Lexus RX350/RX450h 2016 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Lexus RX350/RX450h 2016

Benoit Charette

21 décembre 2015

Design expressif
Qualité de fabrication
Comportement routier sain


Puissance juste
Consommation un peu haute
Seulement 5 places


Standard

Données techniques

Marque

Lexus

Version

RX350 F-Sport

Options

F-Sport Série 3 à 14 050 $

Échelle de prix

68 000 $

Version à l’essai

RX350 F-Sport

Marque

Moteur

V6, 3,5 litres de 295 ch @ 6 300 tr/min, 268 lb-pi @ 4 300 tr/min

Transmission

Automatique à 8 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise constante

Consommation annoncée (ville)

12,2 litres/100km

Consommation annoncée (route)

8,6 litres/100km

Consommation enregistrée

12,5 litres/100km

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

6 ans / 110 000 km

Lexus nous a conviés à un programme de conduite hivernale avec une ribambelle de ses produits. Tous venaient avec la traction intégrale et se présentaient comme des utilitaires sport. Le seul problème, bien que nous étions à Charlevoix, il n’y avait pas un flocon de neige sur les routes. Ce qui devait être une expédition dans des conditions polaires s’est finalement transformé en promenade dans les paysages bucoliques de cette magnifique région.

L’alignement était des plus intéressants avec les deux Lexus RX350/RX450h 2016 nouvellement introduits, le gargantuesque LX570 aussi rafraichit pour 2016 et le petit NX200t lancé pour 2015. Comme l’essentiel de nos activités s’est concentré à bord des RX, nous résumerons notre expérience avec ces derniers.

Design chirurgical
Ce n’est plus un secret pour personne, Lexus est plus expressif que jamais lorsqu’il est question de style. Depuis leur découverte de la calandre en sablier, on joue d’excès en excès. Le RX 2016 ne fait pas exception à cette règle. Précédemment reconnu pour ses lignes banales, on adopte aujourd’hui une configuration de carrosserie qu’on pourrait qualifier d’intense.

Ce ne sont que des arêtes finement taillées au bistouri. Toutes les occasions sont bonnes pour intégrer plus de plis, de renflements ou découpures. Sur le coup, c’est perturbant, mais on s’y fait.

Les différences entre les versions 350 et 450h sont très subtiles. En fait, on doit lire l’inscription HYBRID au bas des portières pour le savoir. Finalement, on peut jouer de plus d’agressivité avec le groupe d’apparence F-Sport qui en rajoute!

Réussi sur toute la ligne
L’accueil est spectaculaire. On découvre une présentation intérieure réussie sur toute la ligne. Peu importe où l’on pose le regard, nous sommes satisfaits et même étonnés. Les détails sont multiples. Un fait que prouve hors de tout doute que Lexus fait ses devoirs lorsqu’il est question d’impressionner la clientèle. 

On jouit d’une aire de vie bien ficelée. Les matériaux sont de première qualité et leur finition sans reproche. On joue la carte du design, mais l’aspect pratique demeure central. Les commandes sont faciles d’accès, bien que l’on se cherche au premier contact. 

L’équipement et les accessoires sont nombreux. On retrouve tout ce dont on peut rêver dans ce genre de VUS familial. On intègre une collection de technologies pour le confort et plein d’assistances électroniques. On peut même choisir son mode de conduite en fonction de l’humeur du moment. C’est sympathique, mais les changements sont plutôt discrets, surtout dans l’Hybrid.

Côté espace, on remplit bien le rôle qui lui est donné. Les dégagements sont généreux pour tous les occupants et ceux de la deuxième ligne gagnent plusieurs centimètres pour les jambes. Le volume du coffre va de 521 à près de 1 600 litres. Une note d’excellence pour le confort qui est à l’avant-plan, bien que la position de conduite soit haute.

Les moteurs
Lexus revient avec sa formule gagnante de nous offrir deux choix sous le capot. Le plus fréquent sera indéniablement le RX350 avec son V6 de 3,5 litres reconduit de l’ancienne génération. Fort de ses 295 chevaux/268 lb-pi, il fait un bon travail, mais on ne doit pas s’attendre à beaucoup de sportivité. Le tout reste confortable avec une pointe de dynamisme. Son rendement est légendaire. Sa consommation dans les conditions montagnardes de Charlevoix a atteint les 12,5 litres de moyenne.

Le RX450h est l’alternative la plus intéressante. On reconduit le V6 de 3,5 litres auquel on greffe l’assistance hybride réputée de Toyota. Au compte, on obtient 308 chevaux. Là encore, ils sont timides, mais son orientation mécanique fait que l’on ne perd pas l’agrément.  Bonheur, on sauve à la pompe. En comparaison, pour les mêmes exercices, c’est environ 2 litres/100km de moins que le RX350.

L’exemple
Dans ce segment, et tout particulièrement pour les acheteurs de Lexus, on cherche une tranquillité d’esprit derrière le volant. Les nouveaux RX répondent parfaitement à ces besoins. La conduite est intéressante, mais sans histoire. On jouit d’une direction agréable avec une pointe aseptisée.

Le comportement est superbe. On fait complètement abstraction des imperfections du pavé. On se retrouve avec le sentiment de flotter sur la route. Pour ce qui est du confort de roulement, Lexus a trouvé la recette et est parfaitement exécutée. Le freinage est un peu long et manque de mordant, mais dans des conditions normales, le travail se fait. Il n’y a pas de réelles critiques que l’on puisse lui adresser.

Conclusion

Nous n’avions peut-être pas les conditions idéales pour le programme hivernal de Lexus, mais nous avons malgré tout découvert une gamme de véhicules digne de mention. Lexus s’est trouvé une personnalité propre et elle lui va à merveille. On peut juxtaposer un design affirmé et expressif tout en conservant les qualités implacables de Lexus sous un même toit. Sans concession, on retrouve un produit particulièrement abouti sur tous les points de vue. Les RX confortent leur position de leader dans le segment, le tout pour plusieurs milliers de dollars de moins que les Allemands.
 

Marque

Lexus

Version

RX350 F-Sport

Options

F-Sport Série 3 à 14 050 $

Échelle de prix

68 000 $

Version à l’essai

RX350 F-Sport

Marque

Moteur

V6, 3,5 litres de 295 ch @ 6 300 tr/min, 268 lb-pi @ 4 300 tr/min

Transmission

Automatique à 8 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise constante

Consommation annoncée (ville)

12,2 litres/100km

Consommation annoncée (route)

8,6 litres/100km

Consommation enregistrée

12,5 litres/100km

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

6 ans / 110 000 km

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer