Mercedes-Benz GLE Coupé 2016 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Mercedes-Benz GLE Coupé 2016

Benoit Charette

20 octobre 2015

Silhouette équilibrée
Places arrière spacieuses
Finition impeccable
Grand choix d’options

Visibilité arrière très limitée
Léger roulis en courbe (350d et 450 AMG)
Beaucoup d’équipements attrayants disponibles en option seulement


Standard

Données techniques

Marque

Mercedes-Benz

Version

350d

Échelle de prix

72 300 $ + 1 995 $ (transport et préparation)

Version à l’essai

350d

Marque

Moteur

V6 turbodiesel, 3,0 litres, DACT, 249 ch @ 3 400 tr/min, 457 lb-pi @ 1 600 tr/min

Transmission

Automatique à 9 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise constante

Consommation annoncée (ville)

10,4 L aux 100 km

Consommation annoncée (route)

8,2 L aux 100 km

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

4 ans / 80 000 km

Mercedes-Benz qualifie son nouveau GLE Coupé d’utilitaire à l’âme sportive. Cette métaphore, qui évoque le meilleur de deux mondes, peut aussi signifier qu’un produit sera limité par les compromis qui le caractérisent. Une réalité incontournable à laquelle il faut se faire lorsqu’on choisit un utilitaire qui prétend être un coupé…

UN AIR FAMILIER
Il est impossible de ne pas penser au duo X5/X6 de BMW en apercevant le GLE Coupé. Après tout, cette nouveauté est une variante du GLE, l’utilitaire d’allure classique qui a succédé aux modèles réunis auparavant au sein de la Classe M (les « ML »). Dans la gamme de Mercedes-Benz, le GLE est l’équivalent du X5 de BMW, alors que le GLE Coupé devient l’équivalent du X6.

Comme le suggère son nom, l’élément primordial qui distingue le GLE Coupé est son toit de forme très arquée qui, à l’instar de celui d’une berline CLS, suggère l’esthétique d’un coupé. Un mot galvaudé puisque dans le langage des carrossiers il identifie les automobiles n’ayant que deux portes latérales. Le GLE Coupé en a quatre. Les gurus du marketing savent transformer le sens des mots au gré de leur imagination et, surtout, de leurs mandats commerciaux. Ce qui n’oblige pas pour autant les journalistes à enfiler bêtement leurs chaussures…

Comme le X6, le GLE Coupé servira donc à attirer (ou à retenir) des clients en quête d’un véhicule à quatre roues motrices offrant la polyvalence d’un utilitaire et une silhouette racée. Selon les stratèges de Mercedes-Benz Canada, qui nous ont présenté ce modèle à Terre-Neuve, l’acheteur typique sera une sorte de pionnier, qui devance ou adhère très tôt à de nouvelles tendances. Un consommateur prêt à débourser un peu plus, aussi, pour un véhicule exclusif et plus élégant qu’un utilitaire classique. Cela se traduit par des prix qui s’échelonnent de 73 200 $ à 116 500 $ pour le GLE Coupé, alors qu’ils vont de 63 200 $ à 113 700 $ pour le GLE.

À cause du style, de son côté « moins » pratique et des prix des trois versions, le GLE Coupé aura naturellement une diffusion plus limitée que le GLE. C’est d’ailleurs ce qu’on observe chez BMW Canada, qui vend six fois plus de X5 que de X6.

NOMENCLATURE POUR PERDRE SON LATIN
Au fait, vous vous demandez peut-être d’où vient le nom GLE ? Eh bien, en novembre 2014, peu de temps avant de lancer le GLE Coupé, le fabricant des produits Mercedes-Benz, Daimler AG, a annoncé une refonte majeure de la nomenclature de ses modèles et de ses marques. Inutile de dire que l’identification et, surtout, la filiation des modèles nous font aujourd’hui perdre notre latin.

Oubliez des appellations comme GLK ou Classe M. C’est de l’histoire ancienne. Le constructeur a imaginé pour ses différents utilitaires une nouvelle hiérarchie de noms liée aux Classes A, B, C, E et S.

Désormais, tous ses utilitaires, sauf le 4x4 pur et dur qu’est le G, ont un nom qui débute par les lettres « GL » suivies d’une troisième lettre les liant à l’une ou l’autre des gammes d’automobiles.

Ainsi, GLA désigne les utilitaires associés à Classe A, alors que GLC, nom du remplaçant du GLK, est associé à la Classe C. Les GLE et GLE Coupé sont liés à la Classe E, alors que le GLS, nouveau nom du GL, est rattaché à la Classe S. Vous suivez toujours ?

L’étymologie de ces nouveaux noms nous apprend, par ailleurs, que le « G », emprunté à l’utilitaire classique lancé en 1979, signifie toujours Geländewagen (tout-terrain en allemand). Mais la lettre « L » n’a aucune signification particulière. Elle ne signifie pas Leicht, ou léger en allemand, comme pour la SL. Le constructeur admet que sa seule raison d’être est de faciliter la prononciation des noms !

Comme si ce n’était pas assez compliqué, les bonzes du marketing de Daimler ont créé deux nouvelles marques. Le nom Mercedes-Benz désigne toujours les modèles de grande diffusion, mais les modèles de haute performance portent désormais le nom Mercedes-AMG, alors que les modèles de prestige s’appellent Mercedes-Maybach. Voilà pourquoi le GLE Coupé 350d est un Mercedes-Benz, alors que le GLE Coupé 63 S est un Mercedes-AMG.

Mais il y a aussi des « entre-deux » comme, par exemple, le GLE Coupé 450 AMG. Ici, l’appellation AMG ne sert qu’à annoncer une dotation évoquant le modèle de la nouvelle marque de haute performance, sans qu’il en soit toutefois issu.

Les gurus du marketing connaissent l’art de compliquer les choses…

FIDÈLE AU CONCEPT DE BEIJING
Le GLE Coupé est fidèle au prototype présenté par Mercedes-Benz au Salon de l’auto de Beijing en Chine, en avril 2014. Appelé simplement Coupé SUV, ce véhicule-concept annonçait un nouveau type de carrosserie pour les utilitaires de la marque. Une carrosserie caractérisée par un profil fluide, un vitrage étiré, des flancs musclés, de larges passages de roues et une calandre mettant clairement en valeur l’étoile à trois branches.

Les trois modèles proposés au Canada se distinguent par des attributs esthétiques et fonctionnels, mais aussi par leurs groupes motopropulseurs. Ils profitent d’une garde au sol élevée presque égale à celle du GLE (205 mm contre 202 mm) et partagent sa capacité de remorquage de 3 265 kg.

On distingue le modèle 350d d’entrée de gamme du 450 AMG plus cher et plus puissant par la partie avant de leurs carrosseries. Celle de ce dernier s’inspire de l’avant du GLE Coupé 63 S, le modèle de haute performance qui passe par les ateliers du motoriste AMG contrairement au 450 AMG.

En outre, le modèle 350d est livré avec des roues en alliage de 20 po chaussées de pneus quatre saisons, alors que le 450 AMG a des roues de 21 po. Le 63 S, pour sa part, a des roues de 22 po chaussées de pneus haute performance à cote de vitesse Z.

Curieusement, le GLE Coupé a un autre point en commun avec le BMW X6 : son lieu d’origine. Comme son rival, il est assemblé en sol étatsunien. L’usine Mercedes-Benz de Tuscaloosa, en Alabama, produit des GLE Coupé depuis avril dernier, alors qu’à environ 600 km au nord-est de là, à Spartanburg en Caroline du Sud, BMW produit des X6 dans son usine depuis 2007.

HABITACLE SOMPTUEUX ET SPACIEUX
L’intérieur du GLE Coupé s’assimile largement à celui du GLE. L’aménagement du tableau de bord et les sièges sont essentiellement les mêmes. De plus, on retrouve sur la console centrale un combiné réunissant un pavé tactile et une molette multifonction servant à contrôler diverses fonctions, qui s’affichent sur l’écran flottant fixé au sommet du tableau de bord.

La qualité du montage est soignée alors que le caractère somptueux de l'habitacle est amplifié par les diverses finitions, qu'il s'agisse d'appliques de bois (du peuplier anthracite, du frêne marron ou de l'eucalyptus) ou d’aluminium, ou même de la fibre de carbone (une exclusivité du GLE Sport 63 S). Des touches de luxe qui confirment que ce véhicule n’est pas destiné à la plèbe.

Les sièges baquets sont amples. À l’arrière, par ailleurs, contrairement au BMW X6, le GLE Coupé a des places convenant à des adultes. La forme très droite donnée à l’intérieur du toit procure 959 mm de hauteur libre au niveau de la banquette, ce qui convient à de grandes personnes, comme votre humble serviteur. Dans un X6, la portion intérieure du toit a une forme arquée qui fait varier la hauteur libre de 962 à 949 mm. Ce qui explique que les grandes personnes doivent se courber la tête à l’arrière de ce véhicule. Sans compter que l’ouverture des portières arrière d’un X6 est moins généreuse que celle d’un GLE Coupé.

Cela signifie qu’une ballade qui vous amènerait, vous et vos amis, au golf, ne vous vaudra aucune critique si vous conduisez le Mercedes — à moins qu’ils n’aient été habitués à voyager dans une Classe S à empattement long !

Un hayon à ouverture assistée découvre le coffre, dont le plancher a un petit seuil d’environ 8 cm au niveau du pare-chocs. Son volume utile est important. Selon l’usage qu’on fait des sections asymétriques de la banquette arrière, il peut varier de 650 à 1 720 L. Par rapport au coffre d’un X6, dont le volume utile varie de 550 à 1 525 L, c’est clairement mieux. Cependant, lorsqu’on compare les cotes du Coupé à celles du coffre d’un GLE, qui dispose de 690 à 2 010 L, on comprend que la forme arquée du toit rendra son coffre moins pratique dans certaines circonstances. Par exemple, quatre sacs de golf pourront être chargés côte à côte sans problème, de même qu’un vélo qu’on déposera à plat. Mais n’imaginez pas faire une tournée chez les antiquaires et revenir avec de gros meubles anciens dans le coffre. Il faudra les faire livrer.

Fait à noter, à l’instar du GLE ordinaire (et même des Classe M des deux générations qui l’ont précédé), les dossiers asymétriques rabattables de la banquette arrière exigent beaucoup d’effort pour être remis en place. Certaines dames vont sûrement abîmer leurs précieux ongles en peinant à les relever.

TROIS MOTORISATIONS TRÈS DIFFÉRENTES
Mercedes offre trois moteurs très différents pour ce nouvel utilitaire. Le GLE Coupé 350d, modèle exclusif au marché canadien, partage le V6 turbodiesel de 3,0 L du GLE 350d. Ce moteur livre 255 ch et déploie ses 457 lb-pi de couple dès qu’il tourne à un régime de 1 600 tr/min. À l’autre bout de la gamme, le GLE Coupé 63 S partage le V8 biturbo de 5,5 L du GLE équivalent. Ce puissant moteur livre 577 ch alors que ses 560 lb-pi de couple sont produites entre 1 750 et 5 250 tr/min.

L’entre-deux dans cette gamme, le GLE Coupé 450 AMG, a l’exclusivité d’un V6 biturbo à essence de 3,0 L qui produit 362 ch et 384 lb-pi de couple de 1 800 à 4 000 tr/min. Ce moteur est une variante plus puissante du V6 biturbo de même cylindrée qui anime le GLE 400 avec ses 329 ch et 354 lb-pi.

Pour les deux V6, la puissance parvient aux quatre roues motrices par le biais d’une nouvelle boîte automatique à 9 rapports appelée 9G-Tronic Plus. Elle dispose d’un mode manuel qui peut être exploité à l’aide de palettes montées derrière le volant (en « sautant » certains rapports lorsqu’on veut profiter de l’effet du frein moteur). Quant au V8 du Mercedes-AMG GLE Coupé 63 S, il est jumelé à une boîte automatique AMG Speedshift Plus à 7 rapports sans doute plus résistante à un couple important.

Rappelons, enfin, que ces trois modèles sont dotés d’une transmission intégrale 4Matic.

PRÊT POUR L’AUTOBAHN
En conduisant ces utilitaires, on découvre des véhicules raffinés et performants. Hauts sur « pattes », le 350d et le 450 AMG affichent un certain roulis dans les courbes abordées à haute vitesse, même si ces véhicules sont conçus pour les Autobahn. Le plus « humble » de ces trois utilitaires, le 350d d’entrée de gamme, peut accélérer de 0 à 100 km/h en 7,0 secs, alors que le 450 AMG fait de même en 5,2 secs et le 63 S en 4,2 secs.

Évidemment, ces moteurs ne sont pas des modèles d’économie de consommation. De toute façon, personne n’achètera l’un ou l’autre de ces véhicules en pensant réduire sa facture mensuelle de carburant. Cela dit, le turbodiesel du 350d lui permet d’afficher une moyenne plutôt attrayante de 9,3 L/100 km, à laquelle un dispositif d’arrêt-démarrage automatique de série contribue sûrement. De plus, grâce au réservoir de 93 L, cette cote fera sans doute miroiter le GLE Coupé dans l’esprit des grands voyageurs. Les stratèges canadiens de Mercedes-Benz estiment d’ailleurs que ce moteur sera le choix de la moitié des acheteurs de cet utilitaire.

Le freinage avec ces véhicules offre beaucoup de mordant, en plus d’être facile à moduler, alors que la servodirection électromécanique est précise et bénéficie d’une assistance dosée adéquatement quelle que soit la vitesse. En outre, le système Dynamic Select (de série) permet au conducteur de choisir différents programmes de conduite qui mettent l’accent sur le confort, la sportivité, la sécurité passive ou l’économie de carburant. Ces programmes (il y en a quatre pour le 350d et cinq pour les deux autres modèles) modifient la réponse du moteur et de la boîte de vitesses, le paramétrage de la suspension pneumatique Airmatic et la réponse de la servodirection pour mieux répondre aux attentes du conducteur ou à des besoins spécifiques imposés par les conditions routières.

Naturellement, la forme arquée du toit réduit considérablement le champ de vision arrière. Le conducteur dépend donc de la propreté de la lentille de la caméra arrière et de ses rétroviseurs (qui ne sont pas particulièrement grands) pour effectuer les manoeuvres de stationnement.

DÉCISION STRATÉGIQUE
À notre avis, le GLE Coupé n’apporte pas grand-chose de neuf dans le créneau des utilitaires de luxe. Sa création, qui suit la même logique que le X6 de BMW. Or, il aura fallu huit ans pour que le constructeur de Stuttgart emboîte le pas à son concurrent bavarois. Voilà une mûre réflexion !

En marge de son esthétique, de son V6 à essence différent et de son coffre plus petit, ça reste un Mercedes qui ressemble à un GLE ordinaire, avec une foule d’options et d’ensembles optionnels qui permettent de le rendre plus luxueux, plus sécuritaire, très personnalisé et, naturellement, plus cher qu’il ne paraît.

Mieux vaut tard que jamais, diront les stratèges de la marque. Car son apparition confirme l’importance de l’esthétique de la carrosserie parmi les critères de sélection des acheteurs, surtout pour des produits de luxe. Or, si ce véhicule permet à Daimler d’attirer chez ses concessionnaires Mercedes-Benz un nombre suffisant d’acheteurs qui, autrement, auraient abouti chez Porsche ou Infiniti pour s’offrir un Cayenne ou un QX70, ou même chez BMW, alors d’un simple point de vue de marketing, le GLE Coupé aura sa raison d’être. Parions que c’est ce que nous allons observer au cours des prochains mois.


Photos originales : Luc Gagné

Marque

Mercedes-Benz

Version

350d

Échelle de prix

72 300 $ + 1 995 $ (transport et préparation)

Version à l’essai

350d

Marque

Moteur

V6 turbodiesel, 3,0 litres, DACT, 249 ch @ 3 400 tr/min, 457 lb-pi @ 1 600 tr/min

Transmission

Automatique à 9 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise constante

Consommation annoncée (ville)

10,4 L aux 100 km

Consommation annoncée (route)

8,2 L aux 100 km

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

4 ans / 80 000 km

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer