Mercedes-Benz GLC 2016 : équilibré - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Mercedes-Benz GLC 2016 : équilibré

Benoit Charette

20 novembre 2015

Silence de roulement
Rigidité de la caisse
Confort des sièges


Ligne plus discrète
Direction un brin paresseuse
Conduite générale moins inspirée


Standard

Données techniques

Marque

Mercedes-Benz

Version

300 4-Matic

Options

système audio Burmester, sièges de cuir Nappa, Air Body Control

Version à l’essai

300 4-Matic

Marque

Moteur

L4, 2,0 litres, DACT, 241 ch @ 5 500 tr/min, 273 lb-pi @ 1 300 - 4 000 tr/min

Transmission

Automatique à 9 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise constante

Consommation annoncée (ville)

10,5

Consommation annoncée (route)

7,8 L

Consommation enregistrée

9,8 L

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / kilométrage illimité

Mercedes pratique l’harmonisation à tous les niveaux. Cela a commencé par le nom de ces modèles. Les VUS porteront maintenant des appellations semblables. Le plus petit modèle est le GLA, vient ensuite le GLC ( le C est plus loin dans l’alphabet que le A) le GLE qui est le nouveau nom du ML et finalement le GL le plus gros de tous et le G, le tout terrain capable de traverser l’amazone. Pour 2016, le GLK change non seulement de nom, mais aussi de forme. Il devient le GLC et adopte une forme plus à l’image des autres VUS de la marque. Fini les angles prononcés et l’allure carrée. On rentre dans les rangs et ont fait comme les autres.

Un peu de GLE, un peu de GL
Mercedes harmonise aussi dans le style, Le GLC ressemble maintenant à un GLE et un peu au GL. Avec l’arrivée récente du GLA (qui est à notre avis plus près de la voiture que du camion), Mercedes a augmenté les proportions du GLC pour creuser l’écart entre les deux modèles. Face au GLK. L’empattement du GLC fait presque 12 centimètres de plus, les voies avant et arrière sont plus larges de 47 et 20 millimètres, la longueur hors tout fait 12 centimètres de plus ainsi que 50 millimètres en largeur et 9 millimètres en hauteur. Malgré ce format plus généreux, Mercedes a retranché 80 kilos sur le poids total. Des lignes qui recoupent dans le style du GLE et du GL, un coup d’œil réussi

Habitacle
Même procédé pour l’intérieur, Mercedes a installé au centre du tableau de bord la tablette intelligente qui sert de centre nerveux de l’information dans le véhicule. Un processus similaire à tous les récents modèles de la marque. Cette tablette est coiffée par deux buses de ventilation chromées. L’allongement de la carrosserie par rapport au modèle précédent se traduit par un gain d’espace utile dans l’habitacle. La place disponible entre les dossiers des sièges avant et l’extrémité avant de la banquette arrière augmente de 57 millimètres. Au-delà des sept coussins gonflables de série et d’une chaîne audio Burmester en option, le GLC offre aussi le pavé tactile, le système Connect Me et la majorité des aides à la conduite électronique qui se trouvent déjà dans les berlines et autres VUS de la famille.

Sous le capot
Le seul modèle disponible au lancement cet automne est  la version GLC 300 4 Matic. Un 4-cylindres 2 litres turbo de 240 chevaux, qui provient de la Classe C. Il est jumelé à une nouvelle boîte automatique à 9 rapports, la 9G-Tronic conçue par Mercedes et non par un par l’équipementier ZF qui fourni déjà une boîte semblable à Chrysler et Honda. Au printemps 2016, Mercedes ajoutera une version diesel, la GLC 250 d 4 Matic, avec un 4-cylindres 2 litres TDi de 204 chevaux avec la même boîte à 9 rapports. À l’automne 2016 ou un peu plus tard, une version hybride viendra compléter l’offre. Le GLC 350 e 4 Matic sera alimenté par un 4-cylindres 2 litres turbo de 211 chevaux et un groupe électrique de 85 kW/h (114 chevaux) pour une puissance maximale de 320 chevaux et une autonomie 100 % électrique de 34 kilomètres. Une boîte automatique 7G Tronic assurera le bon fonctionnement de l’ensemble.

Sur la route
L’insonorisation est meilleure dans le GLC que dans le GLK. Le poids réduit, la rigidité supérieure et des pneus plus larges aident la tenue de route. Vous pouvez également choisir en option la suspension pneumatique avec cinq modes de conduite. Toutefois, malgré toute cette dynamique supérieure, Mercedes a axé sa conduite sur le confort. Le GLC tient bien la route, mais le ressenti au volant est un peu artificiel, la sélection des différents modes de conduite n’offre pas de grandes différences d’un mode à l’autre. On laisse le côté plus camion de la première génération pour se rapprocher de la berline avec le GLC. Si vous recherchez plus de dynamisme au volant, il faudra aller du côté du Porsche Macan ou du Audi Q5.

Mercedes utilise une technique éprouvée pour l’acceptation à long terme du GLC. Le GLK qui était nouveau a utilisé la provocation pour séduire sa clientèle. Une fois conquise, on vise une meilleure harmonie, un plus grand confort et un style qui va bien vieillir avec les autres modèles de la famille. Un SUV plus mature et confortable, c’est ça le GLC.




 

Marque

Mercedes-Benz

Version

300 4-Matic

Options

système audio Burmester, sièges de cuir Nappa, Air Body Control

Version à l’essai

300 4-Matic

Marque

Moteur

L4, 2,0 litres, DACT, 241 ch @ 5 500 tr/min, 273 lb-pi @ 1 300 - 4 000 tr/min

Transmission

Automatique à 9 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise constante

Consommation annoncée (ville)

10,5

Consommation annoncée (route)

7,8 L

Consommation enregistrée

9,8 L

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / kilométrage illimité

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer