Ford Fusion 2016 : déjà, du travail à faire… - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Ford Fusion 2016 : déjà, du travail à faire…

Benoit Charette

15 novembre 2015

Niveau de confort
Silhouette toujours dans le coup
Rigidité de la caisse


Prix une fois bien équipé
Commandes à effleurement de la console centrale peu intuitives
Consommation trop élevée


Standard

Données techniques

Marque

Ford

Version

Titanium

Options

Couleur bronze feu (400 $), toit ouvrant (1250 $), Stationnement actif (600 $), sièges chauffants et refroidis (600 $), volant chauffant (200 $), régulateur de vitesse adaptatif (1500 $), navigation (800 $), ceintures arrière gonflables (190 $), Couleur intérieure ocre brun (795 $) et groupe d'options diverses incluant les tapis haut de gamme, les jantes peintes, le système d'avertissement de changement de voie et la détection des angles morts (1500 $)

Échelle de prix

41 234 $

Version à l’essai

Titanium

Marque

Moteur

4-cyl, 2 litres, EcoBoost, 240 ch @ 5500 tr-min, 270 lb-pi @ 3000 tr-min

Transmission

Automatique à 6 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise temporaire

Consommation annoncée (ville)

10,8 litres aux 100 kilomètres

Consommation annoncée (route)

7,5 litres aux 100 kilomètres

Consommation enregistrée

9,9 litres aux 100 kilomètres

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Si le consommateur peut se trouver avec un sérieux mal de tête lorsqu’il se choisit un véhicule, il vit une période incroyable; l’offre n’a jamais été aussi riche et diversifiée.

Ce qui est bon pour lui peut aussi l’être pour les constructeurs, mais ce n’est pas un automatisme. Lorsqu’on propose un produit dans un créneau ultra compétitif comme celui des voitures intermédiaires (plus populaires aux États-Unis qu’ici), il faut s’attendre à ce que la concurrence nous talonne sans relâche.

Il y a trois ans, lorsque l’actuelle génération de la Fusion a été introduite, elle s’est immédiatement positionnée comme une force dans son segment. Ses ventes sont là pour le prouver. Cependant, la concurrence s’est depuis ajusté et au moment d’écrire ces lignes, déjà, elle montre de l’âge.

La gueule
Du seul point de vue esthétique, la Fusion plaît à l’oeil. Il faut dire qu’à l’intérieur d’un segment où œuvrent Toyota et Honda, il est facile de se démarquer. Cela dit, Ford a eu la main heureuse avec cette grille avant inspirée des plus belles Aston Martin. Ça vieillit bien.

Trois versions sont au catalogue. L’une mue par un moteur conventionnel, les deux autres, à vocation plus écologique, hybride et hybride rechargeable (Energi).

Dans le cas qui nous intéresse, le premier, trois habillages sont proposés : S, SE et Titanium. C’est cette dernière qui est tombée entre nos mains.

De l’extérieur, on la reconnaît à ses jantes de 18 pouces, servies de série et recouvertes d’aluminium poli. D’autres de la même dimension peuvent être livrées peintes et usinées. La seule autre version qui peut jouir de roues de 18 pouces est la SE, mais le design de ces dernières est autre.

L’échappement double, le becquet à l’arrière ainsi que les phares antibrouillard sont aussi un automatisme sur le modèle Titanium. Attention toutefois, car ils peuvent être ajoutés en option sur la déclinaison SE. Un élément plus banal permet aussi la différenciation, soit les poignées de porte. Sur le modèle Titanium, elles reprennent la couleur de la carrosserie ET sont décorées de chrome.

Nuance, nuance.

Le confort
L’acheteur, dans le segment des voitures intermédiaires, recherche principalement trois choses : un bolide confortable, spacieux et relativement économique à l’usage.

Voilà pourquoi le niveau de confort est l’une des choses que l’on remarque d’entrée de jeu lorsqu’on se glisse dans une Fusion. Des sièges accueillants, une bonne position de conduite et toutes les commodités possibles à portée de mains. Il est vrai qu’à bord de la version Titanium, rien ne manque, ou presque. Les sièges avant chauffants (refroidis en option), la climatisation à deux zones, la chaîne audio Sony avec 12 haut-parleurs ainsi que le système Sync avec MyFordTouch sont de la partie.

Une absence de taille, cependant; il faut payer 800 $ pour profiter du système de navigation. C’eût été compréhensible il y a 10 ans, mais pas à l’aube de 2016. Lorsque le prix de base d’un véhicule est de 33 299 $, la navigation doit y être, point à la ligne!

Qu’on arrive en ville!

Le 4-cylindres est roi
Qu’importe la version convoitée de la Fusion, il y aura une constante : un moteur à quatre cylindres reposera sous le capot. Le geste d’abandonner le V6 à la dernière refonte du modèle avait étonné, mais on comprend bien l’objectif du constructeur, soit la réduction de la moyenne de consommation de ses véhicules.

Surtout qu’avec les moteurs EcoBoost, la puissance n’est vraiment pas un problème.

Le hic, c’est que la consommation attendue n’est pas nécessairement celle annoncée.

D’abord, sachez qu’il y a trois moteurs proposés. Celui du modèle de base est atmosphérique et sa taille fait 2,5 litres. La version SE peut recevoir deux moteurs EcoBoost, l’un de 1,5 litre, l’autre de 2 litres. La livrée Titanium ne peut qu’accueillir ce dernier.

Aussi, la traction intégrale ne peut être jumelée qu’à cette mécanique. Voilà qui limite les options pour le consommateur. Et, du coup, ce n’est rien qui favorise l’atteinte d’une bonne consommation. Notre moyenne lors de notre semaine d’essai : 9,9 litres aux 100 kilomètres.

En revanche, la motricité aux quatre roues n’est pas proposée partout dans la catégorie. Seules les Chrysler 200 et Subaru Legacy la proposent.

Une boîte automatique à six rapports se trouve sur tous les modèles.

Sur la route
Nous parlions du confort de cette voiture en levée de rideau et à ce compte, on est comblé. La Fusion est idéale pour les longues randonnées et lorsqu’on a le loisir de se faire chauffer le popotin, et les mains grâce au volant chauffant (une option), c’est la joie.

Cependant, l’expérience au volant n’est pas émoustillante. On pourrait la comparer à l’effet que nous procure l’ingestion d’une bonne soupe au poulet et aux nouilles; ça fait le travail, comme on dit.

Au niveau de la maniabilité, la Fusion se débrouille bien. Il est possible d’enfiler les virages serrés avec aise. La sortie d’impasse est facilitée grâce à un excellent apport en puissance du moteur EcoBoost et le freinage se veut correct.

Un irritant, toutefois, soit la boîte automatique. Son travail ne se fait pas toujours en douceur, spécialement lorsqu’on accélère immédiatement après un ralentissement (comme à un arrêt). Les à-coups se veulent agaçants.

Aussi, en accélération brusque, les passages de rapports sont lents. Voilà qui rend inutile l’utilisation des palettes au volant; le délai d’un engrenage à un autre est parfois risible.

Du travail reste à faire.

Conclusion
La Fusion n’est pas une mauvaise voiture, mais comme c’est souvent le cas, il faut bien évaluer ses besoins avant de faire son choix. Le PDSF de notre véhicule d’essai était de 33 299 $. Avec les options embarquées, ainsi que les frais de transport et de préparation, la note grimpait à 42 834 $.

À ce prix, il faut avoir le sentiment que le rapport qualité/prix est imbattable; il ne l’est pas.

En 2017, la Fusion doit subir quelques retouches. Ford profitera certainement de cette occasion pour la repositionner avantageusement dans son segment.

Le potentiel est là.

N.B. Les prix annoncés des options font référence au modèle 2016.

Marque

Ford

Version

Titanium

Options

Couleur bronze feu (400 $), toit ouvrant (1250 $), Stationnement actif (600 $), sièges chauffants et refroidis (600 $), volant chauffant (200 $), régulateur de vitesse adaptatif (1500 $), navigation (800 $), ceintures arrière gonflables (190 $), Couleur intérieure ocre brun (795 $) et groupe d'options diverses incluant les tapis haut de gamme, les jantes peintes, le système d'avertissement de changement de voie et la détection des angles morts (1500 $)

Échelle de prix

41 234 $

Version à l’essai

Titanium

Marque

Moteur

4-cyl, 2 litres, EcoBoost, 240 ch @ 5500 tr-min, 270 lb-pi @ 3000 tr-min

Transmission

Automatique à 6 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise temporaire

Consommation annoncée (ville)

10,8 litres aux 100 kilomètres

Consommation annoncée (route)

7,5 litres aux 100 kilomètres

Consommation enregistrée

9,9 litres aux 100 kilomètres

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer