Audi A6 2016 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Audi A6 2016

Benoit Charette

8 décembre 2014

Un habitacle que l’industrie devrait prendre en exemple
Vaste gamme de moteurs tous intéressants
Une excellente économie de carburant ( 2,0 T et TDi)


Un style qui manque un peu de «wow»
Le prix de certaines versions bien équipées donne le vertige



Standard

Données techniques

Marque

Audi

Version

2.0T

Version à l’essai

2.0T

Marque

Moteur

4 cyl, 2,0 litres, Turbo, DACT, 252 ch @ 6 200 tr-min, 248lb-pi @ 4 700 tr-min

Transmission

Automatique à 8 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise constante

Consommation enregistrée

7,8 l aux 100 km

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

4 ans / 100 000 km

Difficile de croire que la berline A6 s’est vendue à plus de 500 000 unités dans les trois dernières années. Seulement 236 ont trouvé preneurs au Québec l’an dernier et à peine plus de 1 000 au Canada.  Pendant ce temps, BMW vendait plus de 2 000 Série 5 au pays et Mercedes plus de 3 000 Classe E.  La popularité n’est donc pas la même partout.

Quelques retouches pour 2015
La similarité des berlines allemandes est notoire.  L’Audi A6 est dans une position difficile. Elle ressemble d’une part à une A8 sans avoir tout à fait la classe d’une A7 qui se vend dans la même brochette de prix.  Elle n’est pas laide, mais, disons simplement plus anonyme que les autres berlines de la famille. La ligne est propre, sans bavure, mais manque un peu de chien.

Ce modèle, qui sera une version 2015 en Europe et une version 2016 chez nous, offre un nouveau dessin de phares à l’avant et quelques nervures ici et là. C’est un rafraîchissement de mi-parcours et nous croyons que la concurrence fait mieux au chapitre du style. En revanche, l’intérieur est toujours l’exemple à suivre dans l'industrie. Aucun constructeur de berlines de luxe n’arrive à harmoniser d’aussi belle manière toutes les composantes de l’habitacle. De la console centrale légèrement inclinée vers le conducteur aux commandes moderne avec une présentation un rien rétro. ll y a beaucoup de boutons, mais ils sont faciles d’emploi. Les sièges sont très confortables et l’espace généreux dans tout l’habitacle. Un endroit où il fait bon vivre.

Toujours quatre moteurs
Mis à part les quelques retouches esthétiques, trois des quatre moteurs reçoivent des chevaux en plus cette année. Ainsi la mécanique de base demeure le quatre cylindres 2,0 T qui passe à 252 chevaux (220 l’an dernier). Avec une boîte S-Tronic à huit rapports qui fait un travail exemplaire, cette berline vous amène à 100 km/h en 6,7 secondes et vous ne serez jamais en manque de puissance. Pour ceux qui recherchent le modèle le plus économe, le V6 3,0 litres TDi conserve ses 220 chevaux. Le V6 TFSI 3,0 litres turbo est à 333 chevaux au lieu de 310 et ceux qui aiment avec plus d’épices iront pour la S6 avec sont V8 4,0 turbo qui offre 30 chevaux de plus pour un total de 450.

Une conduite sans faille

Peu importe le modèle choisi, l’A6 offre une conduite à la hauteur des attentes du conducteur le plus exigeant. Tous les modèles sont équipés du Audi Select qui offre une conduite à la carte et la S6 nous mène dans le monde des voitures exotiques qui peuvent être frustrantes à conduire sous nos cieux aux limites de vitesse peu élevées, prenez le en compte si vous avez l’intention de faire d’en faire l’acquisition.

Comme toutes les Audi, vous avez une grande impression de sécurité au volant. La voiture est non seulement très silencieuse et confortable, mais exempte de bruits parasites. Si vous me donniez le choix d’un modèle, je partirais avec la 2,0 T parce qu’elle va répondre à tous vos besoins en étant la plus abordable de la famille avec une consommation presqu’aussi bonne que le modèle Diesel qui peut grimper à plus de 90 000 $ avec les options. Tout ce qui manquait au petit 4 cylindres résidait dans une cavalerie un peu plus musclée et avec 252 chevaux le problème est réglé.

Il faut toujours sortir son porte-monnaie
Aucune A6 n’est économique. Disons simplement que la version 4 cylindres qui débute à 53 000$ sera la façon la plus économique de vous en sortir. Je crois aussi que c’est le modèle le plus pertinent en considérant le confort, la puissance plus que raisonnable et l’espace. La S6 peut se vanter de pouvoir utiliser la même expression pour parler de son confort, de ses performances et de son prix : bien au-dessus de la moyenne.

Conclusion
Dans le marché des berlines intermédiaires de luxe, les Allemandes sont tout simplement dans un monde à part. En plus d’être de formidables routières, elles offrent une gamme très étendue de modèles qui fait défaut aux nord-américaines et asiatiques. Pour son historique douteux en matière de fiabilité, il m’est difficile d’aller vers la Série 5 de BMW, il reste la Classe E de Mercedes et l’A6. Il faudra prendre le temps de faire un essai. Les deux méritent votre attention.

 

Marque

Audi

Version

2.0T

Version à l’essai

2.0T

Marque

Moteur

4 cyl, 2,0 litres, Turbo, DACT, 252 ch @ 6 200 tr-min, 248lb-pi @ 4 700 tr-min

Transmission

Automatique à 8 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise constante

Consommation enregistrée

7,8 l aux 100 km

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

4 ans / 100 000 km

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer