Honda HR-V 2016 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Honda HR-V 2016

Benoit Charette

30 avril 2015

Belle gueule
Qualité d'assemblage
Beaucoup d'espace intérieur


Pas de manuelle avec la traction intégrale
Écran tactile sur toutes les livrées



Standard

Données techniques

Marque

Honda

Marque

Moteur

4 cyl. 1,8-litre, 141 chevaux @ 6500 tr/min, 127 lb-pi @ 4300 tr/min

Consommation annoncée (ville)

9,3 L (manuelle) 8,3 L (CVT)

Consommation annoncée (route)

7 L (manuelle) 6,7 L (CVT)

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Vous l'avez certainement aperçu ce petit Honda HR-V 2016 lors des salons de Montréal et de Québec au courant de l'hiver qui s'achève. Ce nouveau multisegment arrivera bientôt sur nos routes - Honda parle d'une commercialisation à l'été - pour faire la vie dure aux autres protagonistes que sont le Chevrolet Trax, le Nissan Juke, le Mitsubishi RVR, le Subaru XV Crosstrek et j'en passe.

Évidemment, il est permis de critiquer Honda sur son arrivée tardive à la fête, mais sur papier du moins, le HR-V semble avoir tout ce qu'il faut pour percer ce segment un peu contradictoire.

Un VUS coupé
L'apparence d'un véhicule, ça ne se discute pas, soit on adore ou on déteste, surtout en ce qui a trait à ces curieux VUS miniatures. Pensez au Nissan Juke par exemple, un véhicule qui a causé un tollé lors de son dévoilement. Le département de design de Honda y est allé d'une ligne similaire aux autres membres de la famille, le HR-V étant doté d'une ligne de toit inspirée d'un coupé avec sa fenestration qui se termine en pointe vers l'arrière.

Le reste du véhicule se fait plus musclé - voire plus robuste grâce aux bas de caisse en plastique noir mat et aux ailes légèrement bombées. Bien entendu, les jantes de 17 pouces livrées d'office sur toutes les livrées donnent plus de prestance à cette silhouette particulière. À l'avant, le bouclier présente des blocs optiques en amande, au même titre que les autres VUS de la marque. Au centre, la grille de calandre logée sous le "H" ajoute un peu de piquant à l'ensemble. Quant à l'arrière, les feux aux formes aiguisées ont un p'tit quelque chose de la marque Acura, un compliment qui ne se refuse pas à cette échelle de prix.

Le côté pratique de la Fit

Étant donné le fait que le HR-V soit basé sur une plateforme modifiée de la Fit - le réservoir de carburant est donc sous les occupants des places avant -, l'habitacle propose donc une panoplie de solutions ingénieuses de chargement à l'arrière. Eh oui, la fameuse banquette "Magic Seat" reprend du service dans ce véhicule aux proportions réduites.

Que vous ayez besoin de loger un objet vertical derrière les sièges de la première rangée, quelque chose de résolument plus volumineux en repliant la banquette complètement dans le plancher ou plutôt un objet en longueur, le HR-V s'avère un versatile allier. Puis, lorsque remise en place, cette deuxième rangée n'est pas si mal en matière d'espace pour les occupants, le coffre étant lui aussi plutôt généreux pour la catégorie.

À l'avant, le côté utilitaire est laissé de côté pour un arrangement plus près de celui d'un coupé sport. En effet, la console centrale surélevée donne l'effet d'être assis profondément dans son siège. Évidemment, cette manière de faire place le levier de vitesse à l'endroit idéal pour une manipulation infinie. Il y a bien entendu du rangement un peu partout à bord de ce VUS, mais ne vous attendez pas au même volume qu'à bord d'un gros véhicule.

Finalement, la planche de bord présente un design inusité pour Honda, les trois buses de ventilation du côté du passager étant l'élément qui retient le plus l'attention. Entre les deux occupants, le constructeur a décidé d'y aller avec des commandes entièrement tactiles pour la ventilation et le système de divertissement. Cette solution a beau avoir quelques avantages, il n'en demeure pas moins que les bons vieux boutons s'avèrent plus simples à utiliser au quotidien. C'est bien beau devoir toucher à l'écran pour faire monter le volume de la chaîne audio, mais la plupart du temps, il faut quitter la route des yeux pour y arriver adéquatement.

Le moteur de la Civic
Puisque le HR-V est basé sur la même plateforme que la Fit, il aurait été normal que le moteur 1,5-litre soit repris intégralement, mais puisque les consommateurs nord-américains apprécient d’avoir un peu plus de pep sous le pied droit, c’est le 4-cylindres de 1,8-litre de la Civic qui prend place. Ce moulin développe 141 chevaux, tandis que le couple est de 127 lb-pi. Remarquez, ces statistiques n’ont rien de bien impressionnant, mais avec un poids maximal de 1413 kg, le HR-V n’est pas un mastodonte non plus.

Le HR-V vient d’office avec une boîte manuelle à six rapports – celle-ci étant limitée exclusivement aux versions à traction avant –, tandis qu’une boîte CVT peut être commandée en option, cette unité étant la seule option pour accéder aux livrées équipées de la traction intégrale. D’ailleurs, à ce chapitre, sachez que le système quatre roues motrices Real Time est le même que celui installé sur le CR-V, avec une différence notable en virage, le couple envoyé à l’essieu arrière étant plus important, ce qui améliore le comportement sportif du véhicule.

Nos premières impressions de conduite... les voici
Malgré la beauté du paysage dans la région de Miami en Floride, il faut l’avouer, les routes de ce coin de pays n’ont rien de très excitant. Disons que les courbes sont plutôt rares. D’entrée de jeu, le HR-V risque de plaire à ceux qui détestent descendre dans une voiture ou monter à bord d’une camionnette. Le HR-V est juste à la bonne hauteur. Pour s’y asseoir, on n’a qu’à glisser à bord. Première impression, les sièges de la première rangée sont confortables, mais côté vision, on remarque très rapidement que c’est limité à l’arrière.

Pendant ce bref essai routier, nous avons pu mettre la main sur une édition EX à deux roues motrices équipée de la boîte manuelle, ainsi qu’une livrée EX-L Navi toute équipée avec quatre roues motrices et la boîte CVT.
Comme il fallait s'y attendre, le levier de vitesse est un charme à manier - comme dans la plupart des produits Honda -, tandis que l'embrayage demeure léger pour une conduite sans tracas. Même le léger embouteillage rencontré sur notre chemin n’a posé aucun problème, Honda étant passé maître dans l’élaboration de ses transmissions à trois pédales. Il faut lever notre chapeau à Honda qui a su insonoriser son véhicule suffisamment pour isoler ses occupants du monde extérieur. Bon d’accord, nous ne sommes pas encore au niveau des Bentley et Rolls-Royce de ce monde, mais tout de même, cet effort mérite d’être souligné. Si la boîte manuelle est un charme, la direction électrique, elle, n’est pas aussi directe qu’à bord du coupé Civic Si, par exemple.

Le chemin du retour a été effectué à bord d’une version EX-L Navi munie de la transmission intégrale, ce qui voulait également dire que nous pouvions mettre la boîte CVT à l’épreuve. À ce niveau, les ingénieurs de Honda ont su, par le passé, démontré qu’ils maitrisaient plutôt bien ce genre de transmission et c’est encore le cas avec le HR-V. Malgré les dires du constructeur, il y a tout de même un effet élastique ressentit lors des accélérations, mais pour avoir conduit un produit de la concurrence quelques jours après, je dois admettre que le HR-V est supérieur.

Conclusion
On en sait davantage sur les prix canadiens de ce petit VUS de poche. Le modèle LX à boîte manuelle débute à 20 690$, la boîte CVT faisant grimper la facture à 21 990$, tandis qu’il est également possible de prendre livraison d’un modèle LX à traction intégrale à 24 290$. L’autre niveau d’équipement, c’est-à-dire EX, commande d’emblée 23 190$ pour une version à deux roues motrices et boîte manuelle, 24 490$ avec la CVT et 26 790$ avec les quatre roues motrices. Pour avoir tout ce que propose Honda en matière d’équipement, l’édition EX-L Navi commande une somme salée de 29 990$.

Règle générale, comme je l’ai déjà mentionné, ce petit multisegment va assurément connaître beaucoup de succès au fil des années.

 

Marque

Honda

Marque

Moteur

4 cyl. 1,8-litre, 141 chevaux @ 6500 tr/min, 127 lb-pi @ 4300 tr/min

Consommation annoncée (ville)

9,3 L (manuelle) 8,3 L (CVT)

Consommation annoncée (route)

7 L (manuelle) 6,7 L (CVT)

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer