Ford Edge ST 2019 : le remplaçant de la Focus ST est arrivé! - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Ford Edge ST 2019 : le remplaçant de la Focus ST est arrivé!

Ford nous fera-t-il oublier la Focus ST avec son nouveau VUS de performance?

Vincent Aubé

25 mars 2019

Sonorité du V6 (mode Sport)

Confort à l'américaine

Rapide à l'accélération

Véhicule lourd

Qualité perfectible

Suspension sèche

Standard

Données techniques

Marque

Ford

Options

Groupe 401A : Ford Co-Pilot360 Assist+; Système de navigation à écran tactile et à commande vocale; Sièges arrière chauffants; Assistance améliorée active durant le stationnement; Caméra avant à 180 degrés avec écran à double affichage et lave-glace (5 800 $). Jantes 21 pouces noires (950 $)

Échelle de prix

À partir de 49 099 $

Marque

Moteur

V6 biturbo, 2.7 litres, 335 ch @ 4 750 tr/min, 380 lb-pi @ 2 750 tr/min

Transmission

Boîte automatique à 8 rapports avec changements manuels

Consommation enregistrée

12,1 litres/100 km

Depuis quelques mois, la seule chose qu’on entend de la part du constructeur de Dearborn, c’est le virage « camionnesque » qu’il entreprend au profit des voitures traditionnelles, un virage qu’il a d’ailleurs déjà entamé avec l’annulation de la Focus pour 2019.

C’est donc de dire que les Fiesta, Fusion et Taurus vivent également sur du temps emprunté, laissant la Mustang comme seule « voiture » au sein de la gamme. La ponycar jouit encore d’un culte à l’échelle planétaire, ce qui explique pourquoi la sportive est toujours en vente chez nous.

Malheureusement, la retraite forcée de la Focus – et de la Fiesta, par le fait même – signifie également que les livrées sportives de ces deux voitures feront bientôt partie de l’histoire, de ce côté-ci de l’Atlantique du moins, car les deux petites bombes vont survivre à ce changement nord-américain… et européen, bien entendu!

Chez nous, Ford essaye tant bien que mal de s’adapter au changement en nous proposant ce gros VUS confortable tatoué d’un écusson ST. D’ailleurs, depuis l’annonce du tout premier utilitaire ST de l’histoire, Ford a doublé la mise au récent Salon de l'auto de Détroit avec l’Explorer ST 2020. Quelque chose nous dit que cette formule va se répandre dans la catégorie des utilitaires d’ici quelques années.

Mais revenons au Edge ST si vous le voulez bien. Les puristes crient déjà au scandale, et avec raison, car l’histoire de l’écusson popularisé en Europe est remplie de bolides tous plus intéressants les uns que les autres. Ford peut-il vraiment nous convaincre qu’un Edge a ce qu’il faut pour satisfaire les amateurs de conduite dynamique?

J’ai tenté de répondre à cette question pendant un bref essai hivernal.

Au premier coup d’œil, le Ford Edge ST n’est pas très discret avec sa coloration Bleu Performance, ses jantes noires de 21 pouces (disponibles en option), son bouclier résolument plus agressif avec cette grille noire, l’écusson ST et les bas de caisse ajoutés. À l’arrière, les pots d’échappement de forme trapézoïdale donnent au VUS un peu plus de charisme, et ce, même s’ils ne sont pas authentiques. En effet, en s’approchant de ceux-ci, on se rend bien compte qu’une tuyauterie conventionnelle prend place juste derrière. Peu importe, le Ford Edge ST a de la gueule, et c’est ce qui compte avec ces versions axées sur la performance, n’est-ce pas?

Je dois tout de même admettre que la qualité d’assemblage de ce modèle d’essai laissait un peu à désirer. Par exemple, j’ai dû me battre avec le hayon automatique qui refusait catégoriquement de se refermer, comme si le châssis du véhicule était tordu. Pour un véhicule qui n’avait même pas 5 000 km au compteur, c’est un peu décevant. Même constat pour certains panneaux de carrosserie mal alignés d’ailleurs!

Une fois assis à l’intérieur, on nage en terrain connu avec l’habitacle qui reçoit les indices habituels comme le volant ST, les engravures ST sur les sièges avant, les seuils de portière FORD PERFORMANCE, sans oublier les insertions en Alcantara aux deux rangées de sièges. Règle générale, le Ford Edge ST demeure sobre à l’intérieur.

Comme les autres livrées du modèle, le confort de la sellerie mérite un A+, tout comme l’accès aux deux rangées de sièges, l’ouverture des portières étant exemplaire. Le coffre n’est pas vilain non plus avec ses 1 111 litres de volume. C’est l’avantage des VUS à cinq places!

Le volant est lui aussi fort agréable à tenir en mains – c’est un ST après tout –, mais un simple regard à la planche de bord confirme les origines plus modestes du multisegment. Le plastique bon marché côtoie le plastique finition piano. Et je ne suis pas le plus grand admirateur de ces boutons circulaires dissimulés sous l’écran tactile du système infodivertissement. Il faut se pencher ou, du moins, baisser les yeux pour reconnaître leur fonction. J’imagine qu’on s’habitue à la longue.

Les plus fins se rappelleront peut-être que le ST a été précédé du modèle Sport, ce dernier ayant été introduit pour l’année-modèle 2016. Comme le ST, l’Edge Sport était équipé du V6 biturbo Ecoboost de 2,7 litres de cylindrée, mais cette version était limitée (!) à 315 chevaux et 350 lb-pi de couple. Pour ce modèle ST, les ingénieurs ont fignolé le six cylindres pour gagner 20 chevaux additionnels (pour un total de 335 ch) et 30 lb-pi en plus (pour un total de 380 lb-pi). Notez toutefois que ces chiffres sont atteints uniquement avec de l'essence à indice d’octane 93 ou plus. 

La boîte automatique a elle aussi été retravaillée, surtout en mode Sport, pour un changement plus rapide des vitesses. Quant à la traction intégrale, elle reste de mise à bord d’un véhicule de cette trempe.

Le Ford Edge ST se distingue également de ses pairs par ses pneumatiques élargis (lorsque les jantes de 21 pouces sont sélectionnées), les deux ensembles de pneus offerts étant à profil bas. Les amortisseurs Ford Performance contribuent à raffermir la suspension, tandis que les disques de frein sont de la même taille aux deux essieux, ce qui n’est pas le cas à bord des autres livrées du modèle. Les plaquettes de frein sont quant à elles plus performantes.

Impossible de déceler le caractère ST au démarrage, car l’utilitaire émet la même sonorité que tous les autres modèles équipés de ce V6 de 2,7 litres. Une fois le bouton central de la molette enclenché, le V6 s’exprime un peu plus, au grand plaisir des occupants, surtout lorsque le pied droit s’enfonce dans le plancher. Un autre détail qui étonne par rapport aux autres Edge est la fermeté de la suspension. Ce n’est pas déplaisant, mais quand même, sur une surface bosselée, le modèle ST a du mal à absorber cette surface inégale.

Je dois aussi admettre que pendant l'essai, j’ai ressenti un frottement désagréable lors des freinages, un autre défaut sur ce modèle d’essai. Est-ce dû à une conduite trop agressive? C’est possible, mais disons que pour un VUS de performance, l’aspect freinage ne m’a guère impressionné. Et apparemment qu'après inspection, les techniciens de Ford n’ont rien trouvé d’anormal dans ce système pourtant primordial. 

J’ai aussi appris à mes dépens que le Ford Edge ST est une bête à dompter, lorsque le contrôle de traction est désactivé toutefois! En effet, j’ai failli perdre le contrôle de l’utilitaire à deux reprises pendant un dérapage… qui n’était donc pas tout à fait contrôlé! Par contre, pour ce qui est du tempérament sportif du VUS, l’Edge ST en donne assez pour accrocher un sourire au visage de son conducteur. Est-il aussi agile qu’un Porsche Macan ou même un Acura RDX? J’en doute, mais on peut applaudir le constructeur américain d’oser dans ce cas-ci.

Marque

Ford

Options

Groupe 401A : Ford Co-Pilot360 Assist+; Système de navigation à écran tactile et à commande vocale; Sièges arrière chauffants; Assistance améliorée active durant le stationnement; Caméra avant à 180 degrés avec écran à double affichage et lave-glace (5 800 $). Jantes 21 pouces noires (950 $)

Échelle de prix

À partir de 49 099 $

Version à l’essai

ST

Transport et préparation

1 790 $

Marque

Moteur

V6 biturbo, 2.7 litres, 335 ch @ 4 750 tr/min, 380 lb-pi @ 2 750 tr/min

Transmission

Boîte automatique à 8 rapports avec changements manuels

Autres moteurs

4-cylindres turbo, 2.0 litres, 250 ch @ 5 550 tr/min, 275 lb-pi @ 3 000 tr/min

Consommation annoncée (ville)

12,6 litres/100 km

Consommation annoncée (route)

9,2 litres/100 km

Consommation annoncée (combinée)

11,0 litres/100 km

Consommation enregistrée

12,1 litres/100 km

Volume du coffre

1 111 litres

Longueur (mm)

4 779

Largeur (mm)

1 928

Hauteur (mm)

1 742

Empattement (mm)

2 849

Poids à vide

2 030 kg

Réservoir d’essence

68 litres

Capacité de remorquage

1 587 kg

Garantie de base

3 ans/60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans/100 000 km

Le problème avec le Ford Edge ST, c’est que n’importe quel mordu automobile le comparera aux Focus et Fiesta ST, deux puces qui nous ont charmés ces dernières années pour leurs prestations sur circuit. L’ennemi numéro un dans le cas présent, c’est le poids. Le Ford Edge ST pèse 2 030 kg, ce qui ne l’empêche pas d’être rapide en ligne droite, même en hiver, sauf que dans les virages, malgré les modifications apportées à la suspension, le Ford Edge ST doit être piloté avec un peu de retenue. À la question lancée au début du texte, je dois donc répondre par la négative. 

Heureusement pour le constructeur, le Ford Edge le plus musclé de la gamme devrait aussi plaire à un public qui n’a cure de la provenance de l’écusson, et qui recherche peut-être un peu plus de piquant que ce qui est offert à bord des autres livrées cossues du modèle. Personnellement, j’attendrais la venue de l’Explorer ST qui risque d’être franchement mieux ficelé – espérons-le du moins –, en plus d’être équipé d’une mécanique plus explosive.

Je me dois aussi de rappeler que ce premier contact a été teinté de deux problèmes – les freins et le coffre mal aligné – assez inquiétants pour un véhicule qui se détaille à plus de 50 000 $ avec les options ajoutées, et ce, avec seulement 5 000 km au compteur. Le Ford Edge ST 2019 est une première tentative intéressante pour la marque dans le créneau des VUS de performance, mais je ne crois pas me tromper en affirmant que les ingénieurs de l’aile sportive sont capables de mieux… beaucoup mieux même!

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer