Subaru WRX STi 2015 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Subaru WRX STi 2015

Benoit Charette

24 septembre 2014

Performances ahurissantes
Sonorité du moteur boxer
Tenue de route
Fiabilité

Inconfort à basse vitesse sur mauvaise chaussée
Intérieur peu excitant
Design quelconque


Standard

Données techniques

Marque

Subaru

Options

aucune

Échelle de prix

37 995 + 1650$ (transport et préparation)

Marque

Moteur

4 cyl boxer, 2,5 litres, DACT, 305 ch @ 6 000 tr-min, 290 lb-pi @ 4 000 tr-min

Transmission

Automatique à 6 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise constante

Consommation annoncée (ville)

9,6

Consommation annoncée (route)

7,8

Consommation enregistrée

10,3

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Le constructeur Subaru propose à partir de cette année une nouvelle WRX STi qui, soit dit en passant, ne fait plus partie de la famille Impreza, même si, dans les faits, les deux berlines sont étroitement liées. La WRX STi a toujours été LA référence en matière de performance pure et cette nouvelle cuvée poursuit la tradition. En fait, elle ne fait qu’amplifier son emprise sur la Mitsubishi Lancer Evolution, sa rivale de toujours qui sera bientôt tristement reléguée aux pages d’un livre d’histoire.


Déception à l’extérieur
La marque nipponne n’a jamais été reconnue pour ses designs novateurs. Malheureusement, cette tendance ne risque pas de changer de sitôt. La nouvelle STi reprend beaucoup d’éléments de style du prototype WRX présenté à l’occasion du Salon de New York 2013, mais certains d’entre eux ont disparu depuis la présentation du prototype.
Par exemple, la silhouette de profil présente une ligne de toit trop élevée qui annule l’effet de berline-coupé du concept, tandis que les feux arrière en croissant sont disparus au passage. Quant aux ailes, elles paraissent moins bombées que celle de ce prototype grandiose. Néanmoins, le museau de cette nouvelle livrée est plutôt réussi avec la grille de calandre noircie et la trappe sur le capot qui gave le refroidisseur en air frais. Les jantes de 18 pouces de ce modèle de base remplissent assez bien les arches de roues, tandis que le diffuseur arrière présente deux pots d’échappement double. Autre point à souligner sur cette STi de base : l’absence de l’aileron arrière, un élément qui plaira à ceux qui apprécient une certaine discrétion.


Ambiance d’Impreza
À l’intérieur, les habitués noteront tout de suite la ressemblance entre la planche de bord et celle de l’impreza – ou celle de la Forester par le fait même –, mais bon, il y a tout de même quelques exclusivités. Tout d’abord, il y a cette finition imitant la fibre de carbone un peu partout, cet écusson STi devant le pommeau du levier de vitesse, ce volant à la base aplatie très agréable à prendre en main et même un pédalier en aluminium. Ajoutez à cela des sièges baquets à l’avant recouverts d’Alcantara et vous avez fait le tour de l’habitacle d’une WRX STi. Notez toutefois que la banquette arrière peut se replier, ce qui n’est pas le cas à bord d’une Lancer Evolution.


Mécanique
La WRX STi 2015 conserve son 2,5-litres, contrairement à la WRX « normale » qui voit sa cylindrée réduite à 2,0-litres. Le moteur 4-cylindres à plat fait encore appel à un turbocompresseur et la puissance est toujours cotée à 305 chevaux, tandis que le couple est fixé à 290 lb-pi. Les puristes seront heureux d’apprendre que la seule boîte de transmission disponible est une manuelle comptant six rapports. Par rapport à l’unité installée dans la WRX, celle de la STi offre des rapports rapprochés, question d’optimiser les accélérations. De plus, cette berline sport ne serait pas complète sans sa traction intégrale à prise constante.


Un charme au quotidien
Si le design et l’habitacle laissent un peu à désirer, la WRX STi se reprend plutôt bien au niveau de l’agrément de conduite. Le son de la mécanique unique aux produits de la marque se fait entendre à chaque fois que le pied droit appuie sur la pédale, tandis que la direction hyper rapide contribue à une tenue de route sans faille. Le levier de la boîte manuelle est réellement un charme à manier, de connivence avec l’embrayage alourdi. Pour 2015, les ingénieurs de la marque ont rigidifié la caisse et ont même ajouté un contrôle vectoriel du couple qui facilite davantage la prise de virage à vive allure.


2500$ de plus qu’une WRX entièrement équipée
La berline WRX STi prêtée pour cet essai était le modèle d’entrée de gamme qui débute à 37 995$ avant taxes et frais de transport. Par rapport à une berline WRX entièrement équipée, la STi ne demande que 2500$ additionnels, un montant plutôt ridicule compte tenu des performances relevées que la STi procure. Bien entendu, à ce prix-là, l’aileron n’est pas inclus, idem pour la chaîne audio optionnelle, mais dans les faits, on n’achète pas une STi pour les joujoux, mais plutôt pour le sourire qu’elle affichera à notre visage. L’édition de base est donc, selon moi, le meilleur rapport performance/prix de la gamme WRX au grand complet.


Conclusion
Avec la mort annoncée de sa grande rivale de toujours, la Mitsubishi Lancer Evolution, Subaru a désormais le champ libre pour plaire aux amateurs de berlines compactes turbocompressées. Le contenant est peut-être moins expressif, mais le contenu en vaut définitivement la peine.
 

Marque

Subaru

Options

aucune

Échelle de prix

37 995 + 1650$ (transport et préparation)

Marque

Moteur

4 cyl boxer, 2,5 litres, DACT, 305 ch @ 6 000 tr-min, 290 lb-pi @ 4 000 tr-min

Transmission

Automatique à 6 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise constante

Consommation annoncée (ville)

9,6

Consommation annoncée (route)

7,8

Consommation enregistrée

10,3

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer