Nissan Sentra 2017 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Nissan Sentra 2017

ESSAI DE LA NISSAN SENTRA SR TURBO 2017

Benoit Charette

2 octobre 2016

Plus dynamique
Plus rapide
Économie de carburant raisonnable à prévoir


Design effacé
Sonorité de la mécanique



Standard

Données techniques

Marque

Nissan

Version

SR Turbo

Version à l’essai

SR Turbo

Marque

Moteur

4-cyl., 1,6-litre turbo, 188 ch @ 5600 tr-min, 177 lb-pi de couple @ 1600 tr-min

Transmission

Manuelle à 6 rapports

Autre conduite

Roues motrices avant

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Greensboro, Georgie – Tannés d’entendre des commentaires négatifs au sujet de leur berline compacte, les ingénieurs de Nissan ont décidé d’insuffler une dose d’adrénaline à la Sentra pour l’année qui vient. 

Le constructeur avait convié les membres de la presse automobile à un premier contact sur la route du nouveau Rogue 2017, mais en marge de cet essai ô combien important pour l’aile nord-américaine de Nissan – le Rogue est le véhicule le plus vendu des deux côtés de la frontière –, une surprise nous attendait : la Nissan Sentra SR Turbo 2017.

Greensboro, Georgie – Tannés d’entendre des commentaires négatifs au sujet de leur berline compacte, les ingénieurs de Nissan ont décidé d’insuffler une dose d’adrénaline à la Sentra pour l’année qui vient.

Le constructeur avait convié les membres de la presse automobile à un premier contact sur la route du nouveau Rogue 2017, mais en marge de cet essai ô combien important pour l’aile nord-américaine de Nissan – le Rogue est le véhicule le plus vendu des deux côtés de la frontière –, une surprise nous attendait : la Nissan Sentra SR Turbo 2017.

Comme son nom l’indique, la nouvelle variante fait appel à une mécanique turbocompressée qui s’occupe de gonfler les performances de la Sentra SR. En effet, en lieu et place de la mécanique 4-cylindres à aspiration normale de 1,8-litre se trouve désormais le moulin qui propulse le Nissan Juke depuis le jour un. Nissan suit donc la tendance d’implanter une petite cylindrée suralimentée par turbo afin d’améliorer les performances tout en maintenant une consommation de carburant raisonnable. Sans être une descendante directe de la Sentra SE-R Spec V, cette édition vitaminée promet au moins une chose avant même de l’avoir essayé : l’agrément de conduite ne peut qu’être supérieur au modèle de base!

Discrète la SR Turbo?
Mais avant de passer au croustillant de l’histoire, il est important de distinguer une SR Turbo d’une SR « sans turbo ». En fait, il faut être observateur pour déceler la nouvelle variante de la Sentra SR déjà commercialisée depuis un an. À l’extérieur, le seul détail qui fait ressortir la SR Turbo est cet écusson logé sur le coffre arrière, tandis que le toit ouvrant est lui aussi un équipement de base de la SR Turbo. C’est ce qui s’appelle une opération fantôme, la nouvelle SR Turbo n’éveillant absolument aucun soupçon sur ses ambitions.

Un cran plus haut
Au-delà du désir profond d’améliorer le comportement sportif de la Sentra, Nissan doit également penser à l’avenir de sa compacte. Et même si la tendance actuelle démontre que le public s’intéresse fortement aux véhicules multisegments, il n’en demeure pas moins que la Sentra se pointe au troisième rang des ventes américaines du constructeur. Qui plus est, Nissan prévoit que cet ajout va aider la voiture à augmenter ses parts de marché. De toute manière, cette nouvelle motorisation s’inscrit dans la tendance du moment, les autres joueurs de la catégorie offrant presque tous plus d’un choix mécanique sous le capot de leur véhicule.

Le cœur du Juke

Avec 188 chevaux-vapeur de puissance et 177 lb-pi de couple optimal, ce moteur 1,6-litre turbo supplante le moteur à aspiration normale de beaucoup, lui qui doit se contenter d’une puissance de 130 chevaux et un couple de 128 lb-pi. De plus, les amateurs de conduite sportive seront contents d’apprendre que la Sentra SR Turbo peut être commandée avec l’une ou l’autre des boîtes de transmission déjà offertes avec la Sentra régulière, soit une unité manuelle à six rapports ou une boîte CVT. Notez toutefois que l’unité CVT a été retravaillée pour l’occasion, celle-ci offrant même le changement manuel à l’aide du levier de vitesse.

Les améliorations ne se limitent pas seulement à ce qui se trouve sous le capot, la direction étant plus précise, tandis que la suspension bénéficie de ressorts 10 % plus fermes et d’amortisseurs plus enclins à une conduite dynamique. Quant aux freins à disques, ils sont plus larges à l’avant, ce qui ne nuit pas. Nissan a même cru bon d’ajouter un contrôle actif du sous-virage.

Plus agréable à conduire?

L’hypothèse lancée plus tôt tient-elle toujours la route? La réponse est oui. Dès la première accélération, on peut sentir que la Sentra a plus de punch, le turbo permettant d’atteindre une vitesse de croisière plus rapidement que par le passé. Il est permis de critiquer la sonorité peu inspirante de la mécanique – on dirait un gros séchoir par moments –, mais il ne faut pas oublier que cette livrée n’est pas exactement taillée pour une conduite sur piste.

Le maniement de la boîte manuelle est d’une facilité déconcertante, un commentaire qui s’applique aussi à la pédale d’embrayage. Chapeau également aux ingénieurs qui ont su resserrer la colonne de direction, le freinage et la suspension. Au risque de me répéter, cette berline n’est pas une usine à performance, mais malgré tout, la SR Turbo a définitivement un agrément de conduite supérieur à la livrée de base.

Malheureusement, nous n’avons pas pu essayer la SR Turbo équipée de la transmission CVT, mais avec les multiples essais du Nissan Juke au fil des années, il est permis de spéculer sur une conduite un peu plus criarde à l’accélération, bien qu’il faudra attendre un véritable essai en sol québécois pour confirmer le tout.

Conclusion
L’addition de la SR Turbo à la gamme Sentra ne fera certainement pas de tort à cette berline qui n’est pas reconnue pour ses qualités de voiture excitante à conduire. Il faudra attendre à une date ultérieure avant de savoir si Nissan vise dans le mille avec sa stratégie de prix canadiens, ceux-ci étant inconnus au moment d’écrire ces lignes. Toutefois, il est permis de spéculer sur un prix plancher de 25 000 $ canadiens, la version la moins équipée du côté américain débutant à 21 990 $ américains. Nous en saurons plus d’ici quelques semaines lorsque la commercialisation débutera.
 

Marque

Nissan

Version

SR Turbo

Version à l’essai

SR Turbo

Marque

Moteur

4-cyl., 1,6-litre turbo, 188 ch @ 5600 tr-min, 177 lb-pi de couple @ 1600 tr-min

Transmission

Manuelle à 6 rapports

Autre conduite

Roues motrices avant

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer