Kia Sportage SX Luxe 2015 : dispendieux, vieillissant et agréable! - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Kia Sportage SX Luxe 2015 : dispendieux, vieillissant et agréable!

Benoit Charette

12 juin 2015

Agrément de conduite
Beau design extérieur et intérieur
Fortement équipé


Pas aussi précis que certains concurrents
Visibilité arrière déficiente
Espace à la deuxième rangée


Standard

Données techniques

Marque

Kia

Version

SX Luxe

Échelle de prix

38 495$

Version à l’essai

SX Luxe

Marque

Moteur

4 cyl. 2,0-litres turbo, 260 ch @ 6000 tr/min, 269 lb-pi @ 1850 tr/min

Transmission

Automatique à 6 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise temporaire

Consommation annoncée (ville)

12,6 L

Consommation annoncée (route)

9,7 L

Consommation enregistrée

12,1 L (majoritairement en ville)

Garantie de base

5 ans / 100 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Il n’y a pas si longtemps – à l’occasion du Salon de l’Auto de New York en mars dernier –, le constructeur Hyundai levait le voile sur la troisième génération de son populaire multisegment compact, le Tucson 2016.
Quel est le rapport avec le Kia Sportage 2015 que vous apercevez en ce moment sur votre écran d’ordinateur? Eh bien, les deux divisions coréennes étant reliées, la métamorphose du Tucson veut obligatoirement dire que le prochaine Sportage est en route. Mais, avant de spéculer sur ce VUS à venir, nous avons cru bon de jeter un dernier coup d’œil au Sportage actuel, le troisième du nom, un véhicule qui a fortement changé la perception des consommateurs face à la marque.

Le coup de crayon heureux
Il faut dire que depuis l’implication de Peter Schreyer avec le constructeur Kia, tout ce qu’il touche se transforme en or. Bon, disons seulement que Kia a enfin son identité propre, contrairement au passé sans saveur de la marque.

Le Sportage, arrivé chez nous en 2011, a su traverser les années avec brio, sa silhouette unique – dans une catégorie ô combien importante ces dernières années – n’a pas pris une ride. Le bouclier avant est toujours aussi dynamique avec cette grille de calandre et ces blocs optiques étirés le long des ailes. Sur les flancs du véhicule, les arêtes à la base des portières contribuent à donner un peu de relief à l’ensemble, tandis que cette fenestration – la seule du segment – à deux ouvertures seulement, lui donne des airs de voiture compacte haute sur pattes.

Évidemment, ce choix a le désavantage de réduire la vision latérale arrière, mais bon, chaque véhicule a ses défauts, n’est-ce pas? Dans le cas qui nous intéresse, cette livrée SX Luxe se distingue par ses jantes en alliage de 18 pouces, ses deux pots d’échappement à l’arrière et, bien sûr, l’écusson T-GDI sur le coffre. Du reste, le VUS est fidèle aux autres Sportage sur la route.

Habitacle : quelques améliorations à prévoir
Là aussi, on apprécie tout de suite l’influence du designer, surtout au niveau de la planche de bord, dotée d’un design plus fonctionnel que stylisé. J’apprécie grandement cette « tablette » inférieure sous l’écran de navigation qui regroupe toutes les commandes de la ventilation. Le système de divertissement est relativement simple à utiliser au quotidien, bien que ma tentative de trouver une rue à Montréal a dû être complétée à l’aide de mon téléphone cellulaire. Un autre détail qui peut s’avérer achalant à la longue se trouve au chapitre de la radio satellite qui n’offrait pas une réception uniforme.

Mais bon, on n’achète pas un véhicule pour l’écran qui se trouve entre les deux occupants à l’avant, n’est-ce pas? Heureusement, la position de conduite est pas mal pour l’amateur de conduite inspirée, idem pour l’espace disponible. À l’arrière, c’est un peu plus concis, tandis que le coffre n’impressionnera pas les critiques les plus sévères. Heureusement, la banquette peut se replier vers l’avant. Règle générale, le Sportage a bien vieilli, mais il est clair que la refonte lui fera le plus grand bien, comme ce fut le cas avec le récent Sorento. Les matériaux et l’assemblage en hausse risquent d’améliorer l’expérience à bord lorsque le véhicule sera remodelé.

La turbocompression, ça se paye!
Si la plupart des Sportage écoulés sur notre marché viennent d’office avec le moteur 4-cylindres de 2,4-litres à aspiration normale, notre modèle prêté était plutôt muni du moulin optionnel. Ce bloc de 2,0-litres est gavé par un turbocompresseur, ce qui fait osciller la puissance disponible à 260 chevaux et le couple à 269 lb-pi.

L’engin est accouplé à une boîte automatique à six rapports, celle-ci permettant le changement de ceux-ci via le levier de vitesse. Et puisqu’il s’agit d’une version cossue au possible – 38 495$, ce n’est pas donné pour un petit multisegment –, la traction intégrale fait bien entendu de l’équipement de série de cette livrée SX Luxe.

Au volant
Il n’a pas perdu de son côté sportif ce Sportage. Avec toute cette cavalerie sous le capot, il est capable d’avancer sans problème, les accélérations étant plutôt énergiques lorsque le turbo se met de la partie. Si seulement Kia pouvait ajouter une boîte à double embrayage dans l’équation, le comportement serait encore plus aiguisé. Disons seulement que la boîte automatique pourrait être un peu plus efficace lors des changements de rapports.

La direction n’est pas la plus précise, mais il se fait pire dans la catégorie. À ce chapitre, le Mazda CX-5 ainsi que le Volkswagen Tiguan surpassent le VUS coréen. Malgré tout, le Sportage SX Luxe est très agréable à conduire, que ce soit dans la jungle urbaine ou sur l’autoroute. Il sera intéressant de voir comment les ingénieurs de la marque vont procéder avec la prochaine version du véhicule. Seront-ils tentés d’ajouter du piquant ou plutôt de demeurer dans les rangs en proposant un mélange de confort et d’agilité. À suivre…

Conclusion
Il a beau être sur son départ ce Sportage, il n’en demeure pas moins qu’il constitue toujours un très bon choix dans cette catégorie de plus en plus populaire. Évidemment, le prix demandé (38 495$) est élitiste. C’est pourquoi il est préférable de lorgner du côté de la version sans turbo. Celle-ci fait amplement l’affaire et vous pourrez apprécier le véhicule pour les mêmes qualités… ou presque!
 

Marque

Kia

Version

SX Luxe

Échelle de prix

38 495$

Version à l’essai

SX Luxe

Marque

Moteur

4 cyl. 2,0-litres turbo, 260 ch @ 6000 tr/min, 269 lb-pi @ 1850 tr/min

Transmission

Automatique à 6 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise temporaire

Consommation annoncée (ville)

12,6 L

Consommation annoncée (route)

9,7 L

Consommation enregistrée

12,1 L (majoritairement en ville)

Garantie de base

5 ans / 100 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer