Toyota Corolla 2016 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Toyota Corolla 2016

Essai de la Toyota Corolla 2016

Pierre Michaud

26 juin 2016

Fiabilité légendaire
Impression de qualité
Douceur de roulement


Un peu plus de puissance S.V.P.
Direction floue



Standard

Données techniques

Marque

Toyota

Version

S

Options

Groupe Amélioré (1750$)

Échelle de prix

21 530$ + frais de livraison de 1560$

Version à l’essai

S

Marque

Moteur

4-cyl., 1,8-litre, 132 ch @ 6000 tr-min, 128 lb-pi de couple @ 4400 tr-min

Transmission

Manuelle à 6 rapports

Autre conduite

Roues motrices avant

Consommation annoncée (ville)

8,4 l aux 100 km

Consommation annoncée (route)

6,4 l aux 100 km

Consommation enregistrée

7,9 l aux 100 km

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

La Toyota Corolla va bientôt célébrer ses cinquante ans d’existence. Lancée à l’automne 1966, la petite voiture a su résister aux époques et aux modes en s’adressant aux conducteurs à la recherche d’un véhicule fiable et peu coûteux à entretenir. Depuis une quinzaine d’années, le modèle compact s’est malheureusement taillé une réputation de voiture monotone.

Révisée en 2014, la berline a sans contredit capté l’imaginaire collectif avec une silhouette plus rafraîchissante, mais au niveau technique et passionnel, la populaire voiture n’a pas vraiment réussi à se détacher de ce moule trop souvent qualifié de « beige » par la presse automobile.

Toutefois, avec des chiffres de ventes plus qu’acceptables sur notre continent, le constructeur a-t-il vraiment besoin de venir jouer sur le terrain de la Mazda3 ou de la Volkswagen Jetta? Les fidèles de la Corolla n’ont cure de pouvoir aborder un virage à vive allure ou d’enregistrer un temps d’accélération supérieur à la moyenne. Tout ce que ces consommateurs désirent en acquérant une Corolla, c’est de se rendre du point A au point B sans le moindre pépin. Et à ce niveau, la berline nipponne remplit sa mission à merveille.



La plus sportive
Dans sa livrée la plus aiguisée – le constructeur m’avait prêté une Corolla S –, la berline a certainement plus de charisme que les livrées moins cossues. Du haut de ses jantes deux tons de 17 pouces de diamètre, la Corolla S n’est pas vilaine, son bouclier avant s’étant vu confier des blocs optiques à DEL ainsi qu’une découpe plus agressive du pare-chocs. À l’arrière, le becquet logé au bout du coffre ajoute un brin de sportivité, tandis que le pot d’échappement chromé est plus inspirant que celui des versions de base.

Fiable, mais…
Ce qui fait la force de la Corolla, c’est cette durabilité. Si à ce niveau, la berline n’a à peu près rien à se reprocher, c’est derrière le volant que ça se corse… pour les amateurs de conduite du moins! Malgré un volant et un pommeau du levier de vitesse tous deux agréables à tenir en main, la colonne de direction ne donne que très peu d’informations au conducteur. La sensation est donc plus floue qu’à bord de certaines rivales. La suspension, quant à elle, a été calibrée pour le confort avant tout, ce qui entraîne un certain roulis lorsque la voiture est sollicitée un brin.

Le levier de vitesse est lui aussi d’une précision peu inspirante, même s’il est facile de conduire cette version manuelle de la Corolla. Ajoutez à cela la puissance inférieure du moteur 4-cylindres 1,8-litre – 132 chevaux ce n’est pas beaucoup de nos jours – et vous obtenez une formule un brin ennuyante. La bonne nouvelle à travers tous ces reproches, c’est que cette petite, malgré l’âge de sa mécanique, réussit à enregistrer des cotes de consommation nobles pour ceux et celles qui ne veulent pas devenir amis avec le commis de la station-service. De plus, ce manque de saveur se traduit par un confort supérieur pour les passagers. Il ne s’agit donc pas d’une catastrophe à tous les niveaux, même qu’au-delà de cet élément conduite, la Corolla demeure une excellente voiture pour les consommateurs rationnels.

Synonyme de qualité
Les mots qualité et Toyota sont souvent employés dans la même phrase et cette plus récente cuvée du modèle abordable ne fait pas exception à la règle. L’assemblage à l’intérieur de l’habitacle est très bien ficelé, malgré la présence de certains plastiques bon marché. Les sièges en tissu sont relativement mous pour les balades plus longues, un compliment qui s’applique aussi à la banquette arrière. Le silence à bord pourrait être amélioré, surtout lorsque le pied droit décide de malmener la mécanique, mais il s’agit d’une voiture économique, ne l’oublions surtout pas.

Conclusion
Il n’est pas toujours nécessaire d’être un premier de classe pour réussir dans la vie. La Toyota Corolla en est un parfait exemple. Elle ne fait pas de vagues auprès des scribes automobiles, ni même auprès des amateurs de sensations fortes, mais pour beaucoup de gens, ce genre de voiture increvable est tout ce qu’ils recherchent.

À un prix de 21 530 $ avant les frais de livraison, cette livrée S (munie de l’ensemble optionnel Amélioré d’une valeur de 1750 $) ne manque pas d’arguments. Le prix est bon, tout comme le niveau d’équipement à bord, tandis que cette fiabilité associée au modèle est un gage de sécurité pour plusieurs automobilistes.
 

Marque

Toyota

Version

S

Options

Groupe Amélioré (1750$)

Échelle de prix

21 530$ + frais de livraison de 1560$

Version à l’essai

S

Marque

Moteur

4-cyl., 1,8-litre, 132 ch @ 6000 tr-min, 128 lb-pi de couple @ 4400 tr-min

Transmission

Manuelle à 6 rapports

Autre conduite

Roues motrices avant

Consommation annoncée (ville)

8,4 l aux 100 km

Consommation annoncée (route)

6,4 l aux 100 km

Consommation enregistrée

7,9 l aux 100 km

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer