Acura NSX 2017 - messages.columnarticles-details.Columns

Standard

Acura NSX 2017

Essai du Acura NSX 2017

Pierre Michaud

14 mars 2016

Tenue de route remarquable
Confort surprenant
Puissance au rendez vous


Manque d’émotion dans la conduite
Léger manque de ressentie dans le volant
Très peu de rangements et pratiquement pas de coffre


Standard

Données techniques

Marque

Acura

Version

groupe performances

Options

Freins carbone-céramique (12 900$), groupe fibres de carbone ( toit, capot, becquet) (11 000$), peinture rouge Andaro (7 300$)

Échelle de prix

250 000$

Version à l’essai

groupe performances

Marque

Moteur

Moteur V6, 3,5 litres biturbo 500 ch @ 7 500 tr-min, 406 lb-pi de 2 000 à 6 000 tr-min Puissance totale 573 chevaux et 476 lb-pi de couple

Transmission

Automatique (séquentielle à double embrayage) à 9 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise constante

Consommation annoncée (ville)

11.7 L/ 100 km

Consommation annoncée (route)

10.7 L/ 100 km

Consommation enregistrée

11.4 L/ 100 km

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

Lorsque la première NSX est arrivée sur le marché en 1990, il s’agissait de la première voiture exotique qui pouvait se vanter de mettre dans la même phrase les mots performants, confortables et fiables. Il s’agissait de la première voiture exotique à se conduire tous les jours sans le besoin d’être chez le concessionnaire toutes les deux semaines. Honda a forcé les Ferrari et Lamborghini à retourner faire leurs devoirs. Les attentes sont donc très élevées pour cette deuxième génération qui sort d’une très longue période de gestation.

 

Plus menaçante que jolie
Ce n’est nul autre que le légendaire Pininfarina qui avait été mandaté pour faire le dessin de la première NSX. Cela transpirait l’élégance italienne. Pour 2017, l’efficacité a primé sur l’élégance. La voiture largement conçue par Honda aux États-Unis regorge de trappes d’air pour refroidir les turbos, les freins, canaliser le flux d’air pour améliorer l’aérodynamisme ou encore augmenter l’appui au sol à haute vitesse. Alors que la première génération favorisait la forme sur la fonction, c’est l’inverse qui a dicté l’expression visuelle du modèle 2017. L’équipe de concepteurs s’est ensuite contentée d’ajouter quelques angles bien sentis et voilà. Cette NSX n’est pas laide, mais c’est le style convenu de bien d’autres exotiques avec moteur central façon Acura.

Confortable et spacieuse
Même si l’habitacle est limité à deux passagers l’espace est généreux. Vous avez le choix de sièges de série plus rembourrés ou des sièges sport en option. Pour une conduite de tous les jours, je vous conseille la première solution. La console centrale est dominée par une mollette qui se trouve normalement là où se trouve le contrôle de volume de la radio. Cette mollette active quatre différents modes de conduite qui change la configuration et la couleur de l’écran TFT situé devant le conducteur. La transmission se commande par bouton et vous pouvez conduire en mode complètement automatique ou en mode manuelle avec palette au volant. Le sentiment de grand espace de la première génération est toujours aussi présent et Acura a travaillé très fort à construire un pilier A mince qui n’obstrue en rien l’excellente visibilité.

Un cocktail mécanique impressionnant
La NSX à l’Image de la Porsche 918, la McLaren P1 ou la Ferrari La Ferrari est une voiture hybride. Elle utilise la puissance de l’électricité pour apporter un surplus de puissance au moteur V6 biturbo placé en position centrale. Même si Acura possède un moteur V6 3,5 litres depuis des années, ce n’est pas ce moteur qui est dans la NSX. Il s’agit en fait d’un tout nouveau moteur placé de manière longitudinale et non transversal. Cette particularité est redevable aux deux turbo ajoutés au moteur qui ne trouvaient pas d’espace suffisant dans une position transversale, ce qui a forcé Acura à fabriquer un moteur longitudinal. Le moteur à lui seul fait 500 chevaux et 406 lb-pi de couple. Il faut ajouter à l’équation 3 moteurs électriques. Le premier se trouve à l’arrière pris en sandwich entre la transmission à double embrayage à neuf rapports et le moteur thermique. Les deux autres se trouvent à l’avant. On retrouve un moteur par roue et les deux agissent indépendamment un de l’autre. Vous avez en fait un véhicule 4 roues motrices avec gestion active du couple qui donne une tenue de route surréaliste à la NSX. La puissance combinée du moteur à essence et des moteurs électriques donne 573 chevaux et 476 lb-pi de couple.

Lourde, mais puissante

Même avec une coque entièrement en aluminium et l’utilisation de fibre de carbone, la NSX doit composer avec des moteurs électriques et des batteries très lourdes qui ramènent le poids à 1725 kilos. C’est lourd, mais une fois sur la route, ce poids n’est plus vraiment un handicap. C’est sur le circuit privé de Thermal non loin de Palm Springs en Californie que nous avons soumis la NSX à une petite séance de torture. Pour l’occasion Acura avait chaussé les voitures de Pirelli P Zero alors que la monte d’origine vient en Continental Super Contact (plus confortable) et les disques de freins en carbone-céramique (qui sont offert en options) équipaient toutes les voitures.

Première constatation, toutes les qualités de la première génération se retrouvent dans la nouvelle. On expérimente le même confort, cette grande docilité, une facilité de conduire qui n’ont pas changé. La puissance a fait un sérieux bond en avant. Vous avez le choix d’un mode quiet qui permet de parcourir environ trois kilomètres en mode électrique en limitant le moteur à 4 000 tr/min pour rentrer en silence à la maison sans déranger les voisins. Viennent ensuite les modes sport, Sport + et Track. Dans ce dernier mode vous avez un contrôle de lancement qui permet à la NSX de faire un 0-100 km/h en trois secondes à peine. Le plus étonnant outre sa puissance est l’extraordinaire linéarité de la puissance combinée de tous les moteurs et la tenue de route sidérante. Contrairement à bien des moteurs turbo qui souffrent de temps mort, les moteurs électriques prennent la relève dans tous les petits trous de régime et offre une poussée en continu jusqu’à 7 500 tr/min, wow.

Sur circuit routier grâce à la gestion active du couple qui permet de contrôler individuellement chaque roue à l’avant vous arrivez à défier les lois de la gravité. Vous pouvez accélérer avant la fin d’une courbe et le système va faire tourner la roue intérieure plus lentement et la roue extérieure plus rapidement en vous relançant sur la ligne droite sans aucune forme de roulis. Une efficacité redoutable et une facilité de conduire qui rend le pilote moyen plus compétent. Sur la route, la nouvelle NSX est confortable, conviviale et remarquablement facile à conduire, une vraie exotique de tous les jours.

Conclusion
Si le choix d’une voiture exotique faisait uniquement appel à la logique, vous iriez de ce pas vous procurer une NSX. Cette voiture est non seulement puissante et rapide, mais elle sera aussi fiable, agréable à conduire et durable. Il manque toutefois d’émotion. Tout est bien mesuré, dosé, réfléchi un peu trop peut-être. Il manque une dose de folie qui caractérise si bien les super voitures. Avec un prix de base à 189 900 $ et une version tout équipée à 250 000$ il n’en manque pas beaucoup pour arriver dans le territoire de Ferrari et Lamborghini et l’aura d’Acura n’a pas encore atteint le statut des Italiennes.

 

 

 

 

 

 

 

Marque

Acura

Version

groupe performances

Options

Freins carbone-céramique (12 900$), groupe fibres de carbone ( toit, capot, becquet) (11 000$), peinture rouge Andaro (7 300$)

Échelle de prix

250 000$

Version à l’essai

groupe performances

Marque

Moteur

Moteur V6, 3,5 litres biturbo 500 ch @ 7 500 tr-min, 406 lb-pi de 2 000 à 6 000 tr-min Puissance totale 573 chevaux et 476 lb-pi de couple

Transmission

Automatique (séquentielle à double embrayage) à 9 rapports

Autre conduite

Traction intégrale à prise constante

Consommation annoncée (ville)

11.7 L/ 100 km

Consommation annoncée (route)

10.7 L/ 100 km

Consommation enregistrée

11.4 L/ 100 km

Garantie de base

4 ans / 80 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans / 100 000 km

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer