Ram 1 500 Rebel 2015 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Ram 1 500 Rebel 2015

Benoit Charette

9 septembre 2015

Design
Capacité hors-route
Espace intérieur


Fiabilité toujours questionnable
Consommation
Coûts d'entretien


Standard

Données techniques

Marque

Ram

Version

Rebel 5.7 litres

Options

Moteur V8

Échelle de prix

49 065 $

Version à l’essai

Rebel 5.7 litres

Marque

Moteur

V8, 5.7 litres, ACC, 395 ch @ 5 600tr/min, 410 lb-pi @ 3 950 tr/min

Transmission

Automatique à 8 rapports

Autre conduite

4 roues motrices avec gamme basse

Consommation annoncée (ville)

16.2 litres/100km

Consommation annoncée (route)

11.5 litres/100km

Consommation enregistrée

14.5 litres/100km

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Avec l’introduction du Ford Raptor en 2009, on se doutait bien que les deux autres Américains finiraient par répondre. GM est arrivé avec sa version AllTerrain pour le Sierra et c’est maintenant au tour de RAM d’arriver avec sa variante pour les extrémistes du hors route. On découvre pour 2015, le RAM 1500 Rebel, la camionnette la plus délinquante de la famille.

Bien que le style soit sa principale carte de visite, le Rebel n’est pas aussi «rebelle » que le Raptor au niveau de la configuration mécanique. Il adopte certainement un design « coup de poing » et quelques améliorations, mais contrairement au Ford, il n’est pas conçu pour aller faire la course du Baja 1000 Trophy Truck. Il n’en demeure pas moins qu’il est capable d’en prendre et comme presque personne n’est vraiment extrémiste à ce point, le Rebel arrive avec une notion de compromis qui fait tout son sens.

Dans les dents
Depuis que la division RAM « vole » de ses propres ailes et se concentre uniquement sur les camionnettes et les fourgons commerciaux, on avait besoin d’une identité plus ferme et plus distinctive pour se distancer de Dodge. Jusqu’à maintenant, les deux marques continuaient de partager la même croix de calandre.

Pour 2015, du moins que les « pick-up », on introduit une signature visuelle qui risque fort de s’imposer aux autres produits utilitaires. On arrive donc au Salon de l’auto de Détroit en janvier 2015 avec un nez qui n’est pas sans causer la controverse. On libère le cadre de son crucifix et lui impose une arche qui intègre un énorme RAM en gris contrastant. Sur le Rebel, avec sa composition en plastique noir qui détone avec la carrosserie, l’effet est réussi. Par contre pour ce qui est des autres versions en chrome, ça fait un peu plus « bling-bling ».

Quoi qu’il en soit, cette pièce s’intègre à merveille avec le reste. Considérant sa vocation hors route, on intègre des arches de protections aux roues et au bas de caisse qui ne laisse plus de doute quant à ses capacités. D’ailleurs pour assurer sa longévité, toute la partie inférieure en noir reçoit un revêtement pulvérisé pour assurer sa durabilité.

On propose d’énormes pneus Toyo Open Country de 33 pouces montrés sur des jantes au fini deux couleurs de 17 pouces. Pour ce qui est de l’arrière, on pousse la note encore plus avec un gigantesque logo RAM de plus de 50 centimètres de diamètre! On repassera pour la subtilité.

Prêt pour l’aventure
La cabine du RAM est l’une de mes préférées pour ce qui est de la configuration et de son esthétique. Avec la version Rebel, on pousse encore plus loin. Dès le premier regard, on constate que l’on offre au Rebel des accents et des pièces de plastique en rouge. Bien que le ton du dit rouge tourne presque au fuchsia, l’effet est agréable à l’œil. On propose par le fait des matériaux d’une excellente qualité. On recouvre la planche de bord avec un cuir épais et l’agrémente de surpiqures blanches et rouges. On reprend d’ailleurs ce thème un peu partout dans l’habitacle. Pour s’assurer que l’on n’oublie dans quel produit que l’on se retrouve, RAM brode de grand REBEL sur les dossiers de sièges. On multiplie de cette manière les détails qui nous font sentir que notre véhicule n’est pas comme les autres et qu’il n’a rien d’ordinaire.

Étant une camionnette, la question de l’ergonomie et de l’espace est vitale. Dans son cas, il ne se prête pas à beaucoup de reproches. Toutes les commandes sont d’une bonne dimension ce qui nous facilite l’existence et surtout, ils sont positionnés logiquement. On ne se cherche pas et c’est fonctionnel. Je donne d’ailleurs une mention honorable à l’ordinateur de bord qui se montre conviviale grâce à sa taille et qui fournit une vaste liste d’informations utiles et nécessaires. Même commentaire positif pour l’écran tactile multimédia de 8.4 pouces à la planche de bord.

Pour ce qui est du rangement, de la place, il y en a! On découvre presque tous les jours une nouvelle aire pour y mettre quelque chose. La console centrale est aussi grande qu’un 4 et demi et ses partitions font que l’on peut gérer les objets que l’on y met. Évidemment, je ne peux passer sous silence les RAMBOX intégrés aux ailes de la benne qui sont extrêmement pratiques pour y serrer des outils compacts ou des accessoires de travail.

Juste assez pour aller plus loin
Le Rebel n’est pas un compétiteur direct et sans équivoque du Raptor. Bien qu’il ne soit pas aussi extrémiste, il se montre un peu plus capable que le RAM régulier, mais un peu moins que le Power Wagon qui se veut être le cheval de trait dans la division.
Il n’en demeure pas moins que RAM prend malgré tout le soin de lui accorder quelques modifications qui améliore son rendement en situation de hors route. Le premier point à retenir est celui des suspensions.

RAM confie la tache à Bilstein pour ce qui est des amortisseurs. On profite de l’occasion pour soulever la garde au sol d’un pouce additionnel alors que l’on continue de jouir des suspensions à air avec lesquels on peut adapter la hauteur selon les situations. Avec cette possibilité, le Rebel est en meilleure position puisqu’il obtient un angle d’approche de 25.3 degrés.

Sur le plan de la motorisation, ma version venait avec le compétent V8 HEMI de 5.7 litres d’une puissance de 395 chevaux et pas moins de 410 lb-pi de couple. Très véloce, il est mis en valeur par la boite automatique à huit rapports. Cette dernière aussi s’acquiert bien de sa tache, mais se veut occasionnellement un peu plus saccadée qu’elle ne le devrait.

Le système 4X4 est particulièrement agréable avec sa gestion qui s’assure à la simple rotation d’une molette, c’est efficace. Ayant eu le plaisir de m’enfoncer dans les bois et dans la boue, le programme se montre intéressant, mais pas infaillible. Pour ce qui est des capacités, c’est une vraie camionnette. Peu prendre sur ses épaules une charge de 1 530 livres alors qu’il peut en tire 10 130, soit 20 de moins qu’une version normale du RAM.

Sur la route
Étant une camionnette avec des suspensions élaborées pour les activités hors route, on note passablement de roulement de caisse en virage. Il est certain que la direction est reconfigurée pour avoir un radio plus lent, donc c’est un peu moins précis que la norme habituelle. On doit donc s’adapter à ce fait pour la conduite de tous les jours.

Les freins se montrent intéressants, mais la masse est importante, il est suggéré d’être toujours pleinement conscient de son environnement si l’on ne veut pas se faire jouer de tour.

Conclusion
Le RAM Rebel 2015 est une bébelle qui a plus de prétentions que de capacités. On a beau dire que ce n’est pas vraiment un compétiteur direct au Raptor, le rapprochement se fera nécessairement. En ce qui me concerne, c’est une alternative et un juste milieu qui a tout son sens. En plus, il est agréable à l’œil et un charme en hors route.  

À lire également :
Essai du Mercedes-Benz Sprinter 4X4 2015
Essai du GMC Canyon 2015
Essai Ford F-150 2015

Marque

Ram

Version

Rebel 5.7 litres

Options

Moteur V8

Échelle de prix

49 065 $

Version à l’essai

Rebel 5.7 litres

Marque

Moteur

V8, 5.7 litres, ACC, 395 ch @ 5 600tr/min, 410 lb-pi @ 3 950 tr/min

Transmission

Automatique à 8 rapports

Autre conduite

4 roues motrices avec gamme basse

Consommation annoncée (ville)

16.2 litres/100km

Consommation annoncée (route)

11.5 litres/100km

Consommation enregistrée

14.5 litres/100km

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer