Toyota Sienna Hybrid Limited AWD 2021 : les valeurs à la bonne place - messages.columnarticles-details.Columns

Premier contact

Toyota Sienna Hybrid Limited AWD 2021 : les valeurs à la bonne place

Pas moins de 14 000 exemplaires de la Toyota Sienna ont été vendus au Canada en 2019, dont 3 310 au Québec. Même si l’on dit souvent que la catégorie des fourgonnettes se meurt, la Sienna demeure un produit important pour le constructeur. Avec cette 4e génération, Toyota lui offre son arme la plus efficace face à l’industrie : l’hybridation.

30 novembre 2020

- Hybridation de série
- Rouage intégral offert en option
- Aménagement intérieur

- Pas d’hybride rechargeable prévu
- Moteur bruyant
- Puissance limitée

Premier contact

On pourrait presque dire que la Sienna est un modèle éducationnel pour les enfants. Elle est fiable, efficace, écologique, financièrement responsable et répond à tous les besoins d’une famille. On peut donc dire que la Toyota Sienna Hybrid Limited AWD 2021 met les valeurs à la bonne place. 

Toyota Sienna et design sont des mots qu’on n’a jamais retrouvés dans la même phrase. Du moins, c’était vrai jusqu’au dévoilement de cette quatrième génération. On passe à l’étape suivante en harmonisant la Sienna au Highlander et à la Supra. Toyota nous dit que la partie avant est inspirée des trains à grande vitesse japonais, les fameux Shinkansen. Pour le profil, c’est la Supra ; pas en termes de proportions, mais bien à l’aile arrière avec ses hanches bien bombées. Il n’y a pas à dire, Toyota joue d’audace en s’inspirant d’un produit développé avec BMW pour le design d’une fourgonnette !

On propose deux styles distincts dans la gamme 2021. On définit les « L », donc LE, XLE et Limited (modèle à l’essai) par une attitude plus classique et du chrome ; pour ce qui est du « S », on parle d’une présentation plus « sportive » ou dynamique, comme dans la XSE. L’essentiel des variations se voit dans le pare-chocs avant extrêmement massif qui inclut une grande bouche et les projecteurs antibrouillard en fonction du niveau d’équipement. Au Canada, toutes les versions viennent avec des blocs optiques avant et arrière à DEL. Trois tailles de jantes sont livrables : 17 pouces pour le modèle de base LE, 18 pouces pour les XLE, XSE et Limited. Seule la XSE à traction peut obtenir des roues de 20 pouces. La Sienna 2021 est plus longue de 80 millimètres, plus large de 10 millimètres, plus basse de 20 millimètres et propose un empattement plus long de 30 millimètres.

 

Vie à bord

Je ne sais pas ce qui a piqué les stylistes de l’intérieur chez Toyota récemment, mais j’aime ce qu’ils font. La planche de bord se veut l’une des plus originales sur le marché. De facto, la visibilité impressionne. Les sièges sont conçus pour de longs trajets, offrent un confort décent mais manquent de maintien latéral. Dans la Limited, les audiophiles apprécieront la chaîne audio JBL de 1 200 watts comptant 12 haut-parleurs.    


L’instrumentation reste classique avec deux cadrans indicateurs conventionnels. Au centre, l’ordinateur fournit toute l’information requise ; cependant, c’est chargé, et, surtout, les caractères sont petits. Sur toutes les versions 2021, on retrouve un écran multimédia de 9 pouces placé sur la planche de bord. Son ergonomie n’est toujours pas optimale avec les boutons trop minces de chaque côté ; toutefois, comme il s’agit d’un écran tactile et à reconnaissance vocale, on peut passer outre. Sous la console flottante, on découvre une aire gigantesque pour le rangement d’objets. Le sac à main, les papiers mouchoirs et le sac de couches y entreront sans problème. Même son de cloche dans l’accoudoir.

C’est à l’arrière qu’il y a de l’action dans une fourgonnette, et la Sienna saura bien servir. Toyota propose une ouverture latérale des portières sans main avec un mouvement de pieds sous le bas de caisse. Pas besoin de chercher où, c’est indiqué. Histoire d’augmenter l’autonomie des tout-petits, la poignée d’accès du pilier B est plus longue et plus basse, ça c’est intelligent.

 



On reconduit la configuration à 7 ou à 8 places. À 8 sièges, Toyota segmente la banquette médiane 40/20/40, et l’on peut retirer la section du centre pour plus de confort. Pour jouer avec les dégagements, les deux extrémités sont installées sur des rails permettant un mouvement avant/arrière de 635 millimètres (25 pouces). L’accès aux trois places tout au fond est plus simple. Toyota ajoute plusieurs accessoires, dont la possibilité d’un écran de 11,6 pouces au pavillon si jamais les enfants ne veulent plus regarder par la fenêtre ce qui se passe dehors. La climatisation arrière se gère au plafond, et pas moins de 16 porte-gobelets meublent l’habitacle.

Toyota améliore et facilite l’usage de la banquette qui se rétracte dans le coffre. L’effort nécessaire est moindre. Important : le seuil du coffre est particulièrement bas. Les volumes impressionnent. De base, c’est 949 litres ; si l’on optimise la configuration, la Sienna atteint 2 860 litres. Toyota soutient qu’il est possible de mettre un panneau de contreplaqué de 4 sur 8 à bord sans problème.

Technique

Toyota est roi et maître dans l’art de l’hybridation. Avec cette génération de Sienna, Toyota s’affirme. Terminé le V6 ! Non seulement ne retrouve-t-on plus qu’un 4-cylindres sous le capot, mais il jouit de l’hybridation. L’ensemble moteur de 2,5 litres vient directement du Highlander Hybrid 2020. La puissance combinée de 245 chevaux est reconduite tout comme la configuration technique. Le bloc thermique fournit quelque 189 chevaux et un couple de 179 livres-pieds. Le premier moteur électrique développe 180 chevaux, alors que celui sur l’essieu arrière, pour les versions AWD, offre 45 chevaux. Une particularité : la Sienna est livrable en traction ou, encore, en intégrale, une option qui coûte 2 000 $, et ce, pour tous les modèles.  

Pour la boîte de vitesses, rien d’excitant, mais certainement efficace, une e-CVT qui incorpore la simulation de 6 rapports. Pour diversifier les plaisirs, Toyota inclut 4 modes de conduite : Normal, Eco, Sport et EV. Avec sa batterie de 1,85 kilowattheure installée sous les sièges avant, on jouit d’une bonne autonomie électrique. Comme toujours chez Toyota, il est très facile de passer sur le mode EV. Selon les conditions, il suffit de légèrement soulever le pied de l’accélérateur pour tomber en EV. Malgré la diminution de sa cylindrée, la Sienna conserve sa capacité de remorquage de 1 587 kilos (3 500 livres). 

Au volant

Les fourgonnettes ne se sont jamais définies par leur agrément de conduite, et la Sienna 2021 ne fait pas exception. La direction demeure le point faible de la Sienna. La précision se veut de l’équation, mais les sensations brillent par leur absence.

Le travail des suspensions m’a surpris avec un heureux mélange de fermeté et de confort. Les chemins de l’arrière-pays de Kingston marient passages sinueux et routes dégradées. En aucun cas, ces perturbations n’ont atteint l’équilibre du véhicule. Avec un léger couvert de neige, je me suis amusé à provoquer le rouage intégral. Le moteur électrique permet une instantanéité de la réaction. Toyota soutien d’ailleurs que la gestion du couple peut aller jusqu’à 80 % sur l’essieu arrière. J’ai apprécié la stabilité et l’aplomb de la Sienna.

Comme pour tous les autres produits qui utilisent ce 2,5 litres, ça grogne. À l’accélération, il se fait un peu trop entendre. Fort heureusement, l’apport de l’électrification vient lui donner un souffle de puissance non négligeable. À ce compte, le travail de la boîte de vitesses favorise une faible consommation de carburant. Toyota annonce une consommation moyenne de 6,5 litres/100 kilomètres pour les modèles à traction et de 6,7 litres/100 kilomètres pour les AWD. Ça vous semble ambitieux ? J’étais sous la même impression jusqu’à ce que je regarde ma propre moyenne à 7,0 litres/100 kilomètres… en hiver avec des pneus de saison.

Conclusion

La Toyota Sienna 2021 arrive avec les bonnes valeurs pour le segment. À l’exception du grondement occasionnel du moteur, il m’est difficile de prendre cette fourgonnette en défaut. L’hybridation se veut un fait important. Déception, il n’y aura pas de version rechargeable Prime ; j’ai eu droit à un NON catégorique. Considérant le fait qu’il n’y a rien qu’on ne connaît pas sur la Sienna 2021, et que sa fiabilité est plus qu’établie, nous nous permettons de vous la recommander sans hésitation. Pour ce qui est de la tarification, la gamme de prix va de 41 830 $ pour la version LE à traction jusqu’à 60 030 $ pour le modèle Limited à traction intégrale. Les modèles populaires XLE 8 places, à traction, et AWD 7 places sont respectivement à 44 830 $ et 47 230 $.

Données techniques

Marque

Toyota

Version

60 030 $

Échelle de prix

41 830 $ à 60 030 $

Version à l’essai

Limited AWD

Transport et préparation

1840 $

Marque

Moteur

L4 de 2,5 litres de 189 ch. à 6 000 tr/min, 176 lb-pi à 4 400 tr/min + mot électrique avant de 180 ch./199 lb-pi et mot électrique arrière (AWD) de 49 ch./54 lb-pi. Puissance totale combinée

Transmission

CVT

Consommation annoncée (combinée)

6,7 litres/100km

Consommation enregistrée

7,0 litres/100km

Volume du coffre

949/2149/2860 litres

Longueur (mm)

5 174 mm

Largeur (mm)

1 994 mm

Hauteur (mm)

1 770 mm

Empattement (mm)

3 061 mm

Poids à vide

2 143 kg (4 725 lb)

Réservoir d’essence

68 litres

Capacité de remorquage

1 588 kg (3 500 lb)

Garantie de base

3 ans/60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans/100 000 km

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer