Acura RLX 2015 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Acura RLX 2015

Benoit Charette

18 février 2015

Confort assuré
Consommation ridicule pour une limousine
Plus amusante à conduire qu'elle n'y paraît


Silhouette trop effacée
Ergonomie des commandes de la transmission
Écran tactile peu intuitif


Standard

Données techniques

Marque

Acura

Version

Sport Hybrid

Échelle de prix

62 190$

Version à l’essai

Sport Hybrid

Marque

Moteur

V6 3,5-litres DACT + 3 moteurs électriques, 377 chevaux, 341 lb-pi couple

Transmission

Automatique (séquentielle à double embrayage) à 7 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise temporaire

Consommation annoncée (ville)

8,0

Consommation annoncée (route)

7,5

Consommation enregistrée

8,1

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Si vous lisez ce texte, c'est que vous êtes curieux de voir ce que les termes "Sport" et "Hybrid" peuvent bien ajouter à une berline aussi effacée que l'Acura RLX, n'est-ce pas? Après deux semaines passées derrière le volant de cette grande berline nipponne, je peux vous affirmer que le résultat est pas mal intéressant, surtout en ce qui a trait au premier des deux termes.

Une RLX Sport, vraiment? Bon d'accord, il faut l'avouer, nous sommes très loin de ce que va nous apporter la future NSX, mais tout de même, sous cette coquille classique au possible se cache une berline merveilleusement ficelée qui offre assez de puissance à son conducteur pour que son visage affiche un sourire de temps à autre.

Visionnez aussi notre reportage vidéo : Pour ou contre...l'Acura RLX Sport Hybrid 2015

Triste paysage
Inutile de vous le rappeler, le département de design a joué la carte de la discrétion pour cette remplaçante de la RL. La silhouette, surtout au niveau de la fenestration latérale, n'est pas ce qu'on peut appeler révolutionnaire. Heureusement, le bouclier avant est plus convaincant avec ses phares Jewel Eye® à multiples diodes électroluminescentes et sa grille de calandre en aluminium brossé.

De profil, la RLX a beau mettre l'emphase sur la fenestration avec cette bande chromée, rien n'y fait, la berline ne se démarque pas vraiment dans cette jungle automobile. Vous aurez peut-être noté que cette version hybride était munie de jantes exclusives de 19 pouces; en fait, l'aviez-vous remarqué? Quant au postérieur, il demeure fidèle au thème de la voiture, c'est-à-dire réservé, avec ces gros feux de position au DEL et ces quelques appliques chromées.

Beaucoup mieux à l'intérieur
La bonne nouvelle, c'est que, malgré l'ambiance moins "olé olé" à l'extérieur, l'habitacle de cette grande routière est toujours à la hauteur des attentes. La marque Acura est réputée pour la qualité d'assemblage et cette RLX ne fait absolument pas exception à la règle. Les matériaux sont de très bonne qualité, et la disposition de plusieurs commandes s'avère judicieuse.

Malheureusement, l'exécution n'est pas parfaite. Par exemple, le fameux système de divertissement - je parle ici de l'écran supérieur - accessible via l'écran tactile inférieur (!) n'est pas aussi facile à manier qu'il y paraît. L'autre point qui ne risque pas de faire l'unanimité se trouve entre les deux occupants des places avant. En effet, pour manier la transmission automatique, il faut peser sur des boutons, ceux-ci étant tous de forme différente. Malgré l'espace économisé avec cette solution, il est permis de se demander de l'efficacité d'un tel système. J'admire l'effort pour différencier chacune des touches P, R, N, D et SPORT, mais malgré tout, le bon vieux levier demeure une solution plus intuitive selon moi.

Si cette approche technologique s'avère discutable, la mission première de cette RLX, c'est-à-dire de mener ses occupants à bon port dans le plus grand confort, est respectée à la lettre. Le silence de roulement, la mollesse des sièges ainsi que l'espace tant à l'avant qu'à l'arrière sont tous des arguments de poids pour l'acheteur de ce type de voiture. Une seule ombre au tableau : le coffre. La présence du bloc de batteries au lithium-ion réduit grandement le volume de ce dernier et vous aurez compris qu'il est impossible d'abaisser la banquette arrière pour le transport d'objets plus longs. Bon d'accord, il y a malgré tout une trappe à skis.

Des organes mécaniques différents
C'est sous le capot que la Sport Hybrid se différencie grandement de la variante "sans Sport ni Hybrid". L'excellent moteur V6 de 3,5-litres de 310 chevaux est toujours présent, mais ce dernier est secondé par trois moteurs électriques, le premier étant accouplé à même la transmission automatique à double embrayage à sept rapports, tandis que les deux autres agissent à titre de différentiel arrière de la voiture. Voilà également pourquoi il y a un écusson SH-AWD sur le coffre : la RLX a quatre roues motrices. Résultat : la puissance totale est donc de 377 chevaux et le couple, de 341 lb-pi, des chiffres étonnants pour une limousine à l'allure quelconque, n'est-ce pas?

Sportive la RLX?
Bien que son prix et ses dimensions suggèrent que la RLX Sport Hybrid soit directement opposée aux BMW Série 5 et Mercedes-Benz Classe E de ce monde, la grande Acura a certainement plus de compétition provenant des deux autres nipponnes du segment que sont l'Infiniti Q70 Hybrid et la Lexus GS 400h. Des trois, c'est probablement l'Acura qui propose le confort le plus douillet. La suspension est calibrée pour le confort avant tout et la direction assistée manque de précision, mais pour manœuvrer un tel véhicule dans un espace de stationnement, cette légèreté dans la colonne de direction est un atout. Par contre, à haute vitesse, un peu plus de lourdeur serait souhaitée.

En mode normal, la RLX se comporte comme n'importe quelle autre grande luxueuse, c'est-à-dire sans histoire. Par contre, enfoncez le mode SPORT et soudainement, la mécanique prend vie. Le V6 sait se faire entendre, bien entendu, mais c'est l'efficacité de la transmission qui surprend le plus lorsque le pied droit en redemande. De plus, les rétrogradations s'avèrent musicales à souhait. Puis, il y a cet avantage indéniable de la traction intégrale, surtout en cette période hivernale. En aucun moment n’ai-je été inquiété de l'adhérence de la voiture pendant ces deux semaines d'essai.

Plus chère qu'une RLX Elite...
La plus onéreuse des RLX vaut-elle l'investissement supplémentaire demandé? À 69 990$, ce salon sur roues ne s'adresse certainement pas aux budgets serrés. La RLX Elite, le modèle situé sous la Sport Hybrid dans la hiérarchie, se vend tout de même près de 8000$ de moins. Par contre, celle-ci n'a pas les quatre roues motrices, ni même la puissance additionnelle, tandis qu'elle n'a pas ce qu'il faut pour consommer en moyenne 8 litres d'essence aux 100 km. Bref, cette RLX Sport Hybrid 2015 n'a peut-être pas le contenant le plus expressif, mais son contenu constitue une belle surprise!
 

Marque

Acura

Version

Sport Hybrid

Échelle de prix

62 190$

Version à l’essai

Sport Hybrid

Marque

Moteur

V6 3,5-litres DACT + 3 moteurs électriques, 377 chevaux, 341 lb-pi couple

Transmission

Automatique (séquentielle à double embrayage) à 7 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise temporaire

Consommation annoncée (ville)

8,0

Consommation annoncée (route)

7,5

Consommation enregistrée

8,1

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer