Nissan Kicks 2021 : il remplit bien sa mission - messages.columnarticles-details.Columns

Essais routiers

Nissan Kicks 2021 : il remplit bien sa mission

Nous avons fait l’essai routier du Nissan Kicks 2021, le VUS le plus abordable de Nissan.

14 août 2021

- Prix très concurrentiel
- Économe en carburant
- Bon niveau d’équipement pour le prix

- Manque de puissance
- CVT moins agréable
- Pas de rouage intégral 

Essais routiers

Il y a de ces véhicules qui obtiennent du succès, non pas parce qu’ils sont exempts de défauts ou qu’ils surpassent la concurrence à tous les chapitres, mais bien simplement parce qu’ils offrent un compromis très intéressant à des mensualités attrayantes. C’est exactement le cas du Nissan Kicks, un VUS sous-compact qui profite d’un succès inespéré depuis son introduction en 2018, lui qui remplaçait à l’époque le Juke, un véhicule beaucoup plus polarisant.

Cette année, le Nissan Kicks profite d’une légère refonte esthétique. Les stylistes ont revu le pare-chocs avant et la grille ; on retrouve désormais la calandre à double V Motion des autres modèles de la marque. Nissan en a profité pour le moderniser en ajoutant des phares à DEL. Le véhicule affiche un design assez réussi, surtout que Nissan propose un choix de couleurs très intéressant. Mon véhicule d’essai, avec sa carrosserie rouge, son toit et ses jantes noirs, était fort joli. Nissan a compris que le design attire, et ce, même dans le cas d’un véhicule d’entrée de gamme.

 



Quatre versions sont offertes, le Kicks S 2021 débute à 21 843 $ et profite tout de même d’un niveau d’équipement intéressant y compris la compatibilité Apple CarPlay et Android Auto. Le Kicks SV (24 843 $) ajoute des jantes de 17 pouces et un volant chauffant gainé de cuir, notamment. La version SR (26 043 $) est plus cossue, mais il est difficile de ne pas vous recommander de faire le saut vers le Kicks SR Premium qui, pour 900 $ de plus – donc quelques dollars sur votre mensualité - comprend tous les équipements offerts dont les jantes noires et un système de vue à 360 degrés. C’est d’ailleurs la version que j’ai eue à l’essai.

Nissan Kicks 2021

Vie à bord

Le sentiment de luxe à bord varie en fonction de la version ; ce sont surtout le revêtement des sièges, le volant en cuir et les surpiqûres qui rehaussaient l’apparence de ma version d’essai.  Sinon, l’écran du système d’infodivertissement est de bonne dimension et bien encastré au milieu du tableau de bord, donc facile à atteindre. Son utilisation est simple et efficace, surtout une fois relié à votre téléphone intelligent. Fait à noter, la version la plus équipée profite d’une chaîne audio Bose comprenant des haut-parleurs dans les appuie-têtes ; sa qualité est excellente pour un véhicule du genre, bien mieux que chez plusieurs concurrents.

J’aime bien la position de conduite, les sièges offrent un bon maintien, et la visibilité tout autour est très bonne. C’est ici qu’on apprécie conduire un VUS plus petit. Un propriétaire me faisait toutefois remarquer que l’appuie-bras est placé un peu trop haut ; il n’est pas possible de le régler, et il est moins pratique pour les personnes de plus petite taille.

Les places arrière offrent un bon dégagement pour la tête, ce sont les jambes qui souffrent le plus, surtout si les occupants avant prennent leurs aises. Le Nissan Kicks demeure un modèle sous-compact, ce n’est pas le véhicule familial idéal, on le comprend aussi en regardant l’espace de chargement, même s’il est l’un des plus généreux de sa catégorie.

Nissan Kicks 2021

Technique

Du côté de la mécanique, tout a été réduit à sa plus simple expression dans le cas du Kicks. Toutes les versions reçoivent un moteur à 4 cylindres de 1,6 litre qui développe une puissance de 122 chevaux à un régime assez élevé de 6 300 tours/minute. Son couple de 114 livres-pieds est quant à lui disponible à partir de 4 000 tours/minute.

On comprend rapidement que la vocation du Kicks n’est pas de vous livrer des sensations fortes, mais bien de vous transporter du point A au point B tout en vous laissant le temps d’admirer le paysage. Dans les circonstances, inutile de parler du 0 à 100 kilomètres/heure, il devient anecdotique.

Le moteur transmet sa puissance aux roues avant par l’entremise d’une transmission à variation continue. C’est un choix économique avant tout, ce qu’elle laisse de côté en agrément de conduite, elle le reprend en consommation de carburant. Heureusement, Nissan a amélioré sa durabilité ces dernières années.

À l’instar du Toyota CH-R. pas de rouage intégral offert non plus, c’est dommage, car certains de ses concurrents l’offrent, le Honda HR-V, notamment. Il faut se rabattre sur le Nissan Qashqai pour avoir l’intégrale.

Nissan Kicks 2021

Au volant

Au volant, la position de conduite procure un bon sentiment de contrôle, l’effet est aussi renforcé par une bonne prise en main du volant dont la partie inférieure est coupée droite, ce qui non seulement apporte un bel effet, mais facilite aussi l’accès et la sortie du véhicule.

Il ne faut pas être devin pour savoir que, à l’accélération, les 122 chevaux du moteur nous laissent sur notre appétit. Ce n’est pas que je m’attendais à être cloué au siège ou à laisser loin dernière tous les autres véhicules, mais le manque de puissance se traduit surtout par une insécurité en manœuvre de dépassement ou en entrée sur une route devant d’autres véhicules. Il faut prévoir le coup, et j’aurais aimé avoir un peu plus de puissance afin d’effectuer toutes ces manœuvres avec plus de conviction.

La CVT n’aide pas non plus, elle laisse rugir le moteur à haut régime afin d’extirper toute la puissance disponible. C’est irritant, surtout quand on adopte une conduite plus dynamique. Nissan s’accroche à la CVT, je crois qu’une boîte de vitesses automatique classique changerait réellement le comportement du Kicks. La concurrence forcera peut-être Nissan à s’ajuster, notamment le Volkswagen Taos avec son moteur turbo plus puissant et sa boîte de vitesses automatique.

Au moins, j’ai conclu mon essai avec une consommation moyenne de 7,3 litres/100 kilomètres, ce qui est à peine au-dessus de la consommation combinée annoncée par Nissan. Puisque le moteur n’est pas turbocompressé, on peut l’alimenter en carburant régulier.

Nissan Kicks 2021

Conclusion

Le Nissan Kicks n’est pas le véhicule le plus excitant à conduire, mais il s’accomplit bien de sa tâche en plus d’offrir tous les gadgets et équipements qu’on recherche dans un véhicule moderne. Nissan a bien compris que, dans ce segment, les gens recherchent une bonne valeur, et c’est le cas du Nissan Kicks 2021.

Il faut accepter son manque de puissance ; il offre toutefois une bonne valeur, et sa fiabilité n’est pas problématique. Pour ces raisons, l’équipe de RPM le recommande.

Nissan Kicks 2021

Données techniques

Marque

Nissan

Échelle de prix

21 843$ - 26 943$

Version à l’essai

SR Premium

Marque

Moteur

Quatre cylindres de 1,6 litres - 122 chevaux

Transmission

CVT

Consommation annoncée (ville)

7,7 l/100km

Consommation annoncée (route)

6,6 l/100 km

Longueur (mm)

4 309 mm

Largeur (mm)

1 760 mm

Hauteur (mm)

1 609 mm

Empattement (mm)

2 620 mm

Poids à vide

1 224 kg

Garantie de base

3 ans/60 000 km

Garantie du groupe motopropulsteur

5 ans/100 000 km

RPM est fière de vous livrer des opinions 100% indépendantes. Nos essais routiers et nos essais comparatifs ne sont pas exigés ni commandités par les constructeurs automobiles.

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer