée d’un rouage intégral!

Chez RPM, nous sommes fiers de vous livrer des opinions 100 % indépendantes. Pour avoir un autre point de vue sur la Toyota Corolla, vous pouvez consulter l’essai de mon collègue Luc-Olivier Chamberland publié le 13 mai dernier.

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer