Nissan Murano 2015 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Nissan Murano 2015

Benoit Charette

16 décembre 2014

Habitacle plus cossu
Espace intérieur optimisé
Excellente insonorisation
Prix compétitif

Moteur vieillissant
Une ligne jolie, mais proche des autres VUS Nissan
Boîte CVT améliorée, mais préférerait une automatique à 8 rapports


Standard

Données techniques

Marque

Nissan

Version

Platine

Échelle de prix

43 998$ + 1750$ (transport et préparation)

Version à l’essai

Platine

Marque

Moteur

V6, 3,5 litres, DACT, 260 ch @ 6 000 tr-min, 240 lb-pi à 4 000 tr-min

Transmission

Automatique à variation continue

Autre conduite

Traction intégrale à prise temporaire

Consommation annoncée (ville)

11,2 l

Consommation annoncée (route)

8,3 l

Consommation enregistrée

10,4 l

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Il faut donner à César ce qui lui revient. Lors de son introduction sur le marché en 2003, le Murano fut l’un des pionniers dans le monde des véhicules multisegments. Son pouvoir d’attraction était grand et bien des compétiteurs ont repris la formule. Depuis l’arrivée de la 2e génération, les ventes se sont essoufflées et Nissan souhaite avec cette 3e génération redonner un second souffle à ce nouveau Murano qui sera dorénavant construit aux États-Unis.

Une silhouette plus découpée
À l’image du concept Resonance, le Murano offre un style plus aiguisé. Comme c’est maintenant devenu la mode, les phares à l’avant et à l’arrière offrent une ligne plus effilée qui se prolonge loin dans l’aile. Nissan a opté pour un dessin de boomerang (comme d’autres produits de la marque) pour définir son image. Vous noterez aussi un aérodynamisme plus travaillé. Le modèle 2015 affiche un cx de 0,31 face au 0,37 de la 2e génération. Le style général est plus nerveux et les angles plus accentués. Le modèle 2015 est aussi un peu plus long, un peu plus large et légèrement plus bas pour ajouter un rien de présence et un régime a aussi fait perdre 146 livres, un plus pour la consommation. En réalité, ce nouveau Murano repose sur un châssis d’Altima et offre le même moteur et la même transmission que le Pathfinder. Il s’agit donc essentiellement de bien travailler l’esthétique.

Grand luxe à petit budget
Pour relancer le Murano, Nissan a choisi de donner beaucoup d’équipement en diminuant le prix. Vous avez toujours le choix de 4 versions, S, SV, SL et Platinum et l’orientation technologique de son habitacle demeure au centre des priorités. Il est à noter que le système de navigation est offert de série dans tous les modèles et qu’il se dévoile sur un écran central de 7 pouces (8 pouces en option). Toute l’information gravite autour de l’application NissanConnect qui en plus de la navigation offre la connexion pour téléphones intelligents, la radio par satellite SiriusXM , la sonorisation Bose à 11 haut-parleurs ( option) et le système téléphonique mains libres Bluetooth. Le modèle de base vient avec des sièges zéro gravité en tissu et le haut de gamme profite d’un habillage en cuir. Vous avez aussi le choix d’un intérieur beige ou gris. Pour être honnêtes, nous avons préféré le confort des sièges en tissu. La disposition des commandes facile à comprendre et le dessin de l’habitacle demeurent très modernes. L’espace de chargement qui était un des points fables des deux premières générations a été revu pour offrir plus d’espace et une meilleure configuration.

Rien de neuf sous le capot
Point de vue mécanique, il s’agit toujours du V6 3,5 litres de 260 chevaux couplés à la boîte CVT de nouvelle génération qui se trouve dans le Pathfinder. Cette dernière fonctionne de manière plus rapide et plus souple que la CVT de première génération et offre un rendement plus économique au chapitre de la consommation. Vous n’arriverez pas à rejoindre les chiffres annoncés par Nissan, mais vous obtiendrez autour de 10 à 11 litres aux 100 km, ce qui est très correct pour un 4 roues motrices de ce gabarit. Nous aurions toutefois souhaité avoir un peu plus de puissance sous le pied droit. Les 260 chevaux ne font plus le poids face à bien des modèles de la concurrence, surtout pour un V6 de cette taille.

Confortable et agile
Ceux qui veulent obtenir des sensations au volant ne sont pas à la bonne adresse. Le Murano repose sur un châssis d’Altima avec les mêmes configurations de suspensions ( McPherson à l’avant et multibras à l’arrière). Cela assure une tenue de route saine, sans plus. Les acheteurs vont davantage apprécier le verre acoustique qui améliore l’insonorisation dans le véhicule et la qualité des matériaux à la hausse qui justifie son titre de véhicule amiral dans la division des utilitaires. La tenue de route est bonne, le système 4 roues motrices efficaces, mais sans émotion. C’est un excellent véhicule qui vous mènera sans encombre qui point A au point B.

Conclusion
Nissan qui n’a jamais eu peur d’oser dans la présentation de modèles décalés a joué de prudence avec le Murano. Même si les lignes ont eu peu changé, on sent le fort lien de filiation avec le Rogue et le Pathfinder qui emprunte la même route au chapitre du style. Même constat derrière le volant, c’est bien, sans plus. Il manque une petite étincelle pour rendre le modèle plus attrayant. Cela dit, ceux qui veulent un véhicule fiable, efficace et haut de gamme seront ravis. Malgré toutes les améliorations, Nissan a réussi à diminuer le prix du modèle sans faire de compromis sur l’équipement, c’est peut-être ici que le véhicule marque le plus de points.

 

Marque

Nissan

Version

Platine

Échelle de prix

43 998$ + 1750$ (transport et préparation)

Version à l’essai

Platine

Marque

Moteur

V6, 3,5 litres, DACT, 260 ch @ 6 000 tr-min, 240 lb-pi à 4 000 tr-min

Transmission

Automatique à variation continue

Autre conduite

Traction intégrale à prise temporaire

Consommation annoncée (ville)

11,2 l

Consommation annoncée (route)

8,3 l

Consommation enregistrée

10,4 l

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer